Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
avatar
admin ❁ la porte de prison
admin ❁ la porte de prison
personnage
postes : 738
informations
postes : 738

la gravité me fait chier, je n’veux être que l’air (isis) :: Lun 26 Nov - 14:52



isis valtellina
❁ En quête d’un sens, d’une trajectoire,
insensibles projectiles  ❁




carte d'identité
PRÉNOM(S) NOM : isis, reine mythique d'Egypte antique, héritage d'une famille qui aime l'histoire et a baigné dans l'histoire depuis tant d'années. alexis prénom choisi par ton père, prénom autant masculin que féminin. pia, vous trouverez chez tous les femmes Valtellina ce troisième prénom, hommage à une femme tant aimée, ta grand-mère.

ÂGE : trente-cinq ans, femme préférant regarder en arrière plus que le futur, plutôt que tes quarante qui approchent. La vie passe et tu n'es toujours pas prête à laisser passer ta jeunesse.  

NAISSANCE ET ORIGINE : un certain 23 mars 1983 dans la belle ville de Bari en Italie. Anglaise du côté de ton père et italienne du côté de ta mère. T'as l'élégance à l'anglaise, t'aurais presque le tempérament d'une italienne si tu paraissais pas aussi froide. Tes origines restent éternellement italiennes, t'as qu'une petite part d'anglais. Tes arrières-grands-parents paternels et maternels étaient italiens, tes grands-parents paternels étaient italiens, tes parents sont italiens.

ETUDES ET/OU MÉTIER :  ancienne danseuse étoile brisée et déchue, t'as pratiqué de la danse classique, tu voulais devenir danseuse étoile mais une blessure a ruiné ta carrière dans ce domaine. Tu t'es rabattue sur une autre danse et les portes des JO se sont ouvertes à toi. T'es passée de danseuse aux JO à entraîneur car t'es maintenant professeur de danse de ton studio en ville et à l'université de Cambridge. Comme une dénicheuse de talent, tu repères les talents, t'es sélectionneuse pour l'équipe anglaise.
ORIENTATION SEXUELLE : le sexe opposé, l'homme. T'es attiré par tout type d'homme, t'as pas de préférence.

STATUT CIVIL : célibataire, sans attache pour un homme en ce moment. T'as pratiquement consacré ta vie à la danse jusqu'à ce que ta nièce arrive. On t'a demandé de la stabilité pour elle alors tu t'es servie de cette excuse, elle, pour ne pas t'encombrer d'un homme. T'es pas non plus vieille fille, tu profites mais raisonnablement.

SITUATION FINANCIÈRE : femme dans la moyenne, t'es de ceux qui regardent leur compte. Si t'as bien gagné ta vie quand tu étais danseuse, ton argent est vite parti quand tes sponsors t'ont aussi tourné le dos. C'est pas parce que t'as été championne que tu roules sur l'or. Faut dire que certains sports, comme le football, sont plus privilégiés que d'autres.

À CAMBRIDGE DEPUIS ? : depuis l'âge de vingt-trois ans, avant que tu perdes ta place de danseuse étoile.

TRAITS DE CARACTÈRE :  t'es quelqu'un de froide, quelqu'un qui ne laisse passer peu d'émotion. on dit de toi que t'es aussi froide qu'une couche de neige ou qu'une porte de prison. t'es une compétitrice dans l'âme. t'es rancunière. tu commences toujours ta journée par un shot de gingembre.  tu te laves le soir parce que t'adores te prélasser dans ta baignoire. tu t'y détends. t'allumes des bougies et tu fermes les yeux sur ta playlist du moment. souvent, tu l'accompagnes, ce bain, d'un verre de vin ou de scotch. tu jures en italien. tu ne donnes pratiquement jamais de seconde chance. tu détestes perdre ton temps. c'est ton éducation stricte qui t'as fait devenir comme ça, afin de devenir la meilleure. enfant, t'étais pas comme ça. gamine, t'étais celle qui riait d'un rire cristallin, celle qui souriait toujours, celle qui offrait des couronnes de fleurs à sa mère et la tasse du meilleur père à son père, celle qui jouait au chat et à la souris avec son frère. t'étais beaucoup de choses enfant que tu n'es plus aujourd'hui. t'as pas de traumatisme qui te fait être comme ça. t'es juste comme ça, héritage de comment on t'a façonné, non pas par tes parents mais par ton école. t'es pas non plus quelqu'un d'insensible, t'as un coeur. coeur de glace ou de pierre facilement brisable. tu te considères pas comme invincible. t'as tes faiblesses, tes peurs. seulement, tu ne les montres pas forcément, tu les dévoiles pas forcément aux autres. t'es souvent sarcastique, souvent moqueuse, parfois méchante dans tes propos mais c'est ta manière de t'exprimer. tu ne passes jamais par quatre chemin. t'as jamais été amoureuse, t'as jamais pris le temps pour ça avec ta carrière.

AVATAR : queen natalie dormer

PL, SCENARIO, PI : pi

CRÉDITS : kane. (icons), alittlebitofrain (avatar)

portrait chinois Si tu étais un cocktail : tu préfères un verre de champagne.

Si tu étais un super-héros : supergirl ?

Si tu était une chanson : l'envol, tim dup

Tes préférencesTu préfères avoir pour seule musique toute ta vie : une cover de junior bourré chantant la bo du titanic -ou- un remake allemand de la danse des canard by lexa : écrire ici.

Tu préfères être enfermé(e) tout les jours dans une boite pendant cinq minutes avec pornina qui se prend pour Castafiore jusqu'à la fin de ta vie - ou - lécher les orteils sales de six mois de regulus et être tranquille après : écrire ici.

être millionnaire en vendant des crottes de chiens ou gagner ta vie normalement en vendant des voitures de luxe ? : être millionnaire en vendant des crottes de chien, viens la toutou de kim k.

utiliser la brosse à dents d’un inconnu ou porter ses sous-vêtements sales ? :  la brosse à dent.

être bloqué(e) dans un ascenseur avec 100 personnes malades ou 10 bébés qui pleurent ? : les 10 bébés qui pleurent.

en savoir plus sur toitrois objets indispensables sur une île déserte : kit de survie ; lampe torche ; crème solaire ?

trois choses à faire avant de mourir (bucket list) : trouver l'amour ? tu l'avoues jamais mais au fond de toi ça te pèse ; connaître la vérité sur ta blessure ; parcourir le monde.

un de tes secrets : t'as un truc pour ce mec, tu ressens cette chose que t'as toujours refoulé pour ce genre de mec.

phobie(s) : t'ouvrir au point de tomber amoureuse, t'as peur de l'engagement, peur qu'on te laisse tomber.

la dernière personne à qui tu as envoyé un message : sahara, elle était en retard pour le dîner.

ta playlistBarns Courtney, sinners
kikesa, la dernière fois que je parle de toi
paolo buonvino, renaissance

ta soirée tvthe man in the high castle
game of thrones
I medici
once upon a time isis, t'es le fruit d'un amour italien et anglais, le fruit d'une volonté d'une vie parfaite. T'es la dernière de la famille, t'as un grand-frère qui est maintenant et malheureusement décédé.  Tu dis malheureusement oui, t'en es attristée de cet état malgré ce qu'on put dire une partie de ta famille. Ton frère, tu l'aimais. Tu penses souvent à lui. Bien plus quand tu regardes ta nièce. C'est sans doute une des raisons de pourquoi t'es parfois distante avec elle, que tu n'es pas tactile avec cette jeune femme. En elle, tu vois ton grand-frère. Sur elle, tu vois les traits de ton frère, celui à qui tu as presque tourné le dos. enfants, vous avez tous vécus ensemble, ici sur le sol anglais. Un sol qui a accueilli au cours de la Seconde Guerre mondiale tes arrières-grands-parents, fuyant leur pays. Ton père est né ici et a rencontré ta mère lors d'un voyage en Afrique. Tout comme ses parents avant lui. Rencontrer sa moitié en Afrique, ça semble être une tradition chez vous, un rite. Peut-être que tu devrais aller faire un tour là-bas... T'es née en Italie, là où ton père avait décidé de faire sa vie avec ta mère italienne. Un an après, ton père a été muté dans son pays natal. Puis fut venu le jour où tes parents ont décidé de repartir en Italie, sans toi. Car toi, tu n'as pas voulu. Ton école de danse, elle était ici. Cette prestigieuse école de danse, celle où tes parents puisaient dans leur économie pour toi. T'as été jugée comme égoïste. Non pas par tes parents mais par le reste de ta famille, celle d'Italie, celle que tu n'as jamais vue, à part quand tu étais bébé. Mais comme tout bébé, t'as plus aucun souvenir de tes premiers temps. Le départ de tes parents et de ton frère a été l'élément déclencheur. C'a été le début d'un lien brisé. Toujours bien trop prise, toujours pas disponible, on dit de toi que tu n'as pas fait beaucoup d'effort pour ceux qui t'ont élevé et aimé. Mais des efforts, tu ne faisais que ça, à ta manière. C'était ta carrière avant tout malheureusement. Et aujourd'hui, quand tu la regardes, tu regretterais presque. parce que oui, toi, isis, t'avais réussi. T'avais toujours ton but. Tu l'étais, cette danseuse étoile que t'avais toujours voulu être. Pendant un temps car t'as eu une concurrente. Tu t'étais battu pour ta place, peut-être un peu trop. Beaucoup trop car t'as fini par te blesser. De ta faute ou de la sienne, personne ne saura jamais. Sauf toi. Sauf elle. Toi, tu sais que t'es pas responsable. Toi, t'as toujours su. Comme elle. Sans preuve, elle a pris ta place. Elle est montée sous les feux des projecteurs. Elle a brillé dans le ciel, pendant que toi tu t'es éteinte. cette histoire, elle t'est arrivée lorsque tu avais vingt-six ans. Un an avant, t'as dû accueillir la fille de ton frère. Ton pauvre frère décédé. Tu lui devais bien ça, t'avait-on dit. Et sans doute parce que t'avais regretté. T'avais regretté tes silences. C'est désolant cette manière qu'on a de regretter les choses une fois les gens disparus. T'avais regretté ta manière d'être parce que t'avais fini par croire les reproches du côté de ta famille maternelle. La paternelle, elle t'avait soutenu, celle qui avait toujours habitué en Angleterre. Si on t'avait reproché d'avoir abandonné tes parents et ton frère, on t'avait tout autant reproché d'avoir abandonné ta famille italienne. Là-bas, en Italie, on disait que le succès t'avait monté à la tête. Là-bas, on disait que t'avais renié tes origines, que t'interdisais à quiconque de s'adresser à toi en italien. Alors que tu le parlais, bien plus parfois que l'anglais. T'étais celle qu'on critiquait pour ses choix. Et quand ta blessure est survenue, t'avais presque cru au retour du bâton. T'avais presque cru en ce qu'ils disaient. Là-bas en Italie, tu n'y avais plus jamais mis les pieds. D'une certaine manière vu que n'étais qu'un bébé quand tu as pris l'avion pour l'Angleterre, tu n'avais jamais posé les pieds sur le sol italien car tu ne savais pas marcher. Mais t'as fini par les faire, tes pas sur le sol de tes ancêtres, celui de tes parents. Tu les as presque faits par contrainte, pour la gamine. Sahara, t'es venue jusqu'à elle. Pour elle, pour la récupérer. Pas juste pour elle, c'est sûr. T'as retrouvé tes parents, ceux qui n'ont jamais été rancuniers. Ceux qui auraient pu t'en vouloir, te claquer la porte au nez. Non. Seulement ceux qui t'ont accueilli les bras ouverts pour t'aider à te recueillir. Et même là à cet instant, on t'avait reproché ta froideur. Ton manque de laisser aller parce que tu n'étais pas arrivée les larmes au visage. t'étais consciente de pas avoir fait les bons choix dans ta vie mais pas encore à cette époque-ci, pas encore lors de ce moment où tu as su que tes parents t'avaient toujours pardonné tes silences et absences. T'en étais consciente, tu les assumais mais aujourd'hui t'étais réaliste, le retour en arrière était impossible. la gamine, la ragazzina, Sahara tu l'as accueilli sous ton toit. Tu l'as ramené avec toi en Angleterre, sans presque aucun mot, sans presque aucun regard alors qu'une tante aurait dû remplir son rôle, celui de la consoler. Mais à cet instant, tu te sentais aussi mal qu'elle. La perte tu la vivais aussi. T'avais la perte et le regret. T'avais que des souvenirs de petite fille avec lui. Ton frère venait de mourir et t'avais cette impression de n'avoir jamais entendu le son de sa voix. cohabitation étrange avec Sahara, t'as pas été la tante idéale, la tata gâteau. Une tape sur l'épaule était le maximum d'amour que tu pouvais lui donner physiquement. T'as même été bien trop absente la première année, à cause de tes allers-retours à répétition à Londres, jusqu'à ta blessure. Blessure qui vous aurait presque rapproché vous alors qu'elle t'éloignait de ta carrière de danseuse étoile. T'aurais pu lui reprocher à elle cette blessure, parce qu'elle a fait partie de ton lot de soucis. T'y as pensé, à mener la vie dure à ce joli oisillon. Sans jamais le faire. Un soir t'as craqué et pour la première fois de ta vie, tu as été surprise. Tu es tombée sur Sahara. Et si toi tu n'avais pas réussi à la consoler une année plus tôt, que tu n'as même pas essayé, elle, la ragazzina, l'a fait. A sa manière, elle t'a consolé. A sa manière, elle a presque réussi à te faire sourire. vos relations, pourrait-on dire, se sont presque améliorées. Enfin, t'es restée la même. Tu lui as sans doute accordé bien plus d'importance. T'as été stricte avec elle pendant son adolescence. T'as pas été la meilleure des tantes mais t'as fait ce que tu as pu. Tu l'aimais et l'aimes à ta manière. Ta blessure brisant ta carrière, tu as dû te rabattre sur autre chose. T'as changé de danse. Tu t'es battu pour cette nouvelle place, ta place dans l'équipe nationale, t'as place pour les JO. Tu y a été. T'as été médaillée mais t'as fini par revenir dans les coulisses. Des plus jeunes sont arrivées. Et à nouveau, t'as dû laisser ta place. Tu t'es reconvertie. Aujourd'hui, tu recrutes les futurs danseurs pour les compétitions olympiques. Tu les recrutes, tu en entraînes. T'enseignes ton art grâce à ton studio en ville, payé avec tes plus grosses économies mais aussi à l'université.

❁ tell me more about you ❁

PRÉNOM/PSEUDO : BOLEYN. Mathilde ÂGE : 22 ans VILLE : Près d'Amiens COMMENT AS-TU CONNU GTP ? :à l'époque sur bazzart. TON AVIS SUR GTP : ça passe. FRÉQUENCE DE CONNEXION : évidemment, jamais. LE MOT DE LA FIN : du love. CODE BOTTIN :

Code:
<span class="titrefiche">natalie dormer</span> [url=http://greekteaparty.forumactif.org/u1030]<zuzu>❁</zuzu>[/url]<zeze>❁</zeze> isis valtellina




Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « T'es belle aujourd'hui, mais tu m'as fait chier. » -Simba&Polly
» si quelqu'un te brise le coeur, pète lui la gueule, nan sérieusement, pète lui la gueule et vas t'prendre une glace (brandon)
» Elle me dit c'est ta vie, fait c'que tu veux tant pis ... [finis]
» On se fait chier n'est ce pas? [Max & sa future femme, mais seulement dans les rêves de celle ci]
» 06- La maladresse ça fait mal !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum