Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
avatar
modo ❁ people princess
personnage
postes : 164
informations
postes : 164

And we'll never be royals. It don't run in our blood. That kind of lux just ain't for us... ♦ Ahava :: Lun 26 Nov - 18:44



Ahava Windsor
❁ you never see a girl like this before  ❁

   


   carte d'identité
PRÉNOM(S) NOM : Ahava, un prénom hébraïque en souvenir de ma grand-mère aujourd'hui décédée, une sorte d'hommage pour une femme que tout un peuple adorait mais qu'une personne n'a jamais pu apprécier, manque de chance, cette personne était alors le roi et son beau-père...  Jade, un second prénom plus classique mais que ma mère adorait. Windsor, le nom de mon père, le nom de ma reine, le nom que tout le monde connait, le nom auquel je serais toujours associé même si je ne serais jamais une véritable princesse....

   ÂGE : 22 ans.

   NAISSANCE ET ORIGINE : Il parait que je suis un cadeau arrivé un peu plus tôt que prévu pour mes parents. En effet, je devais naitre fin janvier, j'ai décidé d'arriver un petit mois plus tôt en pointant le bout de mon nez le 25 décembre 1995, constituant ainsi le plus beau cadeau de Noël que mes parents n'ont jamais reçu. Pour ce qui est de mes origines, avec un nom pareil, je ne pouvais pas être autre chose qu'une anglaise pure souche.

   ETUDES ET/OU MÉTIER : Étudiante en troisième année de stylisme avec une option en gestion d'entreprise, le choix du cœur nuancé par le choix de la raison.  

   ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle

   STATUT CIVIL : Célibataire

   SITUATION FINANCIÈRE : Plutôt pas à plaindre vu le nom de famille sifffle  Mais j'aimerais être indépendante donc je travaille pour financer mes loisirs.

   À CAMBRIDGE DEPUIS ? : Depuis qu'Oxford a brulé donc un peu plus d'un an.

   TRAITS DE CARACTÈRE : Qui suis-je ? Comment me reconnaitre dans une foule pleine de visages ? Rien de plus simple, une crinière brune qui se faufile telle une anguille, profitant de sa fine silhouette pour passer entre les gens, semer ses gardes du corps et rejoindre les endroits qu'elle aime telle que la plage, la forêt ou le calme des balcons hauts de la demeure familiale dans la campagne londonienne. Il arrive aussi que je traine sur les couvertures de quelques magazines quand mes cousins et cousines ne sont pas assez scandaleux, c'est d'ailleurs comme ça que j'ai été prise en train de taguer un mur... Presque rebelle, pas complétement calmée de mes années de délires et de prises de risque, je n'ai que deux passions dans la vie, la mode et mon chien, Spirit, ce sont les deux seules choses qui ne m'ont jamais quitté et qui ne le feront jamais. Fêtarde, j'ai les vices de ma génération, alcool et drogue, j'ai déjà testé et je ne suis pas sûre de m'arrêter... En revanche, le sexe ne fait pas tellement partie de mes habitudes, je cherche une personne qui me comprenne et qui me voit comme Ahava pas comme Ahava Windsor, pas juste le plaisir... J'ai quelques défauts, perfectionniste et maniaque, je veux que tout soit parfait dans mon travail. Mais aussi des qualités, les gens me disent que je suis très sociable et attentionnée envers mes proches. Je suis aussi quelqu'un de très indépendant et j'ai tendance à me moquer de ce que les autres pensent de moi, remercier mon éducation pour cela, les seules opinions qui comptent sont celles de mes amis et de ma famille et encore... On m'a appris à être manipulatrice et vicieuse, manque de pot, j'ai pris cette éducation à contre-pied et je suis devenue plutôt franche et honnête, dommage papa, encore un truc sur lequel je te déçois... Pour en revenir à la mode, je veux créer ma propre marque de vêtements avec principalement des robes et des shorts puisque c'est ce que je porte en majorité.

   AVATAR : Alexandra sexy Park

   PL, SCENARIO, PI : Personnage inventé bien décidé à rester :P

   CRÉDITS : dandelion (icons), FRIMELDA (avatar)

   
portrait chinois Si tu étais un cocktail : Je serais un cocktail au nom atypique, le chien enragé composé de vodka, de tabasco et de sirop de framboise. Surprenant, piquant et doux à la fois  ange

   Si tu étais un super-héros : Wonder Woman, une amazone sexy et badass. Bon à vrai dire, je ne sais même pas tenir en équilibre sur un pied mais bon, rêver n'est pas interdit  boudine

   Si tu était une chanson : Royals de Lorde sans hésitation  rire

   Tes préférencesTu préfères avoir pour seule musique toute ta vie : une cover de junior bourré chantant la bo du titanic -ou- un remake allemand de la danse des canards by lexa : Un remake allemand de la danse des canards ! Au moins j'y comprendrais quelque chose et les cours d'allemand que mon père m'a infligé à 10 ans servirait enfin...

   Tu préfères être enfermé(e) tout les jours dans une boite pendant cinq minutes avec pornina qui se prend pour Castafiore jusqu'à la fin de ta vie - ou - lécher les orteils sales de six mois de regulus et être tranquille après : A mon plus grand dégoût, je pense que je prendrais les orteils sales... Au moins après c'est fini et je peux me brosser les dents pendant des jours et acheter des litres de bain de bouche  

   être millionnaire en vendant des crottes de chiens ou gagner ta vie normalement en vendant des voitures de luxe ? : gagner ma vie normalement en vendant des voitures de luxe, au moins, je n'aurais pas honte de dire aux gens ce que je fais.

   utiliser la brosse à dents d’un inconnu ou porter ses sous-vêtements sales ? : Euh... au risque de passer pour une vendeuse de produits d'hygiène bucco-dentaires, je pense que je prendrais la première option et qu'à nouveau, je passerais un mois de salaire en bain de bouche et dentifrice.

   être bloqué(e) dans un ascenseur avec 100 personnes malades ou 10 bébés qui pleurent ? : 100 personnes malades ! 10 000 milles fois ! Les bébés qui pleurent me donneraient des envies de meurtres...

   en savoir plus sur toitrois objets indispensables sur une île déserte : mon téléphone pour écouter de la musique, mes crayons et mon calepin pour dessiner des robes et des tenues.

   trois choses à faire avant de mourir (bucket list) : sauter en parachute, vivre pendant quelques mois incognito dans un pays où le nom Windsor serait inconnu, lancer ma marque de vêtements et en ouvrir un magasin au moins !

   un de tes secrets : Je n'ai jamais appris à nager. Je sais monter à cheval, faire de l'escrime et du tennis mais je n'ai jamais osé nager.

   phobie(s) : Les serpents et les lézards, ça bouge trop vite et trop bizarrement pour être acceptable !

   la dernière personne à qui tu as envoyé un message : Ma cousine, Waves, pour lui demander de me rejoindre au salon de thé après avoir semé ses gardes du corps.

   ta playlistAgainst The Current, Young & Relentless
   Keane, Somewhere Only We Know
   Nirvana, Smells Like Teen Spirit

   ta soirée tvDynastie
   The Flash
   Wonder Woman & les autres Marvel d'ailleurs
once upon a time dessine sur son carnet de croquis dès que l'inspiration vient, même si c'est avant que son réveil est sonné ou au beau milieu d'un appel téléphonique ❁ pense pouvoir arrêter la drogue et l'alcool a tout instant mais plus le temps avance et moins elle en est certaines ❁ prends au moins deux douches par jour ❁ a un chien qu'elle a malheureusement dû laisser dans la demeure familiale, il est d'ailleurs la seule raison pour laquelle elle remet les pieds là-bas ❁ travaille chez Starbucks mais n'est pas une grande fan du café ou de ces variantes ❁ très gourmande, elle est particulièrement friande de sucre mais sa vie a 100km/h font que sa silhouette reste svelte ❁ n'aime pas tellement le sport même si elle en fait de temps en temps pour se donner bonne conscience ❁ a une sainte horreur du caviar, dommage quand on est la petite nièce de la reine et qu'on est parfois invitée à des événements mondains où le but est d’impressionner les invités à coup de caviar et de magret...


Histoire :
Il était une fois une petite princesse destinée à devenir reine tout comme son père et son grand-père avant elle… Pleine de rêve et d’espoirs, cette petite princesse vécu une enfance bienheureuse et une adolescence tout aussi calme avant d’entrer à l’université pour rencontrer son prince charmant. Ce beau conte de fée aurait pu être le mien mais il faut croire que le destin est un peu plus vicieux que ça. Pour vous raconter mon histoire, je ne débuterais pas par ma naissance car ce que je suis aujourd’hui est en grande partie dû à l’histoire de ma famille et c’est avec mon grand-père que je vais débuter…

Henry William Windsor : Henry était le prince héritier légitime à la couronne d’Angleterre. Bien que plus jeune que sa sœur ainée, étant un homme, il était devant elle sur la ligne de succession. Consacrant sa vie à sa formation et à devenir un roi potable après l’excellent roi qu’avait été son père, il laissa de côté sa vie sentimentale. Mais un jour, lors d’une réception organisée par sa mère, la reine, le jeune homme qu’était alors mon grand-père tomba sous le charme d’une belle jeune femme. Il ne tarda pas à demander sa main et à la présenter à ses parents. Oui mais voilà, cette jeune femme ne partageait pas la religion anglicane, juive de confession, elle fut donc immédiatement rejetée par la couronne au grand dam de Henry. Face au refus de son père, le prince tenta la solution de force en présentant non officiellement sa dulcinée au peuple anglais. Ce dernier adora la jeune femme, simple, jolie et amicale, elle avait tout d’une princesse pour eux. Seulement, le roi en décida autrement et face à l’insubordination de son fils, il soumit ce dernier à un ultimatum, la couronne ou l’amour. Un mariage en cachette plus tard, c’est ma grande tante qui monta sur le trône qu’elle occupe d’ailleurs toujours à ce jour. Répudiés, mes grands-parents disparurent de la circulation londonienne pour vivre leur amour à leur guise. Quelques années plus tard, ils accueillirent leur premier et unique fils, mon père…

Soucieux de renouer avec sa sœur, mon grand-père a choisi de retourner vivre à Londres après la naissance de mon père et la mort du sien mais l’accueil ne fut pas celui qu’il espérait. Sa sœur, devenue une reine dans les faits mais également dans le cœur de ses sujets ne voyait pas très bien le retour du fils prodige… Mais mon grand-père n’avait aucune prétention au trône et après de nombreux mois de méfiance, la jeune reine finit par accepter le retour de son frère auprès d’elle. Reprenant une place dans sa famille, mon grand-père pensait pouvoir enfin profiter de sa vie. Seulement, rien n’est jamais simple quand on est un Windsor et mon grand-père le comprit très rapidement quand sa femme fût victime d’une agression dans la rue alors qu’elle rentrait dans le manoir familial. Mon père avait alors 17 ans. Meurtri par le chagrin et désespéré de cette solitude imposée, Henry se laissa dépérir jusqu’à y laisser son sourire et sa bonne humeur. Aujourd’hui, mon grand-père n’est plus que l’ombre de lui-même et il n’a jamais su se remettre d’avoir perdu l’amour de sa vie malgré les sourires qu’il offre au peuple anglais lorsqu’il apparait au côté de la royauté.

Daniel George Windsor : Daniel naquît au printemps et combla de joie ses parents. Il apprit à être un véritable aristocrate, pas un mot de travers, pas un geste de trop, pas une pensée mal intentionnée. Enfin c’est ce qu’il laissait paraitre car d’un naturel manipulateur et quelque peu vicieux, il excellait et excelle toujours dans l’art des faux semblants. La seule fois où il lâcha prise et se mis à pleurer face caméra, émouvant ainsi plusieurs millions d’anglais, fut le jour de l’enterrement de sa mère, tuée par un militant anti-monarchie dans la rue. Ce drame, bien que peu commun, entraina le jeune homme à devenir encore plus méfiant envers les autres, limite paranoïaque. Sans empathie, il laissa son père sombrer dans la dépression et se concentra sur son image. Il avait pleuré devant le royaume entier, il fallait désormais redorer son image. Quoi de mieux que d’épouser une mannequin anglaise très connue et très appréciée ? Daniel avait alors 25 ans et épousa 7 ans jour pour jour après l’enterrement de sa mère, la jeune et belle Emily. Quelques mois plus tard, 11 pour être précis, un petit bout de chou pointais le bout de son nez, il s'appelait Peter. 13 mois plus tard, c'était à mon tour de venir au monde en cette belle nuit blanche du 25 décembre 1995.

Après ma naissance, notre famille fût unie et heureuse pendant quelques temps puis alors que je soufflais mes trois bougies, la nouvelle tomba, mon père avait fait des tests de paternité, soupçonnant ma mère de l'avoir trompé. Le choc fut brutal, le scandale retentissant, trop jeune pour comprendre, je n’avais pas saisi tout ce qui c’était passé, j’avais juste vu ma maman et mon grand frère faire leurs valises et partir sans un mot. J’étais trop petite pour comprendre que depuis ma naissance et même peut-être avant, mes parents s'était mutuellement trompés et que mon frère n'était en fait que mon demi-frère que je ne reverrais jamais. Mon père ne fut pas comme mon grand-père, il se remit rapidement du départ de sa femme et s’acharna à éduquer sa fille selon son image, manipulatrice et froide, jouant sur les apparences et les faux-semblants. Manque de pot, il ignorait à qui il avait à faire…

Ahava Jade Windsor : Toujours faire semblant, toujours prétendre qu’on aime les gens lorsqu’ils sont importants et ignorés ceux qui ne le sont pas. Cela va bien un temps mais rapidement, j’ai compris que ceux qui étaient importants tels que mes cousins appartenant à la descendance directe de la reine vivaient sur le même principe. Sauf que dans leur cas, j’étais la personne non importante qui ne méritaient que l’ignorance… J’ai donc choisi un autre chemin, le mien, contre l’avis de mon père. Dès l’adolescence, j’ai commencé à ne plus aller en cours, préférant largement dessiner les robes qui ne me passait pas la tête, les petits hauts que j’aurais aimé trouver dans mes boutiques préférées, m’infiltrant dans les petits défilés de mode de la capitale anglaise. Je me fichais que deux plus deux face quatre, moi ce que je voulais, c’est savoir si le rouge et le blanc s’accorderait en serpentin sur un short en jean. Sauf que mon père comprit vite mon manège, il vira mon garde du corps, de mèche avec moi et m’en imposa un plus jeune mais bien plus strict…

De retour sur les bancs de l’école, je fis tout pour partir au plus vite de ce cirque qu’était le lycée. Lorsque ma candidature non volontaire à Oxford fut acceptée, je ne pus m’empêcher d’éclater de rire, seul mon nom m’avait fait entrer dans l’institution. Mes notes, mon projet et mon comportement ne pouvait pas être les raisons de cette admission, loin de là. Je soupirais et bon gré, mal gré entra à Oxford dans des études de gestion d’entreprise. Je détestais ses cours mais le compromis trouvé avec mon père fut que ma mineure était l’étude de l’histoire de la mode. A Oxford, je plongeais un peu plus dans les noirceurs découvertes au lycée, la drogue, l’alcool, les fêtes jusqu’au bout de la nuit… Je profitais à fond et mon père n’y pouvait plus rien, j’étais loin de lui et comme on dit, loin des yeux, loin du cœur bon en revanche pas assez loin des magazines… Mes cousins ne pourraient-ils pas être plus scandaleux et arrêtez de passer pour des petits anges ? J’étais une Windsor, cela suffisait à être intéressante pour les tabloïds même si je ne chausserais jamais la couronne…

Et puis un jour le drame est arrivé, l’une des plus vieilles universités d’Europe partant en fumée sous nos yeux d’étudiants abasourdis. Certains avait choisis de sauver leurs fringues, d’autres leurs photos, moi j’avais choisi de sauver mes croquis, la seule chose qui me correspondait vraiment. Et puis l’heure du choix. Honnêtement, le choix était facile pour moi, je voulais tout arrêter et ne plus entendre parler de l’université mais mon père en décida autrement et je me retrouvais à Cambridge au côté de mes chers cousins… Le calvaire recommençait… Mais je n’étais plus à vingt minutes de ce cher et tendre papa, j’étais à plus de deux heures et c’est sans son approbation dont je n’avais que faire que je changeais de cursus. Je pris stylisme en majeure et gestion d’entreprise en mineure, histoire de ne pas avoir passer autant d’heures dans un amphi pour rien… Pouvoir me consacrer à ma passion et ce pendant une année entière me fit le plus grand bien, je ne lâchais pas pour autant certains vices un peu trop ancrée dans mes veines… Je suis une fausse princesse pas vraiment rebelle mais complétement folle de mode, que voulez-vous, je suis unique !  

   ❁ tell me more about you ❁

   
PRÉNOM/PSEUDO : Mélanie/lisaatx. ÂGE : 21 ans. VILLE : techniquement en ce moment, Douai...  COMMENT AS-TU CONNU GTP ? : Grâce à Boucle d'Or AKA Estevan/Liam. TON AVIS SUR GTP : ce forum est tout simplement merveilleux  girly . FRÉQUENCE DE CONNEXION : quasiment tous les jours sauf quand mon emploi du temps m'annonce que j'ai 4 DS dans la même matinée... LE MOT DE LA FIN : GTP c'est plus qu'un forum, plus qu'un RPG, plus qu'une passion, GTP c'est une famille et je suis ravie de voir que la famille tourne une nouvelle page qui promet de belles choses !  CODE BOTTIN :

   
Code:
<span class="titrefiche">alexandra park</span> [url=http://greekteaparty.forumactif.org/u1639]<zuzu>❁</zuzu>[/url]<zeze>❁</zeze> ahava windsor
   



   
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» We'll never be royals × Liens des perso's de Maly.
» We'll never be royals ­¯ Sydney G. Colville
» And we'll never be royals (Sienna)
» royals + VONBODMAN-STERLING
» And we'll never be royals ➹ JUDAH & SOMEONE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum