AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

administratrice ◇ le meilleur des bébés. ♥

avatar
administratrice ◇ le meilleur des bébés. ♥
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 15/04/2015 sous la copie conforme de : zara -bébé- larsson £ grâce à un total de : 4463 et je crédite : georgeousmaliii ♥. (avatar).
En ligne


Message
❝curiosity is a bad thing.❞ Ϟ charillie. - Lun 30 Mai - 22:03


Curiosity is a bad thing
Billie & Charlie.

Un beau rayon de soleil embaumait ce si chaleureux parc de la bourgade. Le temps était clair et laissait aux habitants tout le loisir de passer un peu de temps dehors pour profiter de cette si belle atmosphère. Les températures douces, la bonne humeur ambiante des passants, eurent bien vite raison de ton envie de rester enfermée derrière les murs de ta confrérie. Tu avais beau aimer tes frères et sœurs, mais tu restais avant tout une norvégienne, avec des instincts bien différents de tes compères à la culture majoritairement anglaise. Tu avais parfois besoin de te retrouver en pleine nature, ce que tu faisais assez souvent même en Norvège. Et quand on ne change pas les habitudes, tu t’étais rendue dans le parc de Cambridge, tes cheveux blonds détachés, te rendant ton légendaire l’air enfantin, moins stricte que ta coupe habituelle d’étudiante dévouée à ton double cursus, et d’une tenue légère, agréable pour la saison. Ta combinaison fleurie en accord même avec la saison estivale qui approchait, ton côté kappa gamma psi ressortait largement à présent.

Voilà quelques heures que tu étais assise sur ce banc, en tailleurs, tes talons roses pales au sol ayant laissés tes pieds nus. Sur tes jambes, un livre écrit en norvégien d’un auteur que tu appréciais, qui te donnait généralement bonne inspiration pour tes ressources d’actrice. Bien que ton naturel, tes ressentis étaient primordiaux pour la sincérité de ton jeu, lire t’aidait parfois à faire partir ton imagination, le plus loin possible, renforcer ton côté rêveur qui t’étais si caractéristique. Souvent tu aimais te perdre dans ta bulle, te lancer dans des réflexions sans queue ni tête, que te libérait souvent l’esprit lorsque tu n’étais pas forcément bien. Pas besoin de boire ni de se droguer pour tout oublier, bien souvent, une bonne lecture suffisait à la jeune Norvégienne. De temps à autre, tu relevais les yeux de ton livre pour voir la vie animale se lier avec les humains. Des oiseaux chantants, quelques petits écureuils parfois, des chiens courant joyeusement à côtés de leurs maîtres ou enfants, des jeunes comme moins jeunes, la vie en elle-même quoi. Tu aimais voir du monde tout en étant au calme dans un endroit assez paisible. Voir des sourires, avoir cette certitude que la vie était belle, était bien suffisant pour faire naître un éclat sur ton visage, cet éclat qui allait si bien à tes traits typiquement des grands pays froids. Mais alors que tu allais te replonger dans ta lecture, tu vis un couple apparaître dans ton champ de vision. Tu n’aurais pas porté plus attention que cela s’ils étaient heureux, main dans la main, mais étrangement cela ne fut pas le cas. Le garçon avait l’air agacé de son amie qui semblait se coller à lui pour une obscure raison. Trop loin pour entendre quoi que ce soit, tu te contentais de les fixer, incrédule, la curiosité piquée par cette étrange scène. Tu baissais très vite les yeux lorsque le garçon te remarqua, sans doute avait-il capté ton regard un peu de trop indiscret … Quelque peu prise par la honte, tu rougissais, sentant en plus qu’il ne semblait pas détacher son regard de toi. Et puis, il s’approcha rapidement, laissant son amie plantée là comme pour courir à ta rencontre. Tétanisée, tu n’osas pas bouger. Tu le regardais simplement, laissant siffler un juron plaintif entre tes lèvres, un peu anxieuse de la suite. Bravo Billie, ça se trouve, tu allais passer un sale quart d’heure à les avoir observés trop longtemps pour ne pas être intrusive.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
administrateur ◇ le prince

avatar
administrateur ◇ le prince
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 13/01/2016 sous la copie conforme de : Taron Egerton le canon. £ grâce à un total de : 269 et je crédite : hepburns (ava) & ASTRA (sign)
En ligne


Message
Re: ❝curiosity is a bad thing.❞ Ϟ charillie. - Lun 18 Juil - 21:10





BILLIE & CHARLIE
similis sensus exstitit amoris, si aliquem nacti sumus cuius cum moribus et natura congruamus, quod in eo quasi lumen aliquod probitatis et virtutis perspicere videamur. Quapropter a natura mihi

Chesterton, un quartier bien côté à Cambridge et pourtant Charlie commençait à le déprécier rapidement en voyant tous ses nouveaux riches venant habiter dans le coin, le succès ici était apparemment dans le quartier dans lequel on résidait. L’architecte devait tout de même avouer que le Dogwood Park avait un certain charme surtout dans cette saison d’abondance et de verdure. Le chant des oiseaux ainsi que d’autres petits bruits d’alentours venait bercer son rendez-vous. Amoureux ? Fallait peut-être pas pousser mémé dans les orties tout de même. Une fille avec qui il avait eu des relations charnelles, une fille qu’il ne souhaitait même pas vraiment connaître, sa mère avait décidé de jouer à nouveau les entremetteuses. Il fallait qu’il trouve un moyen de se débarrasser de cette glue humaine, sa main était déjà réquisitionnée dans leur échange. Pris au piège par une femme non mais sérieusement Khléa se moquerait de lui à l’instant même. Fichu premier dîner familial depuis que ses parents l’avaient foutu à la porte. Charlie commença à prendre peur quand la jeune femme évoqua le fait que leurs enfants viendraient jouer dans ce parc plus tard. Stop. Finito. On ne parle plus maintenant.

Des enfants ? Il essayait déjà de se racheter une conscience après avoir abandonné sa presque fiancée pour une folle souhaitant seulement son argent et ses titres de noblesses déjà bien trop expirés et dont personne parlait après tout c’était son père qui portait le titre et vu sa situation, Khléa serait plus proche que lui de l’obtenir à l’heure actuelle. Habillé d’un costume enfin du moins ce qu’il avait gardé vu la chaleur ambiante, sa chemise bleu retroussé aux manches et un pantalon gris, il avait dû passer aux bureaux pour rencontrer le père de Briana plus tôt dans la journée avant de se faire surprendre par cette tarée. What in hell ? Il préférait rencontrer Lucifer que subir encore ça durant le reste de la journée. Une petite blonde les observait déjà depuis un petit moment, sa porte de sortie ? Surement. Un sourire malicieux sur les lèvres, il s’approcha d’elle, l’air presque démoniaque. « Sorry babe, j’irais plus voir d’autres filles que toi maintenant, elles n’en valent pas la peine. » Il l’aida à se relever. Damn Charlie, le pauvre petit angelot blond. Non aucune blonde n’était innocente et ça il l’avait appris à ses dépens. Planter un baiser sur les lèvres de la jeune fille, surement une étudiante au pire qu’est-ce qu’il risquait ? Une gifle ? Ça valait toujours mieux que de supporter une glue humaine. Le Branwell était prêt à tout pour s’en débarrasser puis si elle allait porter plainte, il demanderait à Khléa de le faire sortir. Easy quand on avait des relations en ville. Il s’arrêta après avoir entendu l’autre fille pestiférer à son encontre, partant trop en colère envers lui. Sourire malicieux sur les lèvres bien trop ravi de s’en être débarrasser, Charlie était fier de lui.
code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
administratrice ◇ le meilleur des bébés. ♥

avatar
administratrice ◇ le meilleur des bébés. ♥
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 15/04/2015 sous la copie conforme de : zara -bébé- larsson £ grâce à un total de : 4463 et je crédite : georgeousmaliii ♥. (avatar).
En ligne


Message
Re: ❝curiosity is a bad thing.❞ Ϟ charillie. - Dim 31 Juil - 17:25


Curiosity is a bad thing
Billie & Charlie.

Plus ce garçon inconnu s’approchait de toi, plus tu avais l’impression que la douche froide que tu risquais de te prendre allait être terrible. Tu n’avais pourtant rien fait de mal, rien ne disait que ce garçon allait t’en mettre plein la figure. Tu ne comprenais pas vraiment toi-même d’où venait cette crainte aspirée dès que ce jeune homme t’a remarqué. Sans doute était-ce à cause de ton éducation qui s’était voulu irréprochable dans ton enfance. Tu avais des valeurs, des manières à respecter, pour faire valoir au mieux ton image dans toutes les circonstances. Et dans une haute sphère d’ailleurs qu’était le monde politique, on devait en permanence se tenir droit et parfait, comme, par exemple, ne pas tenter de fouiller dans la vie des gens, même de loin.

C’était pour cela que tu présentais une mine confuse devant ce sourire qui n’avait pourtant rien de réprobateur à ton égard. Tu réfléchissais même à toute vitesse comment te confondre en excuses, comment te sortir de cette situation un peu embarrassante sans risquer de te faire une ennemi. En fait, tu étais tellement écrasée par l’idée de te sortir d’un pétrin imaginaire que tu ne te rendais pas compte en réalité de ce qui se tramait réellement, dans ce monde réel où tu n’étais décidément pas. Ce fut lorsqu’il ouvrit la bouche avec ce sourire quelque peu mutin, que ton regard inquiet se transforma d’un seul coup en des perles bleues rondes comme des billes. Tout de suite, ce fut lui qui s’excusait à ton égard, d’aller voir d’autres filles qu’elle vu qu’elles n’en valaient pas la peine … Ce n’était à n’y rien comprendre pour toi, qui n’était clairement pas sur la même longueur d’onde. Tu n’avais à peine le temps de balbutier quelques mots d’incompréhension que tu fus automatiquement coupée par un baiser qui te scia carrément les lèvres et coupa la parole. Surprise à son paroxysme, tes jambes prirent bizarrement la même composition qu’une guimauve ambulante et ton petit cœur fragile qui se mit à battre à toute vitesse. Toi, Billie Norgenssen, la pourtant pas douée en amour, tu venais de recevoir un baiser d’un parfait inconnu. Et lorsque cette étreinte surprenante prit fin, tu clignas des yeux quelques secondes, décidément toujours pas retombée sur Terre. T’étais même pas consciente de ce qui venait de t’arriver, mais c’est lorsque tu entendis la fille pester derrière le garçon que tu repris un semblant de tes esprits. Peu à peu, les idées s’assemblèrent de nouveau afin de lier une image à peu près cohérente de la situation qui venait de se produire, et tu réalisas alors que tu étais en réalité totalement à côté de la plaque. « que … c’était quoi ça !? » Au lieu de passer pour une véritable idiote, autant demander clairement ce qui résultait de tout cela, afin de ne pas se faire de films complètement bizarres. Tu avais, dans l’étreinte, fait tomber le livre qui était sur tes genoux quelques secondes plus tôt. Complètement désabusée, tes joues pâles avaient dû prendre une rougeur inégalée jusque-là. Ce n’était pas tous les jours qu’on osait t’embrasser, et encore moins de cette si singulière manière.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
administrateur ◇ le prince

avatar
administrateur ◇ le prince
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 13/01/2016 sous la copie conforme de : Taron Egerton le canon. £ grâce à un total de : 269 et je crédite : hepburns (ava) & ASTRA (sign)
En ligne


Message
Re: ❝curiosity is a bad thing.❞ Ϟ charillie. - Dim 21 Aoû - 22:13





BILLIE & CHARLIE
similis sensus exstitit amoris, si aliquem nacti sumus cuius cum moribus et natura congruamus, quod in eo quasi lumen aliquod probitatis et virtutis perspicere videamur. Quapropter a natura mihi

La blondinette qui l’observait lui disait un truc, sûrement une fille qu’il avait dû voir passer en allant chercher Briana ou Philis à l’université quand l’une ou l’autre avait besoin d’un chauffeur pour les amener à l’appartement. Charlie n’allait pas vraiment chercher loin après tout à quoi bon, elle lui servirait juste de diversion pour mieux se débarrasser de ce coup d’un soir un peu trop collant à son avis. Se jouer des femmes ? Toujours après tout elle savait très bien ce pour quoi elle s’embarquait avec lui alors il pouvait très bien lui briser le cœur, cette dernière était déjà au courant que ça arriverait un jour. Ce fantasme de pouvoir se dire qu’elles étaient celle qui avait fait la différence dans son mode de vie de don juan. Et bah non.

S’il s’attendait à ce que l’inconnu n’est pas autant de réaction, Charlie l’aurait embrassé pour rapidement après tous les conséquences d’une baffe ou encore un coup bien placé dans les parties auraient pu le faire détaler mais pas lui. « que … c’était quoi ça !? » Hum comment allait-il pouvoir lui répondre ? La vérité semblait trop méchante pour la jeune femme partit en pestant. Bon non finalement il allait partir pour ce type de réponse, il était bien trop fatigué par la nuit dernière pour inventer un truc potable puis le mensonge ce n’était pas tellement son truc. « Disons que cette femme là-bas, celle qui sortait des mots pas très jolies à entendre dans la bouche d’une lady, me collait au train alors qu’on avait seulement passé une nuit ensemble. Je veux bien être spectaculaire mais bon donc je me suis servie de vous. Darling, je dois vous dire que vos baisers sont spectaculaires pour une étudiante. » Etudiante ? Oui, elle était trop jeune encore pour être dans la vie active enfin il disait ça et pourtant il était patron de sa propre entreprise d’architecte bon d’accord la famille Fairchild l’avait énormément aidé pour cette position mais voilà comment Charlie avait pu déduire que la blonde était une étudiante. Il n’avait pas non plus spécifié la catégorie d’études. Pitié qu’elle soit majeure. Il ne voulait pas non plus des poursuites pour avoir embrassé une mineure.

code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
administratrice ◇ le meilleur des bébés. ♥

avatar
administratrice ◇ le meilleur des bébés. ♥
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 15/04/2015 sous la copie conforme de : zara -bébé- larsson £ grâce à un total de : 4463 et je crédite : georgeousmaliii ♥. (avatar).
En ligne


Message
Re: ❝curiosity is a bad thing.❞ Ϟ charillie. - Sam 14 Jan - 16:48


Curiosity is a bad thing
Billie & Charlie.

Tu clignes des yeux. Même après avoir repris l’usage de la parole ton esprit faisait encore ces bonds dans tous les sens et qui t’assommaient. D’habitude, tu ne te laissais pas autant déstabiliser par tes émotions, tu savais les contrôler un minimum, ce qui était le B-A BA même de ta vocation d’actrice. Mais il fallait croire que tu n’étais pas si forte que ça, lorsqu’une surprise te tombait sur le coin de la figure. Tu ne pouvais que te soumettre à ces si violents ressentis qui te faisaient perdre toute crédibilité et lucidité. Alors que tu fixais ce ténébreux dans les yeux, tu déglutis presque bruyamment, alors qu’il te répondit comme pour essayer de te rassurer. Son amie n’était apparemment pas des plus agréables avec lui, du genre collante au possible, et qu’il s’était en réalité servie de toi pour se débarrasser d’elle. La franchise de ses paroles te déconcertait quelque peu, ainsi tu n’étais en réalité qu’une roue de secours pour le démettre de son amie un peu de trop collante. Tu ne savais pas de trop quoi en penser, en même temps tu ne savais pas le gros de la situation, peut-être que ce besoin était vital pour lui, mais d’un autre côté, tu n’appréciais pas de trop le fait d’être utilisée comme cela, à moins que tu y aies volontairement donné ton accord.

Mais malgré ce sentiment peu agréable d’être utilisée, ta bonté n’en fut pas autant froissée que cela, il avait besoin d’aide et tu avais été présente au bon moment. Ton esprit se sentait déjà bien mieux avec cette tournure différente et petit à petit, tu reprenais ta contenance, même devant ce jeune homme assez grand et qui avait tout de même quelque chose d’assez intimidant dans son regard sombre. « je … je ne sais pas si je dois être ravie de vous avoir aidé ou être attristée par le fait que vous m’ayez utilisée .... » disais-tu simplement en levant les épaules. Tu étais une demoiselle assez franche, assez ouverte pour dire avec aisance ce que tu ressentais. Cela ne faisait pas vraiment d’exception devant les personnes inconnues, tu ne te rendais pas vraiment encore compte que cela pouvait te créer des problèmes. « euh … merci … enfin là, j’ai été prise de court, je n’ai pas l’impression d’être si douée que ça. » avouais-tu en rougissant et baissant les yeux. Ton manque de confiance criait sur ton visage, mais quelque chose en toi était flatté d’un tel compliment, et sans crier gare, sans même que tu ne te comprennes toi-même, tes bras virent s’enrouler autour de la nuque de l’inconnu et tu lui offris un câlin chargé de gratitude, souhaitant le gratifier avec ce qui était le plus sincère en toi, ta tendresse. Pour le coup, le sentant contre toi, tu te disais que ce n’était que pure bêtise, que tu n’allais pas tarder à le regretter, mais ce fut plus pour lui comme pour le rassurer, que tu lui dis en chuchotant : « je me permets d’en rajouter un petit peu … que ça fasse plus vrai. » Mais oui bien sûr, tu aimes tellement les câlins en réalité que ton côté nounours a été encore plus fort que ta raison. Ce n’était pas pour rien que tu avais ta place chez les Gris de Cambridge.  

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
administrateur ◇ le prince

avatar
administrateur ◇ le prince
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 13/01/2016 sous la copie conforme de : Taron Egerton le canon. £ grâce à un total de : 269 et je crédite : hepburns (ava) & ASTRA (sign)
En ligne


Message
Re: ❝curiosity is a bad thing.❞ Ϟ charillie. - Mar 31 Jan - 18:59





BILLIE & CHARLIE
similis sensus exstitit amoris, si aliquem nacti sumus cuius cum moribus et natura congruamus, quod in eo quasi lumen aliquod probitatis et virtutis perspicere videamur. Quapropter a natura mihi

Un baiser pour se débarrasser d'un coup d'un soir, on avait pas souvent vu ça mais Charlie avait de la ressource dans la manche de sa chemise. Pas vraiment l'expression mais on s'en fichait pas mal après tout. Charlie qui en avait marre depuis quelques temps, marre de choisir des filles insipides pour ne plus vraiment être dans la solitude, Charlie qui ne connaissait que ça en fait. Instable et s'assumant complètement, il avait perdu que trop de personnes importantes pour lui, sa soeur à l'étranger, sa Briana amnésique, ses parents qui lui faisaient la grève de la parole depuis des années. Charlie se complaisait dans cette solitude, restant dans l'ombre pour mieux briller dans sa vie professionnel. Son cabinet d'architecte marchait du tonnerre, c'était déjà ça malgré un manque qui ne se faisait que récurrent. Ne plus vraiment montrer ses émotions, utiliser les gens l'entourant, Charlie commençait à prendre un style de vie pas vraiment sain mais finalement qui pouvait vraiment l'en blâmer. Cela faisait des années que sa vie lui échappait. Une folie lui avait coûté une relation sérieuse, la distance une autre. Il devenait fou et distant. Fou d'espérer un jour pouvoir retrouver cette place de golden boy auprès de sa famille, distant en se détachant des autres petit à petit. De toute manière, le monde était fait pour bouger. Pourquoi souffrir de ce mouvement ? Pourquoi ? Je dirais plutôt ravie après tout qui aimerait se dire qu'un de ses baisers vient à attrister une si jolie blondinette ? La franchise avec un peu de charme, Charlie n'était que franc avec son entourage ou même les inconnus, ça lui avait coûté souvent cher d'ailleurs cette fameuse franchise. Un câlin ? Pas qu'il était contre mais son père lui avait toujours mis un frein sur son côté tactile dès sa petite enfance, ce n'était pas digne d'un Branwell autant d'excès sur les câlins et baisers du soir. Il avait pu retrouver cette part de lui durant ses dernières années de lycée pour de nouveau la perdre, Charlie il ne prenait pas dans ses bras ses conquêtes, des baises étaient uniquement suffisant pour elles. Charlie ne faisait pas de câlin si ce n'était pas Briana ou encore Khléa, jamais de câlin alors voir la petite blondinette le serrait dans les bras c'était plus qu'étrange. Un peu tendu, il ne savait pas vraiment quoi faire de la situation. L'anglais avait une blonde mignonne qui lui faisait un câlin et tout ce qu'il trouvait à faire c'était passé ses doigts dans la chevelure blonde si douce. Presque comme une peluche vivante. Sinon avant d'offrir autant d'affection, je préfère connaître le nom de celle qui me donne des câlins comme ça. Je m'appelle Charlie, comme le personnage avec un pull à rayures qui est bien embêtant à trouver à chaque page. Ce jeu ? Il lui avait littéralement pourri la vie, le petit garçon n'avait jamais réussi à finir les livres que sa mère lui achetait pour montrer l'intelligence de son petit à cette époque. Un essai devant ses amies, la matriarche avait fini par s'humilier elle-même quand son petit Charlie n'arrivait pas à trouver son propre homonyme.

code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
administratrice ◇ le meilleur des bébés. ♥

avatar
administratrice ◇ le meilleur des bébés. ♥
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 15/04/2015 sous la copie conforme de : zara -bébé- larsson £ grâce à un total de : 4463 et je crédite : georgeousmaliii ♥. (avatar).
En ligne


Message
Re: ❝curiosity is a bad thing.❞ Ϟ charillie. - Lun 13 Fév - 20:19


Curiosity is a bad thing
Billie & Charlie.

Un câlin. Un signe d’amitié, d’affection sans bornes, de protection. Un sentiment si agréable qui avec le temps était devenue une drogue sans aucun remède pour la jeune Billie. Une jeune femme frêle telle qu’elle, qui avait souvent besoin d’être rassurée, d’être choyée, trouvait un peu de plénitude lorsqu’une personne la prenait dans ses bras. Ce qui était un peu étrange cependant, c’était qu’elle trouvait aussi ce doux ressenti d’être protégée dans les bras d’une personne qu’elle ne connaissait pas. Ce qui aidait peut-être était le fait qu’il était un homme. A la figure d’un père, la logique marchait chez Billie que la présence d’un être masculin, tel qu’il soit suffirait à faire battre chaleureusement le cœur de la jolie Norvégienne. Ce père qu’elle n’avait vu que peu de fois, qu’elle n’a pas eu au fond tant d’opportunité de lui dire à quel point elle l’aimait avant qu’il ne meure … Ce manque était l’une de ses nombreuses plaies, qui malgré la douceur de son sourire et son étonnante joie de vivre ne cicatrisait pas … Si tant est qu’elles puissent cicatriser un jour, d’ailleurs. La disparition de membres familiaux n’était pas une chose que l’on pouvait guérir du jour au lendemain.

Tu te reconcentres sur l’étreinte du garçon. Tu te nourris avidement de toutes les émotions positives que tu pouvais en ressentir de par ce contact si particulier. Tu ne voulais pas te laisser happer par tes démons, de peur que le brun inconnu ne le remarque et ne se pose des questions. Il n’avait pas besoin de connaître tes douleurs passées, sans doute ne te demanderait-il pas non plus de te confier. Alors, tu restes simplement contre lui, ne disant rien jusqu’à ce qu’il reprenne le fil de la parole. Elle devrait être ravie d’être ainsi courtisée, si cela était bien le mot, un baiser n’était pas généralement une chose qui attristait, c’était même le contraire, et il en avait bien raison. « un baiser n’en a que plus de valeur s’il est échangé par des personnes qui ont réellement les sentiments indiqués. » Tout du moins, c’était ce que tu pensais. A ce jour, tu n’avais pas vraiment eu de relations amoureuses que l’on pourrait qualifier d’exemplaires. Tu n’en avais pas vraiment eu le temps pour cela avec ton agenda de politicienne et depuis quelques temps d’héritière indirecte royale de la monarchie de Suède. Tu avais parlé un peu sans réellement en avoir l’expérience, mais c’était ce que tu aimais à penser à ce sujet en ce moment. Alors qu’il caresse tes longs et raides cheveux blonds, le jeune brun te demanda alors comment se nommait cette peluche vivante qu’il tenait entre ses bras. Il se présenta lui-même sous le prénom de Charlie, comme son homonyme tiré d’une célèbre œuvre d’un garçon affublé d’un bonnet rouge que l’on devait retrouver parmi une certaine foule. Bien que tu ne connaissais que mal cette référence, un sourire se dessina sur tes lèvres : « votre avantage en tout cas, c’est que je ne risque pas de vous oublier, ni de ne pas vous retrouver. je m’appelle bekka norgenssen, mais pour les anglophones, on peut m’appeler billie, c’est mieux. » te détachant légèrement, tu gratifies le dénommé Charlie d’un sourire traduits par tes grands yeux de saphir. Les siens étaient sombres, d’une lueur assez avenante. Il avait tout l’air d’être le type de garçon, assez sympathique à première vue.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
administrateur ◇ le prince

avatar
administrateur ◇ le prince
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 13/01/2016 sous la copie conforme de : Taron Egerton le canon. £ grâce à un total de : 269 et je crédite : hepburns (ava) & ASTRA (sign)
En ligne


Message
Re: ❝curiosity is a bad thing.❞ Ϟ charillie. - Lun 6 Mar - 15:06





BILLIE & CHARLIE
similis sensus exstitit amoris, si aliquem nacti sumus cuius cum moribus et natura congruamus, quod in eo quasi lumen aliquod probitatis et virtutis perspicere videamur. Quapropter a natura mihi

Les affections physiques s'étaient devenues presque des étrangères au fil des années, sans la présence de Khléa à ses côtés, Charlie avait perdu l'habitude de câliner qui que ce soit, ses conquêtes ne restaient que des conquêtes, il n'allait pas les prendre dans ses bras après une séance de sport à l'horizontal. Les câlins devenaient une notion du passé, il ne pourrait même pas se rappeler le dernier qu'il a donné, sûrement à sa petite soeur avant qu'elle n'aille découvrir le monde par ses propres yeux ou peut-être à sa filleule qu'il avait l'habitude de garder durant les nuits où son meilleur ami voulait sortir avec sa femme. Charlie n'était plus qu'une personne sans réellement capacité à être affectueux, certes il l'avait été mais seul Khléa avait été au bout de cette affection, ce n'était pas de la honte non mais surtout une sorte de punition pour avoir fichu sa vie en l'air des années auparavant. Il n'en avait rien à faire au final, les années s'accumulant tout comme les regrets, il essayait juste d'avance dans ce nouveau monde sans succomber aux ténèbres l'entourant. C'est une certaine façon de voir les choses, pour ma part, un baiser est juste un acte anodin de la vie de tous les jours, on pourrait en échanger plein, l'intimité change d'une personne à l'autre, cela reste tout de même anodin. Oh il en distribuait des baisers, quand il venait à ramener des personnes à son appartement, il s'en fichait complètement, ce n'était pas vraiment une preuve d'affection importante pour lui, c'était presque trop courant venant à gâcher l'acte en lui même. Il ne croyait plus vraiment aux contes de fées le jeune homme, c'était fini depuis longtemps les idioties, la folie de penser qu'un amour de jeunesse aurait pu tenir avec le temps, aurait pu tenir avec la folie des hormones. Il s'en voulait le Charlie, s'en voulait de cette folie alors ça influençait son caractère sur les femmes, il avait presque du mal à croire à la monogamie depuis qu'il avait brisé le coeur de son premier amour. Bekka. Il avait beau avoir étudier quelques langues durant ses périodes universitaires, les langues nordiques avaient toujours le dessus sur lui alors pour éviter d'écorcher le prénom de la jolie petite blonde, Charlie décida de l'appeler comme la majorité des anglais. On va plutôt partir sur Billie, ça évitera d'écorcher un peu trop, j'ai tenté le norvégien mais la prononciation nordique a eu raison de moi pour le coup durant mes études. Il dévoilait un bout de sa vie, comme si ça allait vraiment aider la demoiselle à se faire une idée de lui, une vie qui ne contrôlait même pas, Charlie c'était cette âme qui errait dans le désespoir de retrouver un jour sa place dans sa famille.
code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
administratrice ◇ le meilleur des bébés. ♥

avatar
administratrice ◇ le meilleur des bébés. ♥
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 15/04/2015 sous la copie conforme de : zara -bébé- larsson £ grâce à un total de : 4463 et je crédite : georgeousmaliii ♥. (avatar).
En ligne


Message
Re: ❝curiosity is a bad thing.❞ Ϟ charillie. - Lun 10 Avr - 14:35


Curiosity is a bad thing
Billie & Charlie.

Avec tes beaux yeux clairs, tu détailles silencieusement et tout en l'écoutant cet inconnu qui levait petit à petit le voile du stade de la rencontre. Tu essayes de lire en lui, non pour être malveillante ou intrusive, pour  apprendre à le connaître, satisfaire ta curiosité, rompre avec ce sentiment un peu angoissant de ne rien savoir de lui. De par les traits de son visage, de son expression, tu interprétais ce jeune homme comme quelqu'un de plutôt beau, plutôt sûr de lui, avec une mentalité différente de la tienne. Il n'y avait qu'à voir de toute façon la manière dont ils se sont approchés pour le deviner. Un esprit assez malin, assez rusé et audacieux pour venir voler un baiser à une parfaite inconnue que tu étais à ses yeux. Et cette audace qui t'avait déstabilisée, est devenu bien vite une sorte de curiosité, faisant naître cette envie d'en savoir plus sur lui, sans pour autant trop savoir pourquoi. La situation était même devenue un peu singulière, puisqu'après la gêne du moment passée, tu t'étais mise à discuter avec lui alors qu'habituellement, tu aurais pris la fuite ou tu te serais clairement décomposée devant lui. Peut-être que Charlie avait aussi cette habilité de te mettre à l'aise, que son discours était assez convaincant et maîtrisé pour ne pas passer pour une personne bizarre que l'on fuirait au premier abord. Non, et devant même l'étrangeté de cette approche, tu restais près de lui, pour l'écouter, pour le découvrir. Et c'était bien la première fois qu'une telle chose t'arrivait. Une pensée différente il tenait, ce qui fut alors confirmé lorsqu'il te dévoilait son idée concernant le baiser que vous aviez échangé. Pour lui, c'était une chose anodine, quelque chose que l'on pouvait donner plein, tout dépendait le stade de l'intimité d'une personne ... Alors que toi, tu pensais plutôt que, signifiant pour toi un acte amoureux considéré et arrêté, il ne fallait pas distribuer ce sentiment à n'importe qui. Mais tu étais assez faite pour respecter son point de vue sans t'offenser pour une obscure raison. Certes, tu devenais et tu désirais devenir une femme politique, mais tu n'en restais pas moins une personne humaine capable de respecter une opinion sans pour autant en faire un scandale si tu n'étais pas d'accord. Le petit malaise passa alors qu'il essayait de prononcer ton véritable prénom norvégien, son accent typiquement anglais blessait un peu la prononciation mais elle n'en restait pas moins charmante, que belle. Récompensant l'effort d'un petit sourire à son attention, il se fit alors plus beau quand il continua sur le fait qu'il avait tenté d'apprendre ta langue natale. Apparemment, la prononciation avait l'air d'être difficile pour lui puisqu'il a rapidement abandonné lors de ses études. C'était dommage, car le norvégien n'était pour toi pas une langue inaccessible, même si c'était ta logique subjective qui parlait : « tu peux au moins te flatter du fait d'avoir essayé. même si nous sommes un pays prospère et bien portant, nous sommes en général mal connus des nations étrangères et c'est toujours sympa de voir que des personnes curieuses essaient de nous connaître. » Il avait l'air sympathique, Charlie. Un peu différent de toi mais qui n'en manquait pas moins de charme et d'intérêt. Continuant ainsi sur ta lancée, tu lui demandas alors, assez curieuse : « tu as découvert ma qualité d'étudiante, mais toi alors, qui es-tu ? qui se cache derrière ce voleur de baisers ? » Une petite pique pourtant gentille, pour détendre l'atmosphère tout autant que tu veuilles te montrer taquine et sympathique. Feignant la patience, tu étais au fond ravie d'apprendre à connaître une nouvelle personne, qui allait sans doute, ou non, t'aider à écrire une jolie page de ton histoire.
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas


Message
Re: ❝curiosity is a bad thing.❞ Ϟ charillie. -

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» hederian ▲ only one thing matters, we’re still here.
» The funny thing about a strong woman is that she doesn't need you... She wants you. And if you start slacking she'll be content without you. ~ Kanon.
» [RP Privé] i see thing that nobody else see
» So many thing to tell you ★ Calypso & Mathis
» Sweetest thing △ 17/05 | 14h05

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum