Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
avatar
❁ lama gladiateur ❁
❁ lama gladiateur ❁
personnage
postes : 197
informations
postes : 197

hear me roar (wren) :: Jeu 12 Avr - 2:03


Un coeur brisé ne respire que par le désespoir. Françoise de Graffigny ne pouvait être plus vraie dans ses paroles ; paroles semblant ce soir prendre pour la première fois tout son sens, comme si celui-ci m’avait jusque-là été caché. Je ne sais pas depuis combien de temps, je me trouve là, à errer aussi tristement qu’une âme sans but, ni même quelle heure il peut bien être, étant donné que j’ai laissé mon téléphone au restaurant, lorsque je suis partie. Tout comme la totalité de mes affaires, ainsi que ma bonne humeur. Quoi que, “laissée”, n’est pas tellement le mot qui convient pour ce dernier point, à vrai dire. Disons plutôt qu’elle a été détruite et réduite au néant entre le fromage et le dessert. Je n’arrive toujours pas à croire en cette soirée. N’était-ce donc pas assez, de m’imposer grandir dans la solitude, de ne pas avoir le droit de me faire d’amis ou toute autre relations, et pire encore, de m’imposer un mari ? A présent, c’est mon corps entier qu’il faille que je vende pour les Fairfax ? Faire un enfant. Quitter la danse. Abandonner mes ambitions, devenir femme au foyer. Comment peuvent-ils me demander cela de la même manière qu’ils me demandaient jadis les meilleurs résultats scolaires ? De la même manière qu’ils m’ont imposée le piano, le violon, les cours de bienséances et de broderie ? N’ont-ils donc aucun respect pour leur propre enfant, de vouloir disposer de son corps de la sorte ? N’ai-je donc été que ça, à leurs yeux, toutes ces années ? Une vulgaire… Poule pondeuse à préparer pour l’engrossement, un moyen d’enrichir encore un peu plus leur empire ? Et que dire de la danse ! Que dire de ces dix-sept années de travail acharné, dix-sept années de passion dévorante, dix-sept années de rêve et d'espérances souillées en un seul instant ! Ne voyaient-ils donc pas la flamme qui ne brûle en moi que pour elle ? Ne voyaient-ils pas mes rêves, mes efforts quotidiens, si intenses, pour progresser, pour en faire ma carrière ? ...Oh, Louison, ma pauvre Louison, ne soit pas si naïve. Bien sûr que si, ils le voyaient. Là n’est pas la véritable cause. Car celle-ci est toute autre : Ils n’en ont tout bonnement jamais rien eu à faire, voilà tout. Je me sens si… stupide. Si naïve. D’avoir pu croire toutes ces années qu’ils respectaient mes ambitions. Qu’ils… qu’ils me respectaient, tout simplement. Et à présent, me voilà bien idiote, à vagabonder de la sorte en pleine nuit, sans même savoir où mes pas me guident. Il vaudrait d’ailleurs peut-être mieux que je tente de me repérer, ne serait-ce qu’un minimum, afin de ne pas trop me perdre. Alors je m’arrête. Je lève la tête, et regarde autour de moi. Mmh. Je ne reconnais pas les ru- « eh bah alors, ma jolie, on est perdue ? » Oh, seigneur. Voilà bien ma veine. S’il y a quelque chose dont je n’ai absolument pas besoin pour le moment, c’est bien d’un vulgaire cabotin puant l’alcool et bien d’autres choses à 15km à la ronde. « Tout va bien, je vous remercie. » Le calme dans le regard, le sourire froidement poli et le menton fièrement levé, cela me fait du mal à l'admettre, mais le masque Fairfax, celui m’ayant été imposé tant d’années, s’avèrent parfois bien utile, pour s’adresser à certaines personnes. Sans attendre une quelconque réponse de sa part, je commence à continuer mon chemin, mais le gredin n’en avait apparemment pas fini avec moi. « oh bah attends, eh, qu’on s’amuse, un p’tit peu ! » Il m’attrape le poignet et son contact m’arrache un frisson de dégoût. Je me retourne aussitôt pour lui offrir le regard le plus froid et noir dont je suis capable. « Lâchez-moi. » Mon ton n’aurait pas dû lui laisser le choix. Pourtant, il persiste. Grand dieu. Alors, je me redresse un peu plus dans ma posture, comme pour le dominer par la noblesse. « Je vous ai dis de me lâcher. » Mais l’homme ne veut rien entendre. Il continue dans ses baragouinages d’homme saoul, et bien que mon sang-froid demeure bien là, je dois bien avouer sentir mon rythme cardiaque s'accélérer. Et lorsqu'il m'attire à lui en tirant sur mon poignet, je ne parviens pas à retenir un hoquet de surprise. Son visage est à présent beaucoup trop près du mien, autant dire qu'il ne me facilite pas la tâche pour garder un visage neutre, pour ne pas lui montrer cette peur qui grandit en moi. Parce que ma force est vraisemblablement ridicule, comparée à la sienne. S’il ne me lâche pas de lui-même, je ne pourrais me défaire. Alors j’ouvre de nouveau la bouche, prête à lui sommer des menaces, lorsque d’un seul coup, quelqu’un apparaît à côté de moi et s’interpose. Je devrais être soulagée lorsque je reconnais Wren, mais, à vrai dire, mon esprit est beaucoup trop ancré dans un trop-plein de frustrations pour ressentir autre chose que de la colère. Car, grand Diable, qui a-t-il donc de si compliqué à comprendre pour le destin lorsque je dis vouloir être seule ? Si cela valait pour mes parents et mon mari, eh bien, ma foi, cela vaut aussi pour lui ! D’ailleurs, lorsque l’ivre s’en va finalement, et que Wren pose son regard sur moi, je ne peux m’empêcher de le fusiller du mien. « oh, lâche-moi, toi aussi » je souffle exaspérée, avant de tourner les talons, de sorte de continuer à râler et marmonner dans mon coin. Je me rends bien compte de l'ingratitude de ma réaction. Après tout, malgré sa réputation et ses taquineries, Wren a toujours été là pour moi, à me soutenir de sa propre façon. Et ce soir ne fait pas exception, puisqu'il vient tout de même de me tirer d'un assez mauvais pas. Mais pour tout avouer, ce soir... cela m'importe peu. Toute ma vie, j’ai été la douce Louison, la gentille, la généreuse Louison. Et au final, où tout cela m’aurait-il donc menée ? ...Alors ce soir, ne serait-ce que pour une fois ; le monde... je m'en fous. Pour une fois dans ma vie, je serais Louison l’égoïste. Et si cela lui déplaît ? Eh bien ma foi, tant pis !
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hear me roar ▬ arkhaan [fiche validée]
» (winnie) and you're gonna hear me roar.
» hear me roar (aurore)
» Kovu McLean × Hear me roar
» Elliot D. Panabaker ⏏ Hear me Roar ⏏ Terminée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum