administrateur ◇ le prince
avatar
administrateur ◇ le prince
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 19/08/2016 sous la copie conforme de : moseley £ grâce à un total de : 277 et je crédite : ultraviolences (avatar)


Message
(sibi) while you are here, your house will be something like your family
Lun 6 Fév - 0:21

sibie

while you are here, your house will be something like your  f a m i l y


Le prince était retourné. Le prince n'avait cœur à la tête et pourtant, il devait y participer pour faire plaisir à sa belle-mère. Le gala de sa belle-mère était organisé depuis de longs mois maintenant. Il n'était pas sûr de pouvoir y participer. Il lui avait même déjà répondu qu'il ne pourrait pas se libérer pour l'occasion. Et pourtant, il était là. Simon était là parce qu'il avait pu se libérer, oui mais pas pour cette raison. Il aurait préféré cette raison, rien qu'une simple visite heureuse. Il avait plutôt parcouru aussi vite que possible la distance entre la base et Cambridge, tout ça à cause de Philis. Tout ça encore et à cause de sa famille. Tout ça pour apprendre quelque chose qui l'avait retourné. Quelque chose qui l'avait encore fait passer par mille émotions. De la surprise à la colère, de ne pas savoir quoi faire à la tentative de réconfort. C'était la tentative de raisonner sa demi-sœur, de comprendre toute l'histoire. C'était la tentative de ne pas retrouver tout de suite la cause de tout ça. Alors, le prince était présent dans ces lieux pour sa belle-mère parce qu'elle avait appris sa présence sur le territoire dès son arrivée. Arrivé sur les lieux une dizaine de minutes plutôt, le prince -habillé d'un costume bleu- saluait ses connaissances. Il prenait des nouvelles lui d'eux, eux de lui, de son expérience dans l'armée. Et ça, jusqu'à ce qu'il soit accaparé par sa belle-mère. Il la salua d'un baiser sur sa joue avant de saluer ceux qui étaient auprès d'elle, jusqu'à Billie. Jusqu'à sa demi-sœur, celle qui avait été pour lui le péché de son père pendant longtemps, celle qu'il avait jalousée. Celle qui allait lui voler son père, lui le petit enfant blond. Celle qu'il avait ignorait jusqu'alors, celle qu'il avait presque détestée sans véritable fondement. Celle sur qui aujourd'hui il posait véritablement son regard. Il détaillait le visage de la Norvégienne, comme il l'avait fait si souvent mais autrefois de manière discrète. Elle était son père au féminin. Les traits de son défunt père -leur défunt père- reposaient dans certains traits de la blonde. Il l'avait déjà remarqué par le passé. C'était peut-être une des raisons pourquoi il ne l'avait jamais approché. Elle était presque lui. Et pourtant, aujourd'hui il avait besoin de ça. Le prince avait le besoin de se rapprocher à ce dernier lien unique, son sang. « Billie, tu es magnifique. » Dit-il d'un ton rauque en tendant sa main vers elle, l'invitant à le suivre. C'était la première fois qu'il s'adressait réellement à elle, plus encore, qu'il lui adressait un compliment. C'était surprenant, pour lui, pour sa belle-mère à côté d'eux et certainement pour la blonde norvégienne. Simon soutenait le regard de la blonde. Ses yeux trahissaient certainement ses émotions, il avait besoin d'elle. Besoin de s'accrocher à une dernière chose.
AVENGEDINCHAINS

@Billie Nørgenssen in love
Revenir en haut Aller en bas
administratrice ◇ le meilleur des bébés. ♥
avatar
administratrice ◇ le meilleur des bébés. ♥
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 15/04/2015 sous la copie conforme de : zara -bébé- larsson £ grâce à un total de : 4923 et je crédite : moggy chérie. (avatar) imagine dragons - thunder (musique profil) lana del rey - national anthem monologue (texte signature)


Message
Re: (sibi) while you are here, your house will be something like your family
Lun 13 Fév - 20:20
while you are here, your house will be something like your family.

Une autre soirée mondaine, une autre qui suit cette série qui semble s’accélérer avec les récents évènements. Un mariage qui se profilait, des spéculations qui en allaient bon train, et des liens qui se tissaient, tout aussi bien qu’ils se déchiraient parfois. Ainsi telle était la roue de la société, parfois impitoyable, celle qui faisait que tu te devais ce soir être présente aux côtés de la belle-mère de Stockholm. Parce que tu faisais à présent partie de la famille, que tu as réussi à te faire ta petite place parmi eux, tous les invités t’avaient salué avec un grand sourire et ne manquaient pas de dire de bonnes et positives choses par rapport à ton pays d’origine, la Norvège. Si certaines personnes semblaient sincères, porter un réel intérêt pour ton froid pays scandinave, il n’en fut pas le cas pour tout le monde, qui étaient courtois simplement pour continuer à avoir la sympathie de ta belle-mère. Cette dernière qui te laissait tes rênes libres durant cette soirée, tu étais libre de converser avec qui tu voulais tant que tu respectais la convenance familiale et tes positions, auxquels tu ne comptais pas déroger de toute façon. Belle maman de Stockholm était même bien sympathique de te faire participer à l’une de ces soirées alors que tu n’avais pas encore réellement d’avis sur ce sujet qui brulaient les lèvres de toute la cour de Suède et d’Angleterre. Pas encore tout du moins. Vêtue d’une robe grise pailletée, tes cheveux blonds remontés en chignon et d’un léger maquillage argenté, tu avais pris les airs d’une princesses de glaces, te conférant une beauté rare. Tu étais loin de te rendre compte que les hommes te regardaient avec une tendre admiration, se demandant comment une aussi frêle jeune femme telle que toi pouvait être aussi jolie. Tu devais bien avouer qu’il a y parfois des moments tu te le demandais aussi. Etre une jolie blonde aux yeux bleus, c’était tout banal pour toi, alors qu’en réalité, tu entrais dans les standards de beaucoup d’hommes. Tu avais passé une bonne partie de soirée, flûte de champagne en main, à faire connaissance avec les sujets de la famille de Stockholm, a en apprendre plus sur la culture suédoise bien que tu en avais déjà quelques bases. Toutes les discussions étaient intéressantes, mais tu quittas ton attention très vite lorsque le prince héritier de Suède fut annoncé. Alors que les portes de la cérémonie s’ouvraient, tu découvris la silhouette masculine de Simon qui pénétrait la pièce, non pas sous ta plus grande surprise. Aux dernières nouvelles, tu avais entendu dire qu’il avait quitté les rangs de l’université pour intégrer ceux de l’armée, alors tu ne pensais pas le revoir si vite … Sauf qu’il était bien là ce soir, et tout aussi radieux comme à son habitude. Tu ne pus t’empêcher alors de le suivre du regard, le voyant saluer chaleureusement ses proches, te demandant alors comment il allait agir avec toi. Vos rapports n’étaient pas des plus cordiaux ces derniers temps, tu espérais juste qu’il n’allait pas te dire de partir, ou te faire mal d’une quelconque manière … Sauf que ce fut avec un visage avenant, et bienveillant qu’il s’approchait de toi, sa voix suave de prince te susurrant même un très gentil compliment. « wow, merci beaucoup simon. » lui répondis-tu sincèrement alors qu’il te proposait sa main, alors qu’une musique aux origines argentines se diffusait dans la salle de cérémonie. Conquise,, tu t’approchas de ton demi-frère, une moue un peu gêné, mais avec un regard qui lui, brillait d’admiration : « tu … tu sais danser le tango ? » commençais-tu, presque timidement. La danse n’était pas un gros souci pour toi, cela t’arrivait de t’y adonner de temps à autre, mais tu en étais moins sûre concernant Simon. Cependant, tu avais l’impression que les tensions allaient redescendre entre vous, au moins, il ne t’avait pas saluée en te crachant au visage, et rien qu’avec cela, tu sentis une ponte de bonheur naître du plus profond de ton cœur.


☆☆☆ Beerus • 676 mots.
Revenir en haut Aller en bas
administrateur ◇ le prince
avatar
administrateur ◇ le prince
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 19/08/2016 sous la copie conforme de : moseley £ grâce à un total de : 277 et je crédite : ultraviolences (avatar)


Message
Re: (sibi) while you are here, your house will be something like your family
Mer 15 Fév - 12:50

WHILE YOU ARE HERE, YOUR HOUSE WILL BE SOMETHING LIKE YOUR FAMILY.
feat. billie et simon

Et en cette soirée, il avait besoin d'elle. Les paroles de Philis lui venaient et revenaient en tête. Sa faiblesse au visage le frappait toujours autant de plein fouet. Cette initiative était à maquer au fer rouge, à en faire une croix dans le calendrier. Jamais auparavant le prince aurait fait ça. Jamais il ne l'aurait complimenté. Même un regard avait toujours été difficile pour lui. Billie, cette blonde norvégienne ressemblait trait pour trait à son défunt père, à leur défunt père. Billie, cette blonde norvégienne lui ressemblait. La même couleur des yeux, les cheveux de la même couleur, elle bien plus claire que lui. Côte à côte, ils étaient presque le portrait de l'autre. Évidemment qu'il y avait encore des membres de la famille qui partageait son sang, des cousins, des oncles, et tantes. Billie, elle était la dernière qui le rapprocher de son père. Celle qui était le plus proche de lui. Il esquissait un petit sourire en coin, regardant ailleurs un instant. Disons que je me débrouille. Dit-il d'une manière assez sincère mais à la fois peu sûr de lui. J'ai pas dansé le tango depuis un certain temps. Le prince rit un instant alors que son regard tombait sur la princesse blonde. Un petit-clin d'oeil à son encontre, il l'amenait presque au centre de la piste où certains couples s'étaient déjà rassemblés. La tenant toujours par la main, le prince la fit glisser face à lui. Danser le tango, il avait appris il y a bien longtemps maintenant. Danser, c'était quelque chose qu'ils devaient savoir faire, eux les membres royaux. Comme les autres innombrables codes ; savoir se tenir en société, savoir parler, etc. Savoir danser en faisait partie, c'était indispensable. Mais il faut dire que ce n'était pas une danse qu'il pratiquait souvent. S'approchant d'elle, le prince posait ses mains comme il le fallait, débutant la danse en la guidant. Comment vas-tu Billie ? Demanda-t-il en la regardant, ne jouant pas le jeu des regards qu'il fallait faire en danse. C'était une question qui le tracassait vraiment. Philis allait bien, il n'allait pas mieux qu'elle suite à sa révélation. Il n'était pourtant parti que quelques semaines sur la base militaire et il ne parlait même plus à Lyanna. Alors comment allait le dernier membre de la famille ?


♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
administratrice ◇ le meilleur des bébés. ♥
avatar
administratrice ◇ le meilleur des bébés. ♥
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 15/04/2015 sous la copie conforme de : zara -bébé- larsson £ grâce à un total de : 4923 et je crédite : moggy chérie. (avatar) imagine dragons - thunder (musique profil) lana del rey - national anthem monologue (texte signature)


Message
Re: (sibi) while you are here, your house will be something like your family
Dim 19 Fév - 0:19
while you are here, your house will be something like your family.

Ses yeux bleus te fixent avec une telle bienveillance, qu’ils te surprennent. D’aussi loin que tu t’en souviennes, tu avais toujours senti la froideur et le dégoût s’émaner de ces derniers, alors que tu n’en baissais le tien, parfois te maudissant presque d’exister. Tu baissais les yeux parce qu’il ne t’avait jamais vraiment accepté, il te faisait comprendre à lui tout seul que tu n’avais pas ta place parmi cette si illustre famille de Stockholm, toi, petite poupée norvégienne ne demandant que faire qu’un avec les siens. Il t’avait longtemps repoussé, longtemps renvoyé dans une froide rancœur qu’à un certain moment, tu pensais bien ne jamais pouvoir te faire ouvrir son cœur. Tout semblait changer ce soir, alors qu’il s’approchait de toi, t’adressant à toi presque avec tendresse. Dans cet élan d’acceptation tout aussi impromptu à tes yeux, tu ressentis une proximité étrange, une impression qu’une atmosphère particulière s’érigeait entre vous, qu’un regard par-delà vos jeunes épaules vous liait l’un à l’autre avec bienveillance, celui de votre père commun, si brutalement disparu.

Et les autres regards, de ces gens curieux de voir la jeunesse royale se rapprocher ainsi le temps d’une danse, n’avait plus autant d’importance pour toi, car Simon te considérait enfin. Cette soirée mondaine ne valait plus autant que cela à tes yeux, car tu penses doucement reprendre un peu de confiance dans le cœur de l’aîné de Stockholm, cela qui plus tard, accédera au trône de son pays scandinave. Bien que cette dernière optique ne valait pas grand-chose à tes yeux, l’impression d’avoir « gagné » un demi-frère t’était tellement rassurant, tellement précieux pour toi qui avait grandi fille unique. Tu prends doucement conscience que tu as une chance inestimable. Souriant tout aussi tendrement que timidement, tu suivis le prince sur la piste de danse, jaugeant un peu les invités autour qui se mettaient également en place. Il se débrouille en tango, Simon, te gratifiant d’un clin d’œil complice qui te fit rougir un peu tes pâles joues. Il ne semblait pas trop sûr de lui, alors que tu n’en menais pas bien large non plus, comme à ton habitude. Un certain temps qu’il n’avait pas pratiqué. « oh, mais je suis sûre que cela ira, je … enfin je t’aiderais si tu cafouilles un peu. » lui répondis-tu sincèrement toi aussi, même si tu étais certaine qu’il est déjà très bon en danse. C’était dans ses aptitudes de prince, de toute manière, et, si sérieux qu’il était, il n’a sans doute pas oublié son instruction.

Et puis, elle joint sa main à la sienne, postant l’autre à la naissance de la nuque de son grand demi-frère, puis se laissant doucement emporter par la musique, puis par le rythme des mouvements de Simon qui menait la danse. Le tango, une danse sensuelle et dynamique qui t’attirait beaucoup, et dont ton agilité te conférait une grâce particulière qui pouvaient faire briller certains regards d’admiration. Tu n’étais pourtant pas une danseuse officiellement parlant, ce n’était même pas ton propre métier, et pourtant, tu en avais de solides capacités, une solide grâce et aisance qui n’était à négliger de personne. Même si vous n’aviez pas le rythme de professionnels, Simon et toi, votre échange de pas et de mouvements s’en trouvait sans aucun doute très beau à regarder, dans ce ballet de personnes bougeant de part et d’autre sur cette balade sud-américaine. « je vais bien simon, je te remercie. euh … c’est encore dur sans freya, mais je pense m’y faire, petit à petit … » Tu avais un peu honte de dire cela alors que sa disparition a été une grande déchirure pour tout le monde. Mais tu n’étais pas sans savoir non plus que votre petite chérie n’aurait pas aimé vous voir tous tristes aussi longtemps. « et toi ? comment vas-tu … ? » osas-tu demander, poliment. Tu ne pouvais pas de trop continuer car tu allais rapidement perdre ton souffle, mais l’envie était grande maintenant de pouvoir converser de façon plus détendue avec Simon, tout du moins, pour la toute première fois. Cependant, la danse était toujours en cours de route et le morceau de tango n’était pas encore fini.


☆☆☆ Beerus • 695 mots.
Revenir en haut Aller en bas
administrateur ◇ le prince
avatar
administrateur ◇ le prince
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 19/08/2016 sous la copie conforme de : moseley £ grâce à un total de : 277 et je crédite : ultraviolences (avatar)


Message
Re: (sibi) while you are here, your house will be something like your family
Jeu 9 Mar - 21:02

WHILE YOU ARE HERE, YOUR HOUSE WILL BE SOMETHING LIKE YOUR FAMILY.
feat. billie et simon

Le prince ne répondit pas, se contentant d’hocher la tête aux propos de sa demi-sœur. Elle n’avait rien à lui prouver, il savait comment était la Norvégienne. Du moins, il l’avait assez observé jusqu’alors pour comprendre certaines choses chez elle, comme la danse. Celle-ci semblait innée chez Billie. Il n’aurait pas été surpris d’entendre qu’elle était née avec des chaussons de danse aux pieds. Cette histoire ferait un très joli conte pour princesse. La princesse née de l’amour d’un prince avec une roturière, la princesse née avec des chaussons aux pieds. Tel un conte de Disney.
Il la conduisait dans la danse, dansant au rythme du son. Dansant comme l’imposer la danse. Dansant pour oublier. Lui parlant pour la même raison. Il lui demandait comment elle allait et elle lui demandait en retour. Que répondre à ça ? Comment allait-il vraiment ? Tout était tellement confus dans sa tête ces temps-ci. Il ne savait plus quoi penser, il ne savait plus quoi faire. Il voulait juste faire ce qui était bon. Bon pour lui, bon pour les autres. Il était venu ce soir parce que c’était mieux pour tout le monde. Ou du moins, c’est ce qu’il pensait. Parce que réellement, ce soir s’ouvrait sur plusieurs options pour lui. Il voulait tellement retrouver Lyanna. Lui dire qu’il était un idiot, qu’ils faisaient tous les deux une erreur. Il voulait l’embrasser mais pourtant ça n’arrangerait pas les autres choses. Il voulait tellement continuer de réconforter Philis et plus que tout retrouver ce con qui l’avait mis enceinte. Lui foutre son poing dans la gueule comme il se déchaînerait sur lui pour toutes ces merdes qui leur arrivent en ce moment. Oui c’était ça, il voulait que tout s’arrange. Qu’ils vivent sans aucun drame. C’est alors que son visage tombait sur son sang. Il l’écoutait et se trouvait tellement con. Il l’écoutait et se trouvait con de prendre conscience de son attitude. Depuis le drame qui avait tué Freya, il n’avait jamais pris soin de savoir comment allait la presque princesse. Alors que c’était tout à fait normal que Billie soit autant touchée qu’eux, que lui. Toujours autant égoïste, il se détestait par moment. « C’est dur pour nous tous.. Si tu as besoin de parler, je suis là Billie. » . D’une pression sur sa main, il lui apportait son soutien en y ajoutant un faible sourire. Revenir sur Freya était toujours difficile pour lui. Cette proposition et ce côté fraternel du garçon pour Billie aurait été complètement hallucinant quelques semaines plus tôt. D’ailleurs, elle l’était sans doute encore. La Norvégienne ne devait sans doute pas comprendre. Alors qu’elle l’interrogeait à son tour, il fronçait les sourcils, s’efforçant de continuer à danser. « J’ai l’impression d’être dans une impasse pour tout de dire. » Le garçon détournait le regard sur ses paroles. « J’ai l’impression que rien ne va comme il le faudrait. » Se confit-il avant d’inspirer un coup. « La mort de Freya, la couronne, Lyanna et maintenant la grossesse de Philis, j’ai l’impression que tout dérape. » Tous ses maux étaient féminines, hallucinant, il en prenait conscience. Tellement hallucinant pour lui qu'il se rendit même pas compte qu'il avait révélé la grossesse de Philis.  


♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
administratrice ◇ le meilleur des bébés. ♥
avatar
administratrice ◇ le meilleur des bébés. ♥
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 15/04/2015 sous la copie conforme de : zara -bébé- larsson £ grâce à un total de : 4923 et je crédite : moggy chérie. (avatar) imagine dragons - thunder (musique profil) lana del rey - national anthem monologue (texte signature)


Message
Re: (sibi) while you are here, your house will be something like your family
Ven 14 Avr - 16:10
while you are here, your house will be something like your family.

Il en a fallu bien peu pour qu'il finisse par te rassurer, le lumineux Simon. Si pendant de longs mois, il avait eu un mal fou à accepter ta présence au sein de cette famille où il était incontestablement l'aîné, il apparaît, qu'au travers de cette danse énergique mais positive, il ait fait taire toute cette tension à ton égard, additionnant à cela le fait qu'il te regardait presque tendrement. Cet échange de pas, de cette communion avec la musique, de l'affection sans bornes que tu devinais entre ses bras, n'était clairement pas anodin pour toi. Si Simon t'accordait cette danse, cette ouverture singulière, c'était que quelque chose avait changé, s'était éclairci lorsqu'il s'agissait de toi. Restant silencieuse lors de ses propres silences, c'était ainsi que tu en avais pu arriver à cette théorie, que tu espérais de tout coeur qu'elle soit vérifiée. Tu ne doutais absolument pas de la bonté de ton demi-frère qui avait eu du mal à se raisonner, mais tu étais définitivement heureuse qu'il ait, sans aucun doute, franchi ce cap. Tu étais heureuse de te dire que tu allais avoir enfin la possibilité et l'honneur d'apprendre à le connaître, ce que tu souhaitais ardemment même si il t'avait si longtemps renié et rejeté. Même si cela t'avait blessée quelque fois, il n'a pas empêché qu'une pointe d'admiration à son égard avait fini par naître en toi.  

La valse poursuit son cours. Ton montres ton intérêt envers lui en voulant savoir comment il se portait, le sachant dans une position délicate avec son boulot dans l'armée, des risques qu'il prenait. Etre soldat, tu imaginais bien que cela n'était pas une vocation facile tous les jours, alors tu étais plus enclin à vouloir l'écouter, à vouloir être présente s'il avait besoin de parler, de mettre des mots sur d'éventuelles douleurs, comme tu aimerais pouvoir le faire pour chacun des membres de ta nouvelle famille. Et comme en écho à ta pensée, Simon te répond pour le deuil de Freya, une si lourde tragédie. « je le sais simon ... j'en ai jamais réellement douté. » lui confiais-tu, baissant légèrement le regard, évoquant sous-jacent cette période où cela a été tendu entre vous. Et puis, gardant le silence quelques instants en la mémoire de la dernière des De Stockholm, il reprit de nouveau le fil en s'ouvrant sur lui-même, cette fois, alors que tu lui avais demandé sa requête en retour. Tu l'écoutais avec attention, et tu fus peinée d'apprendre qu'il se trouvait dans une sorte d'impasse. Tes yeux bleus compatissants, tu ne relâchais pas ton attention. Oui, il vivait avec beaucoup de responsabilités sur ses jeunes épaules, mais un détail probant dont tu n'étais pas au courant, coupa ton rythme de danse d'un seul coup, et ce fut une mine toute surprise qui fit face à la moue contrite de Simon. Tu n'en croyais tellement pas tes oreilles, que tu répétas presque bêtement : « la ... la grossesse de philis !? » Elle ne t'en avait pas parlé, tu n'avais pas été mise au courant et cela t'attristait un peu. Ce n'était peut-être pas la meilleure période pour vous d'apprendre ce genre de nouvelles aussi abruptement. D'ailleurs, danse si brutalement stoppée  à ton initiative avait fini par faire tourner quelques regards sur vous, et tu espérais qu'avec l'effervescence ambiante, ta surprise et ta voix n'avait intrigué personne à ce sujet. Tétanisée, tu attendis plutôt que Simon te livre des explications avant de dire quoi que ce soit d'autre. Il en avait trop dit, trop dit pour que tu laisses cette nouvelle passer sans t'y intéresser davantage.


☆☆☆ Beerus • 647 mots.
Revenir en haut Aller en bas
administrateur ◇ le prince
avatar
administrateur ◇ le prince
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 19/08/2016 sous la copie conforme de : moseley £ grâce à un total de : 277 et je crédite : ultraviolences (avatar)


Message
Re: (sibi) while you are here, your house will be something like your family
Ven 30 Juin - 13:05

WHILE YOU ARE HERE, YOUR HOUSE WILL BE SOMETHING LIKE YOUR FAMILY.
feat. billie et simon

La révélation était sortie toute seule. D’ailleurs, le prince ne s’en était même pas rendu compte. Il était encore trop choqué pour. Il n’arrivait pas à réaliser. De nombreuses choses leur tombaient dessus ces derniers temps… Et en plus ça, l’attente d’un enfant. Bien sûr, Simon considérait qu’il y avait pire dans la vie. Philis était majeure et vaccinée. Certes, mais il considérait Philis comme instable en ce moment. Tout ça depuis la mort de Freya. De nombreuses choses avaient changé depuis sa disparition, comme ce moment inouï où ils partageaient un moment tous les deux. Autrefois, ils n’auraient même pas échangé un regard. Freya était mort avec Philis et celle-ci attendait maintenant un enfant. Il n’était pas croyant, ne croyait pas en la réincarnation dans une forme de cycle. Il ne croyait pas qu’un certain dieu puisse reprendre une vie pour en redonner une autre. Dans ce cas-là, pourquoi Freya ? Pourquoi une fille qui était presque encore une gamine ? La vie lui souriait… Oui, le prince avait encore du mal à s’y faire. Après tout, depuis le début, il avait gardé tout son ressenti pour lui. Surtout devant les autres. Déjà que les filles royales étaient dévastées par la nouvelle, si lui ne se montrait fort devant elles, c’était fini. Il voulait incarner cet espoir que tout irait pour le mieux. Pas tout de suite mais bientôt. Il voulait incarner ce rôle que leur père lui avait concédé. Celui de l’homme de la famille. Le chef de famille n’était pourtant qu’un homme comme un autre. Souffrant des événements qui s’abattaient sur eux.
Il se rendit seulement compte de son erreur lorsque Billie se stoppa subitement. La question avait été un peu forte, sans doute sur l’exclamation de la surprise. Pour une surprise, c’était une surprise. Une réelle surprise. Personne ne s’y était attendu. Mais cette nouvelle devait rester secrète, du moins pour l’instant. Le ventre arrondi de Philis allait bientôt être visible de tous. Bien qu’avec ce déni de grossesse, la grossesse était jusqu’alors passée inaperçue. Le regard du prince passa sur les gens autour d’eux, certains avaient la tête tournée vers eux, d’autres semblaient totalement dans leur monde. Rapidement, il prit la main de sa demi-sœur afin de l’emmener dans une salle plus tranquille et sans aucune oreille indiscrète. Déambulant dans le couloir, le prince entra dans la première pièce qui venait, la buanderie. Il finit par lâcher la main de Billie une fois entré. Son regard passa sur son visage encore sonné aux objets disposés dans la pièce. Linges et machines comblés la pièce. Il souffla un coup avant de se lancer. « Je n’étais pas censé le dire ou elle allait sans doute te le dire… Philis m’a appris plus tôt qu’elle est enceinte. » Il s’appuyait sur un des machines. « Un déni de grossesse, bien avant l’accident. » Il avait envie de se confier. Avec tout ce qu’il se passait ces temps-ci, cette dernière révélation était trop dure à garder pour lui.


♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
administratrice ◇ le meilleur des bébés. ♥
avatar
administratrice ◇ le meilleur des bébés. ♥
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 15/04/2015 sous la copie conforme de : zara -bébé- larsson £ grâce à un total de : 4923 et je crédite : moggy chérie. (avatar) imagine dragons - thunder (musique profil) lana del rey - national anthem monologue (texte signature)


Message
Re: (sibi) while you are here, your house will be something like your family
Mer 2 Aoû - 19:59
while you are here, your house will be something like your family.

La nouvelle résonne en toi telle une bombe qui envoie ses électrochocs avec une violence rare. Une violence qui te tétanise au point où tu te tiens droite presque machinalement, avec cet air ahuri défigurant ton visage de porcelaine. Il fallait le dire, qui s'attendrait à ce genre d'annonces à ce moment précis ? où tu commences tout juste à retrouver ton demi-frère, renouer un semblant de lien familial avec lui ? Décidément, cette soirée qui s'était annoncée banale et dans les règles de l'art mondain ne l'était définitivement plus. Non pas entièrement de la faute de Simon, mais à cause de cette famille dans laquelle les rebondissements s’enchaînaient ... Tout aussi choquants les uns que les autres ... Et là, après une période de tristesse infinie, c'est plutôt autour d'un bien heureux événement qui se profilait. Tout du moins, c'est ce que tu aimes à en penser.

Mais bizarrement, Simon te mettait un peu un mauvais sentiment en parlant d'un déni de grossesse, bien avant l'accident. Cela semblait plutôt cohérent, car même si Philis est du genre plutôt volage vis à vis de ses fréquentations, tu ne l’imaginais pas avoir un enfant aussi tôt, à vouloir se poser comme tout le monde le ferait ... Cependant, quelque chose t'inquiétait. Tu n'en voulais pas réellement à Philis de ne pas t'en avoir parlé, sans doute avait-elle ses propres raisons et peut-être que vous n'étiez pas assez proches ... Mais tu avais quand même besoin de savoir, même si cela te serait sans doute suffisant, pour ne pas atteindre à sa vie privée. Et d'ailleurs, tu sentais ton demi-frère gênée face à cette révélation, comme s'il n'avait pas voulu véritablement t'en faire part, ce qui te refrénait un peu à chercher à savoir plus, du moins ... Pas aussi frontalement que tu ne le voudrais. C'était Philis elle-même qui l'avait mis au courant de cette grossesse, et sans doute te l'aurait-elle dit tôt ou tard ... Mais ce qui était fait est maintenant fait, à présent, tu étais au courant. Gentiment, tu lui prends sa main pour que vous puissiez vous mettre un peu plus à l'écart, qu'il puisse te parler un peu plus librement que face à des oreilles sans doute indiscrètes. Pas besoin que des journalistes déguisés en riches nobles se délectent d'une information aussi juteuse. Au passage, tu pris soin de lui prendre une flûte de champagne, sans aucun doute aurait-il besoin de faire passer la pilule et lorsque vous vous retrouviez enfin seule dans un coin, tu ne trouvais pas les mots pour ouvrir la parole, ou presque. « wow ... je, j'en tombe des nues ... » Lui avoues-tu, très sincèrement. A vrai dire, tu ne savais pas réellement comment réagir de façon appropriée, surtout face à ce frère avec qui votre confiance était encore toute naissante, tu ne sais pas encore comment prendre des pincettes, mais bon, mieux vaut parler parfois, que de rester dans un silence gênant : « et ... est-ce que philis va bien ? comment gère t'elle ça ... et est-ce qu'elle va garder l'enfant ..? » Tu finis par t'arrêter là, peut-être était-ce beaucoup d'un coup et qu'il aurait beaucoup trop à répondre d'un coup. Mais, inquiète, tu ne pouvais réellement t'empêcher de te questionner non plus ... C'est d'un enfant dont on parle, une vie nouvelle, qui allait agrandir sa belle-famille des De Stockholm.


☆☆☆ Beerus • 602 mots.
Revenir en haut Aller en bas
administrateur ◇ le prince
avatar
administrateur ◇ le prince
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 19/08/2016 sous la copie conforme de : moseley £ grâce à un total de : 277 et je crédite : ultraviolences (avatar)


Message
Re: (sibi) while you are here, your house will be something like your family
Mar 12 Sep - 18:33

WHILE YOU ARE HERE, YOUR HOUSE WILL BE SOMETHING LIKE YOUR FAMILY.
feat. billie et simon

Ils étaient maintenant à l’abris des regards, là où les oreilles trop curieuses ne pouvaient pas les atteindre. Ils n’avaient pas besoin d’un nouveau scandale dans la famille. Enfin, en soit la grossesse de Philis n’était pas un scandale. Mais il était préférable pour eux que la nouvelle soit faite via une annonce officielle. C’est à partir de ce moment-là qu’il lui en avait dit un peu plus sur la grande nouvelle. Celle qui lui avait échappé. Il espérait que Philis ne soit pas en colère contre lui pour ça. Le bas du dos contre une des machines de la buanderie du palais où logeait la famille royale de Suède, Simon éprouvait l’envie de se confier à Billie. Il lui précisait que Philis ne le savait que depuis le jour même ou la vieille. Et que cette grossesse était déjà bien avancée, sans que cela ne se remarque physiquement. Un déni de grossesse. Suite au choc de la mort de Freya et tout ce qui en a suivi, c’était compréhensible… Le truc, c’est qu’il avait du mal à se dire que Philis ne savait pas vraiment qui été le père. Si elle lui avait avoué, il aurait déjà trouvé ce mec. « J’ai été obligé de m’asseoir quand j’ai appris la nouvelle, tu t’en sors bien. » Il risquait la plaisanterie, peut-être parce qu’il en avait besoin. Lui s’était laissé choir sur le vieux fauteuil Elizabeth Ière. « Pas vraiment, je crois qu’elle a dû mal à s’y faire. » Il repensait à l’appel qu’elle lui avait passé. « J’étais sur la base, elle m’a appelé en panique. J’ai pris le premier vol. Elle était effondrée.. » Ça lui faisait mal de voir Philis pleurait ainsi. « J’avoue que j’en sais rien, je lui ai même pas posé la question… Elle ne sait même pas qui est le père. » Il regardait à présent dans jeune femme, il prit une des flûtes de champagne que la jolie blonde avait prise avec eux. « Peut-être que tu pourrais aller la voir ? » Risquait le jeune homme en buvant une gorgée. C’était déjà extraordinaire qu’il lui adresse la parole, surtout pour se confier mais là, il lui demandait surtout son aide. « Je.. Je reste un garçon, elle a sans doute envie de se confier à une fille. Elle est terriblement seule depuis Freya… » Philis s’était enfermée dans une terrible spirale après avoir survécu, au contraire de sa jumelle.


♡ ♡ ♡
MACFLY
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas


Message
Re: (sibi) while you are here, your house will be something like your family
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne
» Young Haitian MD named White House fellow
» [UPTOBOX] House of Fury [DVDRiP]
» Little House on the Prairie [FB 1623]
» House Show # 16 : El Paso , Texas - KNOCKOUTS SUMMER TOUR !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum