Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
avatar
❁ lama gladiateur ❁
❁ lama gladiateur ❁
personnage
postes : 169
informations
postes : 169

broken strings ☆ montague-hewitt :: Mar 17 Avr - 11:09


broken strings

La tension qui occupe la maison la noie, l'étouffe. Tension dans chaque pièce, tension dans l'air et dans l'oxygène. Plusieurs mois, désormais, que cette tension l'empoisonnait à petit feu, toxique dans ses veines et son cœur. Elle avait tué ses parents, et pour elle, il n'y aurait pas de rédemption. Pas de pardon.
Et Louis le lui avait bien fait comprendre.
Tant de tentatives pour regagner son pardon. Tant de mains tendues vers lui. Tant d'échecs et de pieux dans son cœur.
Peut-être que certaines choses n'étaient pas faites pour être réparées. Peut-être que l'on ne pouvait recoller ce qui avait été brisé. Et pourtant, elle avait cru si fort que les familles étaient plus fortes que l'adversité. Les liens du sang, plus solides que la force de toutes les tempêtes. Elle y avait cru si fort. Et elle s'était trompée, visiblement. La colère et la rancoeur de son frère, ses remords et sa culpabilité. Poison explosif qui la tuait à petit feu.
Elle était fatiguée, si fatiguée. Se sentait épuisée, depuis la veille, comme si le poids de mille univers s'était abattu sur ses épaules. Comme si les nuits trop courtes d'Holly finissaient encore par l'atteindre. La sieste qu'elle s'était offerte chez les ACS n'avait pas suffi, visiblement. Chacun de ses muscles douloureux, le souffle court et une vague nausée lancinante.
Rien, comparé à la peine qui lui déchire le cœur.
Elle jette un coup d'oeil à son frère, qui lui tourne délibérément le dos dans la cuisine, et finit par attraper Holly dans son parc. Le bébé qui proteste un instant et se met à gazouiller presque immédiatement, le bébé qu'elle serre contre sa poitrine, comme un doudou pour se réconforter. Le bébé auquel elle s'accroche, comme à une bouée. Le bébé sur lequel elle s'appuie, pour se donner du courage.
Elle qui est devenue si lâche.
Alors elle inspire profondément, plaque un sourire artificiel sur ses lèvres. Et rejoint son frère dans la cuisine. D'un geste expert, elle cale Holly sur sa hanche, attrape une brique de lait dans le frigo et s'en sert un verre. 'Alors, Louis? Tu as passé une bonne journée?' Le ton, trop détaché, trop prudent. Une même tentative, tous les jours, désespérément. Un même échec, tous les soirs.
Holly s'agite dans ses bras, et elle attrape la tétine du bébé, un peu plus loin sur le plan de travail. Et sans prévenir, le vertige la frappe, et elle vacille, se rattrape de sa main libre au frigo. La tétine s'écrase au sol, mais elle-même n'en est pas consciente. Voile noir tombé sur ses yeux, rotation effrénée de la pièce autour d'elle.
Ce n'est rien. Elle se le répète avec ferveur, mots qui tournent dans son esprit. Elle cherche désespérément à s'en convaincre. Ce n'est rien, tout va bien.


   

   
☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❁ castor spartiate ❁
❁ castor spartiate ❁
personnage
postes : 160
informations
postes : 160

Re: broken strings ☆ montague-hewitt :: Mer 18 Avr - 4:48


A l'amour
comme à
la guerre
Broken Strings
 'Alors, Louis? Tu as passé une bonne journée?'


La phrase a claqué dans l'air, ou plutôt dans la lourdeur du vide. Cette sensation ne pouvait être que l'exact miroir de ce qu'était devenu leur relation: du rien. Du rien qui parvenait tout de même à garder une amère impression de fausseté. Paradoxal. Comme le fait qu'ils étaient passés des meilleurs amis dont les liens n'étaient pas que de sangs, à des gens forcer de cohabiter ensemble à cause de ce liquide similaires qui coulaient dans leurs veines enflammés. Louis détestait cette voix qui chaque jours s'efforçaient d'être naturelle. Qui comme chaque soir s'adressait à lui comme si de rien n'était, comme si ce n'était pas de cette même bouche qu'était sortie ce qui avait causé leur mutuelle destruction. Pourquoi n'acceptait-elle pas de voir que jamais il ne lui adressait de nouveau la parole d'une manière qui se voudrait similaire à leur bonheur d'antan? Naïveté? Plutôt écervelée, oui, ça avant ou maintenant elle l'a toujours été. Autrefois, il trouvait ça terriblement attachant. Depuis l'accident, ça rejoignait la masse de défaut que sa sœur était. Répugnante. 


Les seuls mots tendres qu'il voulait bien décrocher ici, étaient uniquement dirigés vers Holly, his litlle miracle. Alors qu'il était moyennement bien installé sur un tabouret de la cuisine dans l'optique de fuir son monstre du quotidien, celle-ci lui imposa sa présence, en serrant presque en otage le bébé contre elle. "Vas-y, étouffe là de ton 'amour' débordant. Qu'elle rejoigne papa et maman" pensa t-il, alors que son regard noir croisant les yeux clairs d'Isa devait de toute manière parler pour lui. Les lèvres toujours scellées, il fait maintenant mine d'être trop accaparé par son téléphone pour lui accorder une once d'intention. Comme si il lui reprochait de ne pas être un fantôme. Comme si il se reprochait à lui même de ne pas en être un non plus. Un concept de type: oublie moi, que je t'oublie.

Le choc sourd de la main contre le frigo le fait tout de même relevé les yeux à une vitesse prouvant bien que Louis était beaucoup plus attentif en réalité à ce qui l'entoure, qu'à son écran. Quand la tétine touche le sol, lui est déjà debout, contournant la table pour se retrouver à côté d'Isadora. Une partie infime de lui voudrait poser sa main sur son épaule, la questionner sur son état et lui intimer d'aller se reposer. La plus grande lui propose plutôt de lui cracher au visage en la regardant agoniser sans rien faire. Choix cornélien, auquel il réfléchira plus tard. Les priorités d'abord: ses bras tout aussi habile que ceux de sa grand sœur entoure le petit corps d'Holly avant qu'il ne la serre doucement contre elle. Au moins, ce pseudo malaise lui permettait de couper court au contact entre l'ange et le démon.


-"Putain, tu peux pas faire plus gaffe?! Prends pas Holly si tu te sens pas bien, pense à elle avant toi, c'est pas si compliqué!"

Malgré son énervement, sa voix n'était pas purement accusatrice. Il y avait une once d'impression de conseils sages, et de semblant de douceur. Mais ce n'était sans doute pas par inquiétude pour l'état de l'aînée... simplement pour ne pas effrayer l'enfant en usant d'un mauvais ton ou bien en lui faisant ressentir un danger. Un danger qui n'existait pas, puisque Louis serait toujours là pour la protéger. La protéger d'Isadora. Berçant doucement l'enfant comme lui aimerait bien encore être consolé parfois, il reprend ses paroles en reculant d'un pas, comme dégoûté déjà de s'être autant approchée au point de l'avoir frôlé pour récupéré his miracle.

-"Vraiment, tu m'épargnes rien. Vas te coucher si t'es pas bien... De toute façon c'est pas comme si t'allais préparer à bouffer."


Aucune marque de respect dans ses mots. Pourquoi y en aurait-il de toute manière? Néanmoins, c'est rare qu'il alterne deux phrases de suite à son encontre. Elle allait devoir s'en satisfaire, alors que malgré tout, il n'arrivait pas à détacher ses yeux d'elle. 




.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❁ lama gladiateur ❁
❁ lama gladiateur ❁
personnage
postes : 169
informations
postes : 169

Re: broken strings ☆ montague-hewitt :: Mer 18 Avr - 21:28


broken strings

Mal-être qui l'envahit, mal-être qui la submerge. Elle aimerait croire que c'est l'épuisement. Elle veut y croire, désespérément. Croire que c'est la faute de ses nuits trop courtes, abrégées par les larmes d'Holly. Croire que c'est la faute de son trop grand nombre de jobs, entre lesquels elle jongle tous les jours. Croire que c'est le poids de la rancoeur de Louis qui pèse sur ses épaules. Croire que c'est simplement la fatigue. Au fond, elle sait que c'est faux. Que c'est probablement plus. Mais elle refuse de l'envisager.
Voile noir tombé sur ses yeux, tournis qui l'envahit, tremblements qui agitent sporadiquement ses mains. Elle perçoit, vaguement, le poids du corps d'Holly qui s'arrache à son giron - comprend, vaguement que Louis est intervenu. Protéger Holly, avant tout, la protéger de ses hypothétiques malaises, la protéger de sa faiblesse. Soulagement qui l'envahit, peine qui la noie. Qu'il protège Holly et non elle. Elle essaie de se convaincre que c'est normal. Essaie de se persuader de ne pas être blessée. Elle l'a mérité. C'est normal. Il aime Holly. Il faut qu'il prenne soin d'Holly. Qu'il l'empêche de se cogner.
C'est une bonne chose.
La flèche qui lui déchire le coeur, derrière un voile de ténèbres n'est rien. Elle veut y croire. Elle doit y croire. "Putain, tu peux pas faire plus gaffe?! Prends pas Holly si tu te sens pas bien, pense à elle avant toi, c'est pas si compliqué!" Les mots déchirent l'obscurité, les mots blessent. Mille poignards dans son aorte. Elle saigne de l'intérieur, et si elle se portait moins mal, elle aurait pleuré. La voix si posée de son frère la blesse presque plus encore que s'il avait hurlé. Elle aurait préféré qu'il hurle.
Qu'il réagisse.
La cuisine qui danse autour d'elle, et elle s'oblige à respirer profondément. Inspire. Expire. Inspire. Expire. Lentement. Et le voile se dissipe, lentement. Elle reprend appui sur le frigo, laisse s'évaporer les vertiges. La nausée, elle, persiste, et reste un léger tournis qui ne disparaît pas vraiment.
Elle relève les yeux vers son frère, pour le voir bercer Holly avec tendresse. Et le spectacle lui déchire le coeur. Toute l'affection qu'il lui réservait, par le passée, il l'avait désormais dédiée à Holly. Et pour le bébé, c'était bien. Mais elle, elle en souffrait.
"Vraiment, tu m'épargnes rien. Vas te coucher si t'es pas bien... De toute façon c'est pas comme si t'allais préparer à bouffer." Plus de traits d'argent dans son coeur, encore.  'Je suis désolée. C'est qu'un petit vertige. De la fatigue, probablement.' Elle ne relève pas sa dernière pique, n'a pas la force de lutter. Elle hausse simplement les épaules. Esquisse un faible sourire. 'Merci d'avoir récupéré Holly.' Elle se glisse sur un tabouret, ne le quitte pas des yeux. N'y parvient pas. Pour une fois qu'il la regarde.


   

   
☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❁ castor spartiate ❁
❁ castor spartiate ❁
personnage
postes : 160
informations
postes : 160

Re: broken strings ☆ montague-hewitt :: Jeu 19 Avr - 1:56


A l'amour
comme à
la guerre
Broken Strings
Sentir son regard contre lui, voilà une autre sensation qu'il déteste. Chez elle, il ne peut voir que la faiblesse. Pourtant, c'est cette fragilité qui l'agresse, suppliante. Oui, les yeux bleus semblent être capables de tout pour le faire flancher, lui arracher un peu de cette tendresse dont auparavant il était capable. Mais Louis ne peut pas revenir dans le temps, comme Isadora ne le pourra jamais. Tous deux doivent porter avec cette croix. Elle en supporter son poids. Lui en enfonçant les pointes dans leurs deux cœurs meurtris. Alors, il fait comme si de rien n'était. Comme si cette femme, ce n'était pas sa sœur. Pas celle qui avait tué leurs parents. Pas celle qu'il détestait au moins aussi fort qu'il avait pu l'aimer.

Et pour oublier tout ça, il se raccroche à son univers. Berçant l'enfant innocent dans le creux de ses bras. Holly, magicalement unique est la seule qui peut alléger son quotidien et lui rappeler que peut-être, il y a une raison à sa survie: préserver cette pureté, à tout prix. Se salir lui, autant que possible, pour faire ressortir encore plus la blancheur de sa peau, la douceur de ses traits et tout simplement son gazouillement angélique. Mais la voix d'Isa trouble de nouveau le tableau. Lequel compte-elle épargner? Ses yeux accusateurs s'accordent parfaitement à son expression boudeuse. Il réalise en regardant la jeune femme combien elle semble encore plus épuisée que d'habitude. Pas que ça l'intéresse. Simple constatation, suite à un regard échangé, événement qui ne s'était pas produit depuis un bout de temps.

-'Je suis désolée. C'est qu'un petit vertige. De la fatigue, probablement.'
 



Comment peut-elle sourire dans cette situation? Il ne la connaît plus, cette étrangère meurtrière. Celle qui tente futilement de nouer des liens avec son frère. Escompte elle vraiment le faire par ce rictus faux et sans valeur? Il n'arrive même pas à comprendre comment elle ose lui sourire. Et dire ce qui va suivre.

-'Merci d'avoir récupéré Holly.'
 



-"Je ne l'ai pas fait pour toi. Ne me remercie pas de prendre soin de ma sœur, mieux que toi d'ailleurs."

Et mieux que de toi pensa t-il. Bien qu'il ne compte pas se forcer à faire davantage attention à son état. N'était-elle pas une adulte, à prétendre jouer la mère de famille? Assise sur son petit tabouret l'air désespérément à la Isa, elle fait plus enfantine que lui. Sans pour autant battre Holly.

-"Ça ne te concerne même pas. J'vais la coucher."

Il a l'habitude de toute manière, de prendre les choses en main. De faire comme si tout allait bien, juste pour la petite. De rêver lui aussi d'être le petit papa, d'une famille normale. Même si de ces mains il serait capable de tuer pour récupérer celui qui devait se charger de ce rôle. Mais on ne choisit pas son destin hein? Sinon, Louis ne serait pas ici. Pas avec elle. Avec Holly, oui. Chez sa grand-mère, pourquoi pas?

Sans accorder davantage d'importance à la tâche de sa vie, il laissa son aîné en plan avant de se charger du coucher de sa petite chérie. N'oublions aucune des étapes nécessaires, de la couche aux papouilles, du pyjama aux contes de fées et de roi, de la petite couverture et la caresse sur son adorable figure, au bout d'une petite trentaine de minutes le marchand de sable était passé, et il avait pu refermer silencieusement la porte de la chambre d'enfant. Redescendant les marches quatre à quatre pour préparer un repas, il se demanda si il devait privilégier des aliments contenant du fer pour redonner un peu de force à sa frêle sœur. Même sans être à ses côtés, elle lui prenait la tête... Mais qu'allait-il découvrir dans la cuisine? Une femme en pleine crise d’épilepsie? Isadora déterminée à faire exploser la maison dans une tentative culinaire ? Un cadavre sur le sol? Comme si il était inquiet, il accéléra sa descente. Même si il s'agissait plutôt de curiosité. Evidemment.


@isadora montague-hewitt
.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
personnage
informations

Re: broken strings ☆ montague-hewitt ::


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Earthquake Relief Where Haiti Wasn’t Broken
» I WALK THIS EMPTY STREET ON THE BOULEVARD OF BROKEN DREAMS - 20 JUILLET, 18H34
» Strings usagés et porte-jarretelles pour la Croix-Rouge...
» « Boulevard of Broken Dreams »
» Broken Wolves PV Tybalt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum