Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
avatar
❁ pingouin viking ❁
❁ pingouin viking ❁
personnage
postes : 327
informations
postes : 327

rencontre banale qui deviendra vitale [pepper] :: Jeu 8 Fév - 19:25



Pepper & Gabriela

rencontre banale qui deviendra vitale.


septembre 2017. troisième rentrée pour toi Gabi. Mais c'est toujours le même rituel pour toi. T'es autant stressée qu'angoissée à l'approche de cette date fatidique. Peur que ton passé sorte de la bouche des autres. Peur que tu ne te sentes pas à ta place. Tu n'as pas vécu une vie facile alors, c'est vrai que voir d'autres personnes aussi heureuse que souriante ça te fait mal au cœur. Tu as limite le cœur brisé face à cela. Alors tu te retrouvais à bouger tes jambes dans ces couloirs immenses de l'université. Cherchant désespéramment la salle où allait se produire un cours sur la psychologie. Tu as choisis ce cour en étude majeure. Parfois tu te demandes pourquoi. Toi qui n'aime pas trop parler avec les autres. Toi qui a eu des soucis à l'époque et qui en as encore à l'heure actuelle. Mais tu aimerais aider les gens avec le dialogue. Le dialogue permet de guérir les maux. On dit bien que les mots guérissent les maux. Alors tu aimerais bien redonner des sourires aux autres. En les conseillant, en les guidant. Perdue dans tes pensées, essayant d'enlever tant bien que mal le stress que tu avais, tu venais de percuter une demoiselle faisant tomber sur qu'elle avait dans ses bras. Tu rougissais légèrement avant de lui dire «excuse moi.. je ne t'avais pas vu.. désolée » que tu peux être bête Gabi. Tu te demandes pourquoi tu ne regardes jamais devant toi, préférant être ailleurs. Tu te baissas pour ramasser ce que tu avais fait tomber. Tu tends les objets envers la jolie brune se trouvant devant toi. «tiens.. ». Ta voix était presque tremblante. Tu avais peur qu'elle te fasse la misère. Parce que tu es une proie facile, parce que, parfois tu te laisses marcher dessus sans le vouloir. Parce que c'était le début de l'année scolaire et tu ne voulais pas mal la commencer. Tu espères aussi qu'elle ne suit pas les mêmes cours que toi parce que tu aurais honte. Honte de l'avoir bousculée. Honte que ça te suive encore durant quelques temps. .
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❁ pingouin viking ❁
❁ pingouin viking ❁
personnage
postes : 206
informations
postes : 206

Re: rencontre banale qui deviendra vitale [pepper] :: Sam 10 Fév - 18:07



this is what friends are made of

après toutes ces années passées en liberté, c'est étrange de revenir dans un cadre scolaire. j'ai l'impression de revenir en arrière, alors que c'est le contraire, alors que je vais étudier pour devenir plus. j'ai toujours été bonne à l'école, du plus loin que je me souvienne, en revanche ma réputation a toujours été chaotique. j'me suis jamais laissée faire et ça a toujours été à mes risques et périls.

je suis pas ici pour me faire aimer des autres, c'est ma philosophie depuis le collège. et ça marche encore aujourd'hui. un but bien précis m'amène à cambridge, le reste, c'est du détail. j'ai la sensation qu'être une bizut des kappa sigma a un certain poids. ça me donne un côté pur et un côté diabolique. je suis pas encore totalement membre à part entière, mais faut quand même pas me chercher.

surtout pas ce matin. surtout pas après la nuit de trois heures que j'ai passé. c'est typique de ma personne, ce genre de situation. c'est typique de ma vie de vivre ce genre de veille de rentrée: à découvrir l'espace numérique de travail à dix heures du soir et les vingt-trois mails non lus qui prennent la poussière dans ma boîte de réception étudiante. et c'est comme ça que je me retrouve à bouffer cinq chapitres de logique abstraite et à devoir dessiner des croquis sur la perspective pour une bonne partie de la nuit.

honnêtement, si j'avais pas ce précieux irish coffee entre les mains à l'heure qu'il est, j'pourrais pas tenir debout. j'aurais une tolérance quasi-inexistante au moindre bruit,... j'serai capable de tuer quelqu'un. j'suis fatiguée, groggy, et j'espère au fond de mon cœur, pour la vie de mon futur prof d'archi, que les croquis sur lesquels j'ai passé plus de trois heures vont servir et que les miens seront les mieux faits de toute la classe. j'suis prête à me battre.

je tourne sur ma droite après avoir longé le couloir, ma salle se trouvant dans le couloir adjacent et c'est à ce moment là que tout bascule. ma tranquillité d'âme de connaître mon cours par cœur et d'avoir fait des croquis du feu de dieu, ma semi-bonne humeur, ma semi-excitation d'entamer ce nouveau chapitre de ma vie, le fait que je sois à l'heure, mon café... tout. bascule. je laisse échapper la pochette à dessin et le livre de maths que je portais dans le creux de mon coude après qu'ils aient cogné dans mon café, envoyant péter le couvercle, pour que le liquide se renverse et brûle ma poitrine en s'imbibant dans mon magnifique pull beige à col roulé avec l'abruti.e congénital.e qui vient de me rentrer dedans.

je reste la bouche ouverte, sous la surprise et la douleur, avant de reprendre bruyamment ma respiration. la coupable se baisse immédiatement pour ramasser mes affaires de manière à me les tendre, tout en se fondant en excuses. son excuse? elle m'avait pas vu. je hurle intérieurement en serrant le gobelet à moitié vide dans la paume de ma main, faisant gicler le liquide qui restait au fond de ce dernier, à nos pieds.

j'ai dit que le seul facteur qui m'empêchait de faire un homicide, c'était mon café. et maintenant, j'ai plus de café.

je lâche le gobelet pour brusquement attraper la fille par la matière qui couvre ses épaules de manière à aller la plaquer contre le tableau d'affichage qui nous assiste. je sens le café et le whiskey et c'est entièrement de sa faute. "t'as ruiné mon pull préféré," je déclare froidement en la fixant dans les yeux et si j'm'en prends à elle, c'est par colère et accessoirement parce qu'elle ressemble à bambi devant le chasseur depuis qu'elle a commencé à bafouiller ses excuses. j'avais besoin de ce café pour affronter cette journée. et de ce pull pour charmer la galerie. elle a ruiné mes deux atouts de survie.

c'est à ce moment là que je réalise que le pull que je serre entre mes paumes pour la maintenir contre le mur est pratiquement aussi joli que le mien. "suis moi," je murmure avant de rapidement récupérer mes affaires et l'attirer avec moi, toujours par le pull, vers les toilettes des filles. je la pousse à l'intérieur, me foutant bien qu'il y ait d'autres filles avec nous avant de la pointer du doigt. "ton pull. il me revient de droit, brosephine," je lance en recourbant mon index pour réquisitionner ce qu'elle porte sur le dos avant de retirer le mien à la hâte.

les lavabos se libèrent progressivement avec le début des cours qui commencent. tant pis si j'rate le début du CM. better be late than ugly.

je plonge le tissu couvert de café dans l'un des bassins pour rincer mon vêtement. la tâche ne partira pas, mais au moins l'odeur. au moins histoire que je nettoie ma peau avant d'enfiler son haut à elle. je lève les yeux vers l'intéressée pour la regarder, par le biais du miroir. "sans vouloir te presser, princesse, j'me les gèle...," je déclare malicieusement avant d'essorer mon pull et le presser contre mon buste et j'ai l'impression d'avoir choppé un coup de soleil, sur le coup, tellement ça fait mal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❁ pingouin viking ❁
❁ pingouin viking ❁
personnage
postes : 327
informations
postes : 327

Re: rencontre banale qui deviendra vitale [pepper] :: Sam 17 Fév - 19:29



Pepper & Gabriela

rencontre banale qui deviendra vitale.


tu étais limite paralysée quand tu lui tendais ses affaires. Tu l'avais sali et c'était de ta faute. Mais tu te dis que c'était involontaire. Le fond de café à vos pieds te faisait comprendre que tu n'allais pas t'enfuir en courant d'ici. Parce qu'elle te rattraperait et que ce sera terminé pour toi. Ça te faisait également comprendre qu'elle n'était pas de bonne humeur. Tu regarderas devant la prochaine fois. Tu n'oublieras pas cela. Tu venais d'être plaquée contre le panneau d'affichage, comme une vulgaire affiche au mur. Ta respiration devenait saccadée. Tu avais peur de recevoir sa main en pleine figure. Mais au lieu de ça elle te disait que tu avais foutu en l'air son pull. D'accord il était beau mais cela ne sert à rien d'agir comme ça. «je m'en excuse ». Comme si un pull elle ne pouvait pas s'en acheter un autre. Vu la beauté du pull il devait coûter cher et tu ne pouvais lui faire une fleur en le lui rachetant. Après tout, l'argent ne pardonne rien. La suivre ? Était-elle calmée ? C'est ce que tu espérais. Fort espoir. Espoir qui ne durera qu'un temps. Te voilà dans les toilettes. Allait-elle te mettre la tête au fond des toilettes ? T'es peut-être plus faible qu'elle mais tu n'as pas non plus ta langue dans ta bouche. Alors tu ne te laisseras pas forcément faire. Parce que tu n'as pas son temps. Parce qu'elle commençait vraiment à te soualer. Même si tu ne le montrais pas, préférant montrer une facette de victime. Parce que la victime s'en sort toujours. Et tu priais pour que ce soit ton cas à toi. «pardon ? » dis-tu sur un ton étonnée. Tu te dis que tu avais mal entendu et cela serait plus juste. Mais elle voulait ton pull. Le pull que tu portais sur toi. Tu ne portais que ça d'ailleurs. Tu avais seulement un ensemble en dessous. Et tu ne voulais pas qu'on te voit comme ça. Parce que tu n'es pas comme ça. Tes vêtements ne te définissent pas. Tu ne voulais pas passer pour la salope du bahut, en ce premier jour de rentrée. Tu voyais qu'elle était sérieuse. Elle s'était dévêtue et avait mit son tee-shirt tâché dans le lavabo. « j'suis pas du tout ta princesse. J'te passerai pas ce qui m'appartient » tu te reculais légèrement, te retournant. Une larme coulait sur ton visage. Tu la frottais immédiatement. Tu n'aurais peut-être pas  du lui répondre comme ça. Inconsciemment. «tu prends le séchoir des mains et tu sèches ton pull » et tu n'es pas à sa merci. Tu n'es pas un pion qu'on déplace. Tu ne supportais pas ça. Mais tu te dis que plus tu parlais et plus tu te mettais dans un sacré pétrin. Tu respiras un bon coup. «tu comptes me fixer comme ça tout le temps ? ». Tu te disais que tu ne devais pas avoir peur d'elle. Tu savais te battre. Mais ça elle n'était pas encore au courant. Tu pourrais te servir des tes années de combats. Elle ne pouvait pas être comme ça avec toi. Pour un accident. Pour un putain de café renversé. Si elle veut tu lui en offrais un et même deux. Elle n'allait pas être un leader charismatique avec toi. Enfin.. tu penses ça mais comment tu vas réagir quand elle t'auras répondu ? Petit agneau qui pourrait devenir le grand méchant loup. . .
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❁ pingouin viking ❁
❁ pingouin viking ❁
personnage
postes : 206
informations
postes : 206

Re: rencontre banale qui deviendra vitale [pepper] :: Lun 19 Fév - 17:41



this is what friends are made of

elle continue de s'excuser, sauf que ça change rien, puis elle me suit docilement dans les toilettes et elle reste sympa jusqu'à un certain point. oui parce que malheureusement, elle arrête de se plier à c'que je lui balance quand je me retrouve à moitié à poil devant elle. soit: au moment où j'ai besoin qu'elle soit la plus malléable possible.

elle refuse de me faire don de son joli pull avant de me tourner le dos et c'est à ce moment là que je réalise que je suis plus à dublin, que personne ne me connait ici, que d'entendre mon prénom ne fait froid dans le dos à personne parce que personne ne l'a jamais entendu. j'ai aucune autorité ici, aucune influence, j'suis que dalle, j'suis personne et c'est logique que cette fille se rebelle face à ma requête.

j'ai toujours été crainte, c'est comme ça que je survis dans les établissements que je fréquente depuis la maternelle. une fois que tu t'affirmes plus personne vient te péter les ovaires. pendant un instant, j'me demande si j'devrais la tabasser avant que ce soit trop tard. ou si j'devrais juste lâcher l'affaire et agir comme une adulte pour la toute première fois de ma vie. le truc, c'est que je suis beaucoup trop en pétard pour être sympa. j'ai plus de pull et j'ai plus de café et je suis en retard. et c'est tout de sa faute, c'est elle qui regardait pas où elle allait. à un moment donné, faut assumer les conséquences de ses actes.

elle me conseille de sécher mon pull au sèche-main et franchement, il y a des jours au il vaudrait mieux être sourde. sa voix tremble, on dirait qu'elle est sur le point d'éclater en sanglots. j'essore mon pull dans le lavabo pour passer mes nerfs sur quelque chose et garder mes mains occupées pendant que la pression monte. sinon ça risque de partir. mes poings, j'veux dire. donc j'suis supposée sécher mon pull et le remettre, avec cette putain d'tâche qu'elle a faite en plein milieu. elle se fout de la gueule de qui?

"j'vais pas rester en soutien gorge vingt-cinq ans, amiga, si j'dois te l'enlever de force, j'hésiterai pas une seconde," je lance en me tournant finalement pour lui faire face, après l'avoir longuement fixé à travers le miroir. "tu t'bats ou tu donnes ton pull?" je demande en commençant à retirer mes boucles d'oreilles. l'anticipation, tout ça. elle a pas l'air déterminée à lâcher le tissu qu'elle porte. j'suis pas déterminée à faire mauvaise impression. ou pire... rentrer à la résidence pour me changer. c'est la solution des losers, ça.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
❁ pingouin viking ❁
❁ pingouin viking ❁
personnage
postes : 327
informations
postes : 327

Re: rencontre banale qui deviendra vitale [pepper] :: Sam 24 Fév - 12:36



Pepper & Gabriela

rencontre banale qui deviendra vitale.


tu t'étais retournée pour lui faire face. Parce que ce n'était pas en étant dos à elle que tu pouvais lui répondre. Lui répondre honnêtement et avec cran. Parce que tu commençais vite à regretter tes propos antérieurs. Tu aimerais claquer des doigts comme l'ange gardien dans la série télévisé et t'évader loin de là. Qu'en faisant cela, la demoiselle oublie ce qu'il s'était passé. Sauf que là Gabi t'es dans la réalité, tout ce qui était visuel n'existait pas. Tu devais faire face à la brune, en assumant, mais toujours avec le côté victime qui pourrait apparaître sur ton visage. Peut-être qu'avec ça, elle te fichera la paix, même si ce n'est pas demain la veille que cela se fera. «bah t'es bien foutue, alors rester en soutien-gorge ne devrait pas te poser un problème .. si ? » tu ne sais même pas pourquoi tu as répliqué cela mais c'était dit et tu ne pouvais pas revenir en arrière. Et puis là, tout en enlevant ses boucles-d'oreilles elle évoqua la possibilité de se battre. Tu l'écoutas d'une oreille attentive. Elle devait limite lire dans tes pensées. Parce que te battre le jour de la rentrée te saoulerait un peu, tu n'as pas forcément envie d'avoir une mise à pied ou d'être virée de l'établissement. Tu as vécu les pires moments de ta vie pour pouvoir l'intégrer alors ce n'est pas pour un café que tu iras voir ailleurs. Alors tu iras jusqu'au bout de la discussion voire trouver une solution pour éviter de se battre. Parce qu'au pire tu l'amèneras en dehors. Mais dehors tu risquerais d'être faible et de partir en courant. Parce que ouais, ça peut bien t'arriver de faire ça. Et tu as intérêt de courir vite. Mais la question n'était pas là puisque vous étiez toutes les deux aux toilettes, sans une tierce personne. «non.. » du moins pas pour l'instant. «j'peux aller t'chercher un haut si tu veux » et tu reviendrais avec un haut de ton armoire, mais tu ne voulais pas lui donner celui que tu portais. Parce que tu ne comptais pas être dévêtue et te prendre cinquante regards noirs dans la gueule. Tu en as assez eu. Alors tu préférais grandement rester habillée.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❁ pingouin viking ❁
❁ pingouin viking ❁
personnage
postes : 206
informations
postes : 206

Re: rencontre banale qui deviendra vitale [pepper] :: Mar 27 Fév - 10:27



this is what friends are made of

quand on se retrouve face à face et qu'elle me sort que j'pourrais rester en soutien-gorge, sous prétexte que la Nature a été clémente avec moi après la puberté, j'ai à la fois envie de hurler et d'exploser de rire. c'est qui cette meuf, putain? et qui je suis, moi? depuis quand j'essaye de faire des compromis au lieu de casser des os? "oh mon dieu," je geins finalement en levant les yeux au ciel. "pourquoi j'parle avec toi?" je lance, excédée avant de repousser ma frange de mon visage, parce que je commence à perdre mon sang froid.

manque de sommeil, plus rage grandissante qui s'empile sur la frustration: je suis au bord des larmes. oui, parce que je pleure pas de tristesse, je pleure de rage, moi. je pleure quand je fais des caprices, je pleure quand j'ai pas ce que je veux.

j'reste plantée là un instant, j'considère l'énergumène qui m'oppose longuement avec mes boucles d'oreille dans la main et j'sais pas pourquoi j'lui ai pas déjà fait un coquard. elle me propose d'aller me chercher un pull et sur l'coup, j'sais pas pour quoi elle me prend. si elle me prend pour une conne ou pour une bleue. j'sais pertinemment que si elle se barre d'ici, elle reviendra jamais. j'suis pas née de la dernière pluie. "c'que je veux, c'est ton pull, pas que t'ailles me chercher un pull, bordel," je m'écrie en glissant mes boucles d'oreilles dans ma poche avant de foncer sur elle pour littéralement commencer à tirer sur son pull dans l'idée de l'enlever. et peut-être que les larmes commencent à couler d'elles-mêmes, parce que j'suis tellement en pétard que j'peux même plus les retenir. et parce que la fille se débat, accessoirement. c'qui rend les choses plus difficiles pour moi et par conséquent, plus frustrantes. plus enrageantes. "t'as vraiment aucun sens de la justice... donne!"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❁ pingouin viking ❁
❁ pingouin viking ❁
personnage
postes : 327
informations
postes : 327

Re: rencontre banale qui deviendra vitale [pepper] :: Jeu 1 Mar - 18:46



Pepper & Gabriela

rencontre banale qui deviendra vitale.


quand elle se demandait pourquoi elle parlait avec toi, la lueur d'espoir était revenue. Tu te disais vraiment qu'elle allait partir de cet endroit et te fichait la paix. Que tu ne la revoies plus. Elle commençait à pleurer en te criant dessus, le tout en voulant ton pull. Le fameux pull. Tu étais gênée qu'elle se mette dans un état comme celui-ci. Tu te débattais comme tu pouvais pour ne pas recevoir n'importe quel coup pouvant te faire du mal. Tu ne voulais pas en arriver jusque là avec tes paroles ou encore tes gestes. «mais c'est pas ça la justice ma cocotte ! C'est pas en donnant mon pull que le geste commis sera réparé ». On aurait dit un taureau prêt à foncer sur l'homme qui l'avait cherché. Tu arrivais à sortir de ses griffes pour aller plus loin et non pour fuir. «on s'connaît pas, j'le conçois, mais comprend bien que j'vais pas rester dénudée» elle, elle avait encore son haut même s'il était en mauvais état. Tu te passas les mains sur ton visage, comme saoulée et ennuyée de la situation. «si j'récupère ton pull tu pourras avoir l'mien » tu t'en fichais qu'il soit tâché, tant que tu avais un bout du tissus sur ton corps. Et puis ce n'était pas du chantage, seulement de la négociation afin de trouver un compromis. Peut-être même qu'elle te rendra ton pull d'ici quelques jours.. même si tu dois rêver.
AVENGEDINCHAINS
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❁ pingouin viking ❁
❁ pingouin viking ❁
personnage
postes : 206
informations
postes : 206

Re: rencontre banale qui deviendra vitale [pepper] :: Dim 18 Mar - 22:12



this is what friends are made of

franchement, je suis étonnée d'avoir tenue aussi longtemps. c'est vraiment pas dans mes habitudes d'essayer de discuter. en général, mes menaces ont leur petit effet, mais faut croire qu'il y a des personnes hermétiques. elle avait l'air tellement flippé au départ, j'étais certaine que ce serait dans la poche, que ce serait plié en deux secondes. ça faisait un moment que j'avais pas rencontré une personne pour me tenir tête jusqu'au bout.

on est presque en retard d'un quart d'heure quand je décide de finalement m'en prendre physiquement à elle. mais là encore, je me réserve de lui mettre une tarte, j'essaye juste de tirer sur ce qu'elle porte, parce que c'est littéralement tout ce que je veux d'elle. elle se débat sans se défendre. enfin, tout ce qu'elle défend, c'est sa cause. verbalement. elle parvient à se défaire de ma prise et je prends une longue inspiration pour calmer ma respiration vive avant d'essuyer mes larmes d'un revers de main.

je fronce les sourcils à ses mots en la regardant comme si elle venait d'une autre planète avant de craquer... et exploser de rire. "il est question de ça depuis le début, amiga," je m'esclaffe en laissant mes bras retomber le long de mon corps. "on échange nos pulls. je prends le tien, je te laisse le mien. tu croyais vraiment que j'allais te laisser sortir d'ici en sous-vêtements?" je demande avant de me remettre à rire. la pauvre. j'ai p't'être pas été assez claire. mon but depuis le début, c'est juste d'être présentable pour mon premier jour de cours. évidemment que mon pull lui revient si elle me donne le sien. j'suis un bourreau avec des neurones. c'est rare, mais c'est ça existe.

je soupire pour calmer mes rires et retombe contre le mur de manière à me laisser glisser le long de ce dernier. le manque de sommeil, plus le ventre vide, plus l'effort de tirer sur son pull... j'crois que c'est le début d'une crise d'hypoglycémie. trop bien. j'pense définitivement sécher mon cours magistral et aller faire un tour à la cafet pour petit-déjeuner avant mon tout premier cours d'architecture, celui pour lequel j'ai vraiment bossé dur. j'serai plus lucide avec un nouveau café et du sucre dans le sang. "tu dois m'prendre pour une folle," je reprends en pouffant de rire. "j'ai jamais été autant stressée de ma vie, j'crois," j'admets sourdement en levant les yeux vers elle. j'suis presque sur le point de m'excuser, mais par fierté, je le fais pas. pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❁ pingouin viking ❁
❁ pingouin viking ❁
personnage
postes : 327
informations
postes : 327

Re: rencontre banale qui deviendra vitale [pepper] :: Dim 1 Avr - 19:28



Pepper & Gabriela

rencontre banale qui deviendra vitale.


h beh en fait c'est bon. Tu récupérerais son pull et tu lui passerais le tien. Même si ça t'saoulait, même si tu aurais préféré garder l'tien. Ce sera toujours mieux que rien. Finalement vous avez réglé ça à l'amiable, sans qu'aucune ne soit blessée. «bah ouais, ouais j'pensais que j'allais sortir comme ça, à moitié dénudée et provocante. Surtout que c'est pas dans mes gênes tu vois » tu rigolais légèrement, comme détendue et amusée de la situation. Situation toujours bizarre, tout comme la rencontre avec la jolie brune, mais situation qui se devait être drôle par moment. Tu regardais son pull dans l'évier. Et finalement ça allait être à toi de le sécher au sèche-main. Finalement c'était toi qui allait appliquer le conseil que tu lui avais donné quelques minutes plus tôt. Tu soufflais un peu avant de lui dire «oh bah tu sais .. » tu t'approchais d'elle pour terminer ta phrase : « ouais j't'ai prise pour une folle mais ça doit être réciproque » parce que toi Gabi tu t'étais énervée pour un pauvre pull que tu ne voulais pas lui passer, pour quelques mètres de tissus. Tu enlevais ton tee-shirt pour lui jeter à la figure. Tu t'asseyais à côté d'elle. «hahaha stressée pour quoi ? Je t'aurai pas mangé non plus ». Et tu laissas échapper un rire de ta bouche. Les cours avaient déjà commencés, vous vous retrouvez comme deux bourrées dans les toilettes. Toi avec un haut en sous-vêtements, et elle avec ton pull. Tu étais limite fatiguée d'avoir négocié avec elle, comme si tu avais couru pendant trois heures, comme si tu avais combattu avec champion. « dis moi » tu la regardais avant de rajouter «tu fumes ? » parce que toi ouais, et t'avais envie de fumer là, pour reprendre davantage de forces.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❁ pingouin viking ❁
❁ pingouin viking ❁
personnage
postes : 206
informations
postes : 206

Re: rencontre banale qui deviendra vitale [pepper] :: Dim 8 Avr - 18:38



this is what friends are made of

et dire que j'étais sur le point de lui faire mordre la poussière. sur un malentendu. la pauvre, elle avait juste peur de sortir ici à moitié nue. elle rit à son tour et ça me décrispe un peu. je me transforme en monstre quand je me fais enchaîner par mon manque de sommeil et le stress ultime de pas être à la hauteur. "on s'est mal comprises. j'aurais eu la même réaction que toi," je lance en me laissant retomber contre le mur, séchée par notre petite altercation.

quand elle confirme qu'elle m'a bien prise pour une dingue, je peux pas m'empêcher de sourire. elle s'approche et je lève les yeux vers elle, pour l'écouter parler et c'est trop bizarre. j'ai pas l'habitude. elle me balance son haut et je le défais de mon visage pour prestement l'enfiler. "tu sens trop bon... euh...," je déclare, avant de hausser les sourcils, laissant ma phrase en suspens, pour silencieusement lui demander son prénom. elle s'installe près de moi et honnêtement, avec une poitrine comme la sienne, maintenant que c'est à son tour de se retrouver en soutien-gorge, je pense qu'à sa place, je me trimbalerais nue tout le temps. "je suis nouvelle à cambridge. je me mets beaucoup de pression parce que mon goal ultime dans la vie... c'est d'être la meilleure," je soupire en fermant les yeux quelques secondes. il faut que je déjeune.

la fille m'interpelle et je tourne la tête pour l'interroger du regard. je suis surprise qu'elle m'invite à fumer une cigarette, -- parce que c'est ce qu'elle est en train de faire, non?... -- après tout ce que je viens de faire. j'ai vraiment pas l'habitude que mon caractère de cochon me mène à ce genre de situation. je finis quand même par hocher la tête. "il va me falloir un truc consistant pour caler mon estomac, avant. la nicotine sur mon ventre vide... ça va me casser les jambes. j'peux te payer un jus d'orange pour me faire pardonner?" je demande en me levant pour sortir mon pull de la vasque dans lequel il repose depuis tout à l'heure, de manière à l'essorer. "ou n'importe quoi d'autre, si t'es pas fan du jus d'orange," j'ajoute en secouant un peu le tissu après l'avoir débarrassé de son eau et le glisse directement sous le sèche-main. c'est le moins que je puisse faire, maintenant que je porte son pull. j'en reviens pas qu'elle sente aussi bon. "c'est quoi ton parfum? je vais renifler ton pull tout la journée, comme si j'avais un crush," je lance autour d'un sourire en appuyant le col contre mon visage de manière à inspirer son odeur.

une fois que mon pull est sec, je le tends devant moi pour l'inspecter et même si la tâche à un peu disparue, son contour foncé et le fantôme brun du café demeurent, du col au centre du tissu. je me sens presque coupable de lui faire porter ça. je me poste devant elle pour tendre la main et l'aider à se relever. "le pull est ruiné... on refait l'échange après mon cours d'archi, promis. à moins que t'habites pas loin d'ici? maintenant qu'on est toutes les deux en retard, autant utiliser notre temps à faire quelque chose d'utile et aller chercher de quoi te changer. on peut la fumer en chemin, cette cigarette. et la première personne qui se moque de toi goûtera à mes poings," je suggère en haussant une épaule, avant de lever le poing, un petit sourire pendu aux lèvres, prête à me rattraper.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❁ pingouin viking ❁
❁ pingouin viking ❁
personnage
postes : 327
informations
postes : 327

Re: rencontre banale qui deviendra vitale [pepper] :: Jeu 12 Avr - 17:51



Pepper & Gabriela

rencontre banale qui deviendra vitale.


tu étais rassurée de savoir qu'elle aurait eu la même réaction si elle aurait été à ta place. Tu n'étais pas aussi bizarre que tu le pensais Gabi. Ta réaction était la bonne. La plus juste.  Et là, tu entends quelque chose qu'on ne t'avait jamais, mais qui bien sûr te touchait. Tu sentais bon Gabi, elle venait de te le confirmer. «c'est gentil.. merci » que tu lui dis en rougissant légèrement.  Bah ouais, t'as vraiment pas l'habitude des compliments. Surtout quand c'est sincère. «moi c'est Gabriela, ou Gabi pour les intimes.. et toi. » murmuras-tu. Tu ne manquas pas de t'étouffer quand la jeune femme te dit que son but dans la vie c'était d'être la meilleure. «c'est un beau projet dis donc » tant qu'elle ne se sentait pas supérieure aux autres ça t'allait. Parce qu'après, être la meilleure c'est cool. Tu veux l'être également quand tu passes tes examens ou tes concours. «le jus d'orange, c'est parfait » tu lui souriais. Parce que tu t'attendais pas à ce qu'elle te paye un jus. Loin de là même. Même si elle t'avait un peu -beaucoup- agressée, tu l'avais quand même percutée. Et puis, elle venait sortir son pull de l'évier pour l'amener à sécher sous le sèche-main. Et dire que tu t'attendais à le faire. Tu étais ravie. C'était le pompon sur la Garonne. Tu ne pouvais pas rêver mieux à cet instant précis. Tu trouvais ses paroles trop mignonnes. «mais renifle-le donc  ! mon parfum c'est panthère de Cartier ». Il te correspondait plutôt bien d'ailleurs. Tu étais une proie facile mais quand on te cherchait trop tu pouvais devenir une panthère. Prête à attaquer les autres. Comme tu l'aurais pu le faire avec cette nana. Tu acceptais la main qu'elle te tendait pour être debout. Tu t’épousseta les fesses et tu lui disais : «yes j'habite pas loin, à la kappa sigma, j'sais pas si tu connais? Et oui fumons-là cette clope sur le chemin, parce que je suis vraiment en manque de nicotine là ». Tu mettais le pull où la tâche avait fortement diminué. Vous sortiez des toilettes ainsi que de l'établissement pour enfin être dehors. Tu lui tendais une clope et un briquet. «tiens » tu faisais de même pour toi. Oui, tu avais deux briquets. Non, ce n'était pas trop. Tu commençais à enclencher le pas : «c'est à quelques minutes d'ici et heureusement, j'suis déjà fatiguée » tu rigolas par la suite. Fatiguée était un grand mot, mais tu avais eu une journée épuisante..
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❁ pingouin viking ❁
❁ pingouin viking ❁
personnage
postes : 206
informations
postes : 206

Re: rencontre banale qui deviendra vitale [pepper] :: Jeu 19 Avr - 21:30



this is what friends are made of

le parfum d'une fille. c'est tout un art... et dire que le mien, c'est juste un baume à la vanille (sur les poignets et derrière les oreilles). j'ai l'impression d'avoir la classe, du coup. de porter un parfum de femme. elle se présente, gabi, et je hoche la tête en souriant légèrement. "moi c'est pepper. mes parents m'ont pas réellement appelé pepper, mais... ils auraient dû," je me présente en faisant un peu la moue, pensant au fait que je m'appelle temperence. et que je m’appellerai comme ça toute ma vie. bleh.

bref, je décide de justifier mon comportement, parce que c'est bien beau de passer pour une folle, ça repousse les gens, donc c'est cool. mais puisqu'on est dans la confidence, autant préciser que je suis pas réellement un démon. j'ai juste beaucoup d'ambition. "j'suis en architecture et en maths, t'es en quoi, toi?" je demande franco, parce qu'on sait jamais. en posant les pieds à cambridge, j'ai réalisé à quel point le monde pouvait être petit, alors si ça se trouve, c'est une camarade de classe?

puisqu'on vient de dresser le drapeau blanc et qu'elle m'invite à partager une cigarette, je décide de retourner la faveur avec un jus d'orange, pour se redonner la pêche. je sèche mon pull tout abîmé, en inspirant l'odeur qui émane du tissu que je porte. le nom du parfum que gabriela porte me fait sourire. "panthère? ça te va comme un gant," je lance en riant légèrement. elle a rien lâché tout à l'heure et ça colle assez à son attitude, je trouve.

je regarde la jolie brune mettre mon pull, surprise d'entendre qu'elle est, elle aussi, kappa sigma. on aurait pu se rencontrer plus tôt si j'avais pas décidé de faire bande à part et de vivre à l'hôtel par appréhension d'aménager dans la même chambre qu'adam. "moi aussi, du moins... je suis bizut. mais j'me suis pas encore installée là-bas," je déclare mystérieusement et m'esclaffe en l'entendant s'impatienter. elle a besoin de fumer. j'ai besoin de manger et fumer.

nous quittons les toilettes, et pendant qu'on longe le couloir pour regagner les escaliers, j'essaye de me souvenir où j'ai repéré le distributeur en arrivant à la fac, par rapport à l'endroit où je me trouve. il me semble que c'était pas trop loin de l'entrée, donc on passera forcément devant. ce sera moins galère que la cafétéria et plus rapide, si on doit faire l'aller-retour, fac-résidence.

nous atteignons l'extérieur et elle perd pas de temps pour sortir son paquet de clopes. je la remercie lorsqu'elle me tend une cigarette et un briquet et m'esclaffe en remarquant qu'elle en possède deux. on est jamais trop prudent, j'aime bien ce genre de prévoyance. "merci beaucoup," je la remercie en coinçant la cigarette derrière mon oreille en attendant d'avoir mon petit déjeuner. "big mood. courte nuit? c'est le premier jour et on est déjà épuisées... à quel point on correspond au cliché de l'étudiant fébrile?" je réponds en riant avec elle. nous nous dirigeons vers la sortie de la fac et je m'arrête rapidement au distributeur pour lui prendre un jus d'orange, comme promis, et m'acheter une gaufre liégeoise et un autre café.

nous sommes en route vers notre résidence (enfin, plus la sienne que la mienne pour le moment) et j'en profite pour engloutir ma gaufre de manière à enchaîner avec la cigarette avant qu'on arrive à destination. je lui rends son briquet après avoir soufflé la fumée de la première bouffée. "tu t'plais dans la maison?" je demande curieusement, intriguée, mine de rien. j'me demande comment c'est. "tu t'es fais des potes?" j'ajoute en la regardant avant de porter la cigarette à mes lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❁ pingouin viking ❁
❁ pingouin viking ❁
personnage
postes : 327
informations
postes : 327

Re: rencontre banale qui deviendra vitale [pepper] :: Dim 13 Mai - 15:19



Pepper & Gabriela

rencontre banale qui deviendra vitale.


tu connaissais son prénom et même si ce n'était pas le «vrai» tu le trouvais joli. Tu répondais à sa question : «je suis en cardiologie et en psychologie » dommage qu'elle n'était pas dans le même secteur que toi. Vous auriez pu vous êtres utiles ensemble. Mais tu sais très bien que tu la recroisas dans les couloirs. Peut-être même qu'elle te renversera du café dessus, sans faire exprès. Vous traversez les couloirs afin de rejoindre la sortie. Elle te disait qu'elle était aussi à la kappa sigma, mais en tant que bizut. Tu t'arrêtas net. «mais installe toi vite ! Peut-être qu'on sera dans la même chambre » que tu dis en lui souriant. Franchement si ça arrive, c'est que le destin aura bien fait son job. C'est ouf ça. Quelques minutes plus tôt vous vous serez entre-tuée et là, vous êtes contentes d'être au sein de la même confrérie. Nous étions enfin dehors, nos clopes en main. «franchement ça craint ! Je me demande comment on sera au bout d'une semaine de cours » tu attaquais déjà ta troisième année, certes, mais la fatigue du travail et le stress faisait que tu étais fatiguée avant même de commencer. Quelle tristesse. Ton jus d'orange, gentiment offert par ta nouvelle amie dans ta main et ta clope allumée, vous allez en direction des résidences. Fort heureusement qu'elles n'étaient pas loin, car les maisons venaient pointer le bout de leurs nez. «ça fait deux ans que j'y suis et franchement c'est top. J'ai eu du mal à m'intégrer mais c'est parce que j'ai un caractère de merde, je ne voulais pas forcément aller vers les autres... mais je me suis fais des potes ! Et une ex » tu laissais ta phrase en suspens, avant de rire un peu. Tu finissais ta cigarette avant de venir l'écraser sous ta semelle. «regarde par toi-même » tu ouvrais la porte de la résidence afin que vous rentrez à l'intérieur. «regarde moi ce grand salon, tu te plairas ici » tu n'avais plus envie de retourner à la fac quand tu voyais ce sofa devant toi. Tu voulais juste te poser, regarder des séries. Et puis tu avais envie de te changer aussi...
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❁ pingouin viking ❁
❁ pingouin viking ❁
personnage
postes : 206
informations
postes : 206

Re: rencontre banale qui deviendra vitale [pepper] :: Mer 16 Mai - 19:37



this is what friends are made of

je m'extasie un peu en découvrant les matières qu'elle étudie. mes parents l'auraient adoré. "c'est... tellement cool!" je lance sincèrement, sans réellement savoir quoi dire d'autre, juste admirative. on a clairement pas les mêmes ambitions, mais au moins ça fait pas de nous des rivales. dieu sait à quel point je suis compétitrice dans l'âme.

je cesse de marcher quand je réalise que gabriela n'est plus à côté de moi. quand je la regarde par-dessus mon épaule pour savoir ce qui la retarde, elle qui était si pressée de sortir, je m'esclaffe en l'entendant me dire de m'installer dans la maison. le fait qu'elle me dise qu'il y a moyen qu'on se retrouve dans la même chambre me rassure un peu. c'est vrai que j'ai tendance à voir les choses sous un angle négatif, à m'imaginer le pire, mais après tout, la vie réserve parfois de bonnes surprises. la preuve: j'étais partie pour lui en coller une et on est sur le point d'aller partager une cigarette en faisant doucement connaissance. "je vais y réfléchir," je lance en attendant qu'elle revienne à ma hauteur pour me remettre à marcher.

alors que nous nous éloignons des distributeurs pour rejoindre la sortie de la fac, je peux pas m'empêcher de rire à la remarque de gabi. "en bonnes kappa sigma qui se respectent, on ira certainement en cours en rampant d'ici une semaine," je suppose avant d'attaquer ma gaufre. je l'écoute attentivement me répondre, et un sourire naît sur mes lèvres au fil de ses mots. j'aurais pu dire toutes ces choses. difficultés d'intégration, check. caractère de merde, check. isolation de soi, check. bisexualité (je suppose) subtilement mise sur le tapis, check. "plus tu parles, plus tu me rassures, c'est dingue. je viens de conclure mentalement qu'on était la même personne," je lance en souriant malicieusement autour de la fumée de cigarette que je viens d'inhaler, avant de souffler ce qui subsiste dans mes poumons.

nous dépassons la grande bâtisse après avoir écrasé nos cigarettes. je suis déjà rentrée dans la résidence, seulement cette fois elle n'est pas décorée pour une fête, elle n'est pas noire de monde. et on est en plein jour. la contraste par rapport à la dernière fois est presque choquante. c'est beau, c'est spacieux, accueillant. et ça sent un peu la beuh. gabriela attire mon attention vers le salon et... c'est clair que ça a l'air beaucoup mieux que ma chambre d'hôtel. "si la cardio marche pas, t'as clairement de l'avenir dans l'immobilier," je lance narquoisement avant de pointer les escaliers. "si je craque sur ta chambre, j'suis là demain," j'ajoute en m'approchant des marches pour commencer à les monter et attends que gabi atteigne l'étage pour montrer le chemin vers sa chambre.

peut-être que j'en ai marre d'être seule. peut-être que ça me plairait d'être dans la même maison que gabriela. sentir son parfum tous les matins. partir pour la fac avec elle. réviser avec elle dans le salon, légumer sur le même sofa. partager des cigarettes sous le porche, à l'entrée de la résidence. ça serait cool.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❁ pingouin viking ❁
❁ pingouin viking ❁
personnage
postes : 327
informations
postes : 327

Re: rencontre banale qui deviendra vitale [pepper] :: Lun 28 Mai - 14:45



Pepper & Gabriela

rencontre banale qui deviendra vitale.


le destin pouvait parfois réserver de belles surprises alors ouais tu espérais qu'elle soit dans la même chambre que toi, qu'elle vienne rapidement te rejoindre dans cette confrérie. Tu adorais voir de nouvelles têtes débarquer chaque année. Tu adorais être là pour les observer, et s'il le fallait, les mettre à l'aise. Tu continuas de marcher de nouveau, soufflas de nouveau sur ta cigarette, pour se mettre à sa portée : «je vais continuer à parler alors.. je vais te supplier jusqu'à ce que tu acceptes de venir » peut-être que tu allais l'apprécier une fois dans la même maison, peut-être qu'elle deviendrait une amie, qu'elle aura une épaule sur laquelle tu pourras te reposer quand certains de tes coups de mous feront surface, que vous vous amusez ensemble, que vous rirez ensemble, que vous ferez la fête toutes les deux. Vous écrasez vos cigarettes avant d'entrer dans la maison, lui faisant découvrir l'immense salon. Tu souriais quand elle te disait que tu pouvais faire carrière dans l'immobilier si la cardiologie ne marchait pas pour toi. Elle n'avait pas tord. Tu adorais visiter des maisons, des appartements et tu aimais aussi négocier. On ne le dirait pas quand on te regardes mais comme on dit l'habit ne fait pas le moine. Tu la rejoignais au niveau de l'escalier, passant devant elle pour l'amener jusqu'à ta chambre. «tu vas craquer c'est obligéééé ». Vous arriviez à l'étage, vous passez devant certaines chambres, certaines salles de bains jusqu'à arriver à ta chambre, ton petit chez toi. «c'est là. » tu la laissais rentrer la première pour qu'elle découvre et tu la suivais pour y rentrer, fermant la porte derrière toi. Tu pointais ton lit du doigt, lui disant «ça c'est le mien » et tu pointais un autre lit inoccupé «et ça ce sera peut-être le tien si tu décides d'aménager ici ». Tu souriais de toutes tes dents dans l'espoir qu'elle dise oui. Qu'elle t'affirme qu'elle passera la nuit prochaine ici. Tu allais dans ton armoire, prenant un tee-shirt. Tu te changeais devant elle -après tout elle t'avait déjà vue en soutien-gorge- avec un joli haut blanc, faisant ressortir ta peau dorée. «j'te le rends ou tu le laisses ici pour demain.. » que tu dis, insistant sur le fait qu'elle doit être là demain. Tu venais par la suite t'asseoir sur ton lit, crevée. Tu la laissais découvrir ta chambre que tu partageais avec personne. «en plus c'est des chambres mixtes tu sais » faut avouer que c'était pas la chose qui te plaisait le plus....
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
personnage
informations

Re: rencontre banale qui deviendra vitale [pepper] ::


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» V. Pepper Potts | I'm not a hero
» Petit scarabée deviendra grand [Validé]
» Indiana Teller
» Kane Vs John Morrison
» Il a quel âge, le p'tit fofo?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum