administrateur ◇ le prince
avatar
administrateur ◇ le prince
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 19/08/2016 sous la copie conforme de : moseley £ grâce à un total de : 277 et je crédite : ultraviolences (avatar)


Message
The wheel turns, my friend (simon)
Jeu 12 Jan - 21:53

       
simon de stockholm


     
prince  


     


     

prince simon de stockholm pour sa vraie nature, juste jules capulet pour la couverture. jules ? comme jules césar repris par shakespeare, parce que c'était marrant et totalement lui. ◇ né le 26 juin, à stockholm, en suède ◇ même s'il est entre les deux, l'homme est plus proche de la trentaine que de la vingtaine, vingt-cinq ans ◇ les valeurs suédoises coulent dans ses veines. ◇ prince déchu sous couverture. ◇ enjeu d'une alliance politique sur paroles et accords, prince promut à une jolie princesse monégasque. autrement libre. ◇ il aime la douceur féminine, la féminité des courbes. ◇ ambitieux + capricieux + séducteur + sûr de lui + généreux + désireux + respectueux
   

© Nalex
Revenir en haut Aller en bas
administrateur ◇ le prince
avatar
administrateur ◇ le prince
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 19/08/2016 sous la copie conforme de : moseley £ grâce à un total de : 277 et je crédite : ultraviolences (avatar)


Message
Re: The wheel turns, my friend (simon)
Jeu 12 Jan - 21:53

       
simon de stockholm


     
prince  


     


     

Avant 2016 : vie de Simon

un : mort de sa mère.
Trop petit pour comprendre. Encore bébé. Encore qu'un tout petit bonhomme sur terre. Il n'a même pas encore une dent. Un être qui a sa place mais qui n'a encore rien démontré de ses capacités. Un être qui vient de faire ses pas sur terre alors que d'autres font leurs derniers. Trop tôt pour les questions existentielles ou curieuses d'un enfant. Trop tôt pour qu'il puisse aligner trois mots. Encore trop tôt pour savoir dire papa ou maman. Déjà assez pour savoir qui ils sont. Déjà assez pour voir le temps passait sans revoir son visage. Assez pour pleurnicher, assez pour faire une colère, assez pour la réclamer. Assez pour assimiler, assez pour différencier les personnes. Voir passer des visages féminins sans revoir le sien, ceux des nourrices entre autres.

Trop peu pour comprendre. Trop petit pour comprendre le monde qui l'entoure. Trop jeune pour comprendre ce qu'il se passe, pourquoi tant de monde. Alors qu'il place quelques pas devant l'autre aux côtés de son papa droit, fort et au visage pourtant si chagriné. Alors qu'il place quelques pas aux côtés des enfants qui l'ont précédé avant lui. Le petit prince suédois et dernier enfant de la reine, trop petit pour comprendre que sa mère ne reviendra plus.

deux : contrat de mariage passé entre le père Grimaldi et son père.
C'était mieux ainsi. Il s'accordait à le dire. Il le répétait inlassablement intérieurement et extérieurement. Il n'avait pas voulu que ça se passe ainsi. Mais c'était comme ça. Envers et contre tous, il se devait de respecter le contrat, respecter les paroles de son défunt père. Il était engagé ailleurs, à une autre. Il ne supportait pas voir cette souffrance dans son regard. Ne supporte plus ses larmes. Il ne supportait plus rien. Toute sa vie il avait vécu. Vécu dans un drama réel. Un conte de fées, une vie princière jalousée mais simplement de façade. Entre histoires contées et réalité, il n'y avait qu'un pas chez lui, chez eux. Il suffisait même de tourner la tête.

trois : mort de son père, fuite de la Suède
Impuissant, ses pupilles exténuées suivent les images, ses oreilles n'écoutent plus qu'à moitié les paroles de l'édition spéciale. En boucle. En boucle, il est écroulé sur le fauteuil à regarder plus de la désinformation que de l'information. Rien de nouveau. Rien que l'inquiétude, rien que l'effroi. Il protège ses poupées, toutes bien en âge de comprendre ce qu'il se passe mais c'est plus fort que lui. C'est dans sa nature. Il ne peut rien pour ça. Rien pour son comportement, rien pour ce qu'il se passe dans son pays. Rien pour l'attaque. Rien contre ce couteau dans le dos. Rien et pourtant beaucoup de choses. Beaucoup trop. Trop d'incompréhension, trop de peur. Peur pour eux. Peur pour ces deux êtres. Son père. Sa belle-mère, celle qui considère aujourd'hui comme sa presque-maman - disait-il encore haut comme trois pommes. Il se prit la tête, la mâchoire contractée quand la nouvelle tomba sous les cris de sa famille ; la reine et le roi n'étaient pus.

Vagabonds jusqu'à ce refuge. Après éclatement, après le deuil difficile, la reine était miraculeusement vivante.

quatre : début de "sentiments" pour Lyanna.
Elle était belle. Belle comme un ange. Blonde angélique, blonde au visage de poupée. Son prénom sonne si doux aux oreilles. Son sourire illuminait les ténèbres, les jours trop pluvieux. Ils étaient nés presque ensemble. Il se revoyait jouer aux voitures dans la grande salle de jeu du château. Il se revoyait la pousser dans la boue le jour où elle lui avait piqué son épée en bois. Il revoyait ce jour où ils avaient essayé les habits trop grands de ses parents, les courses, les trappes-trappes, les rires, les pleurs, les changements... Le développement des corps, le changement des hobbies et des priorités. La différence, le passage de l'âge des barbies et des petites voitures à des choses beaucoup plus adultes... C'était juste une obligation aujourd'hui. Peut-être même un avantage à prendre en considération pour récupérer le cœur de la Suède, seulement d'après sa mère et ses conseillers. Oh non, le prince n'est pas destiné à régner, ce n'est pas son rôle, pas lui. Une alliance. Juste ça. Ainsi soit-il. Ainsi, doit-il réellement jouer le jeu ? A son âge, il se sent pousser -pas par lui-même mais par la royauté- à accomplir sa tâche.

repeat : enterrement de Freya, la "chute" de Philis
Un retour en arrière. Seulement deux ou trois années plus tard, la même chose. La même sensation. Toujours plus dur, toujours plus brutal. Il se tenait là. Présent. Absent. Les deux à la fois. Le costume noir sur le corps, ses cheveux ni longs ni courts volant à la brise du vent. Les mains liées devant lui, droit comme un i. Aussi droit que mortel. Aussi mortel que son cœur. Aussi brisé que leur vie, sa vie. Son cœur dégoulinant le long de son squelette se rependait à ses pieds. Dévasté mais impassible. Partagé entre deux gammes de sentiments. Mélancolie, tristesse et chagrin contre colère, amertume et rancœur. Le regard vide, il ne fait qu'un mouvement de bras pour accueillir sa petite-sœur contre lui. Dans un gros soupir, il la serre fort contre lui, aussi fort que possible, autant que le peu de force qu'il lui reste. Le regard voilé suivant la large boite noire descendre dans les ténèbres qui s'éloignaient d'eux, il ferma les yeux. Et ses lèvres déposèrent un baiser sur le crâne de sa dernière petite-sœur.
   

© Nalex
Revenir en haut Aller en bas
administrateur ◇ le prince
avatar
administrateur ◇ le prince
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 19/08/2016 sous la copie conforme de : moseley £ grâce à un total de : 277 et je crédite : ultraviolences (avatar)


Message
Re: The wheel turns, my friend (simon)
Jeu 12 Jan - 21:53

       
simon de stockholm


     
prince  


     


     

     2016
   

© Nalex
Revenir en haut Aller en bas
administrateur ◇ le prince
avatar
administrateur ◇ le prince
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 19/08/2016 sous la copie conforme de : moseley £ grâce à un total de : 277 et je crédite : ultraviolences (avatar)


Message
Re: The wheel turns, my friend (simon)
Jeu 12 Jan - 21:53

       
simon de stockholm


     
prince  


     


     
2017

Janvier 2017
- Simon héritier du défunt roi de Suède a la volonté de reconquérir son pays.
- Dispute avec Lyanna autour d'un dîner avec les deux familles royales. Simon lui reproche la manière dont Lyanna l'a envoyé balader le matin après cette fameuse nuit, Lyanna lui reproche d'être parti sans rien dire. Un quiproquo. Simon avoue ne plus vouloir de ces fiançailles et annonce sa décision de partir.
- Décide de quitter la vie étudiante, s'implique plus dans la vie politique et militaire : passe quelque temps dans l'armée

   

© Nalex
Revenir en haut Aller en bas
administrateur ◇ le prince
avatar
administrateur ◇ le prince
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 19/08/2016 sous la copie conforme de : moseley £ grâce à un total de : 277 et je crédite : ultraviolences (avatar)


Message
Re: The wheel turns, my friend (simon)
Jeu 12 Jan - 22:06

       
simon de stockholm


     
prince  


     


     

     rp

2016
(23/08) philis ✻ please, don't leave me too.
(23/08) lyanna ✻ the moment he was kissing the girl for the first time
(16/10) kennedy ✻ Let’s end this the old way. You against me.
(19/10) reagan ✻ did you know who i was
(28/11) holly ✻ We’re all just pieces in their games  

2017
(11/01) lyanna ✻ miss the way he make her feel

   

© Nalex
Revenir en haut Aller en bas


Message
Re: The wheel turns, my friend (simon)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Simon Wolowitz
» loot wheel event
» Simon Gagné va se faire soigner à Buffalo
» Goodbye my old friend...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum