AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

non-greek forever boy

avatar
non-greek forever boy
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 15/01/2017 sous la copie conforme de : K.J Apa £ grâce à un total de : 294 et je crédite : .sassenach (avatar) Shadow (avatar et gifs) et Tumblr (Gif)


Message
(Scar) Titre pourri - Mer 15 Fév - 14:47

Titre pourri
Scar & Maxence

Tu venais de t’engueuler avec Scar. Bon, c’était sans doute les joies d’apprendre que ton père était énervé alors que tu avais passé la semaine dernière, une après-midi avec lui. Mais tu ne peux pas t’empêcher de faire les cents pas partout chez toi. En même temps, entre ton prof de journalisme, Helios et Scar, c’est complexe dans ta vie. Tu ne sais même pas ce que tu dois croire et ce que tu dois dire à Arizona. Tu as juste flippé ta race quand tu as vu la première de couverture du magazine, tu as juste imaginer la scène devant toute ta famille. Tu as juste envie d’hurler. Tu aurais pu quitter ton chez toi, partir en direction du club de boxe et te défouler bien fièrement sur les tapis de boxe, sauf que non, tu ne peux pas. A cause notamment de l’armoire à glace qui se trouve devant chez toi. Et quoi de mieux pour toi que de te détruire, il te laisse pas sortir. Punition avant l’heure ? Punition à longue distance, merci papa. Etrangement, ta mère ne t’avait pas appelé et surtout bizarrement ton frère ne t’avait pas harceler. Donc personne n’avait vu le magazine ou personne n’avait envie d’en parler. Enfin bon bref. Tu étais assis, un jogging sur toi, un t-shirt blanc sur toi. Tu avais mis tes lunettes de vue sur ton nez, pour commencer à bosser un peu mais les seules choses que tu avais fais, c’était écrit le mot mentir sur un papier. Tu soufflas. Surtout que le DOE était bien décidé à venir. Non mais non. Tu n’étais pas présentable, tu n’étais pas près psychologiquement à le recevoir mais trop tard, tu entendais frapper à la porte de derrière. Fais chier. Tu souffles un coup, fermant ton ordi pour regarder autour de toi. Ca va, le loft était rangé, ton envie de le voir était présent mais bon. Tu marchas jusqu’à la porte pour l’ouvrir doucement alors que tu regardas ta porte d’entrée. C’est bon. Il allait pas te faire chier le muscle sur pattes derrière la porte de chez toi quand même. Tu regardas alors Scar « Salut .. » Tu baissas les yeux, pour la laisser rentrer alors que tu refermas la porte derrière lui. Tu avais honte de toi mais d’un côté c’était compréhensible non ? Quelqu’un pourrait prendre ta défense non ? Tu avanças jusqu’à la cuisine, la pièce où donnait dans la porte pour le regarder ensuite   « Ecoute .. Je suis désolé, je me suis emballé. J’aurais pas du t’envoyer sur les roses, c’était pas sympa .. »  Tu avais bien fais de mettre un espace entre vous, un petit espace, juste un meuble entre vous, là où tu travaillais. C’était mieux pour toi, ta concentration et même ton énergie. Tu voulais pas te battre avec lui.. « J’ai juste paniqué, parce que je fais jamais les gros titres et que mon père m’a jamais fais la gueule pour rien.. Et que là, il répond pas et que si ça se trouve, il s’imagine dix mille choses débiles et que du coup, il m’en veut peut-être et que je suis pas prêt à lui dire tout ça, et que c’est compliqué.. Parce que si tout le monde est au courant, je suis peut-être plus le bienvenue dans la famille.. Et que Serena va jamais me pardonner et que voilà … » Encore un monologue pour rien .. Bravo Max …  
Made by Neon Demon


@Scar B. Azarov hug1
Revenir en haut Aller en bas
delta omega epsilon

avatar
delta omega epsilon
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 12/12/2016 sous la copie conforme de : Cody christian £ grâce à un total de : 961 et je crédite : Fury


Message
Re: (Scar) Titre pourri - Jeu 16 Fév - 8:43



❝Résolution de problème ou pas❞


Maxence & Scar
Une phrase  △
Je venais d'avoir un échange étrange avec Maxence, le petit frère de mon meilleur ami, Andrèa. Enfin, pas que de parler avec lui soit étrange, bien au contraire, il est un peu particulier se petit, je l'apprécie énormément et il sait qu'il peut compter sur moi, mais c'est la première fois qu'on s'embrouille vraiment lui et moi et cela me fait bizarre, car je n'aime pas cela. Je suis du genre toujours optimiste et a éviter un quelconque conflit avec le reste du monde, bienvenu chez les bisounours devrait être inscrit sur mon front, non mais vraiment. Enfin… Il a un souci, plutôt grave pour lui, car il cache à sa famille son orientation sexuelle, ce que je peux comprendre, mais bon en étant une personne avec autant de popularité que sa famille cela est une chose difficile. Après je ne juge pas, je ne me permettrais pas, au contraire, il fait bien ce qu'il veut, mais j'ai voulu l'aider et je me suis fait envoyer dans les roses, c'est une chose que je ne supporte pas, puis je ne peux pas m’empêcher d'aider les gens que j'aime alors j'ai pris mon vélo et me voilà en chemin pour aller chez lui. J'aurais pu aller en voiture, mais j'aurais eut un accident avant d'atteindre mon but, j'évite à tout prix de la prendre, c'est qu'en cas d’extrême urgence de la mort et la personne n'allait mourir, bien que je continuais d'écrire en pédalant jusqu'à ma destination, il s'est excusé et je lui dis que ce n'est pas grave, après tout, il est stressé et je comprends. Je dépose mon vélo discrètement et fait le tour du domicile pour ne pas me faire voir par monsieur muscle et frappe à la porte. Je n'ai pas vraiment eut le temps de me changer, alors je suis en jogging, t-shirt noir et ma fidèle veste de cuire qui ne me quitte jamais. Il m'ouvre et j'entre alors qu'il observe sa porte d'entrer, je roule des yeux, incroyables ces petits gosses de riche, oui, oui, c'est moi qui dis ça.

« Salut max »

Je le suis alors qu'il commence à s'excuser de vives voix, il me regarde et je le fixe a mon tour.

« Ce n'est pas grave maxy, je comprends, je t'ai dit, tu es tout tendu et moi, je ne t'ai pas vraiment aidé alors ne t'en fais pas pour si peu. Mais explique moi donc clairement la situation. »

Il me conduit jusqu'à sa cuisine ou il met un meuble entre lui et moi, genre d'un coup, je fais peur ? Ba merci la confiance, mais je respecte et je garde mes distances, l'écoutant attentivement dans son monologue. Il se monte un peu le bourrichon, le petit, le non ? Parce que bon faire les gros titres n'est pas un mal, bien que le gros titre ne soit pas en son avantage. Il fallait bien qu'il en fasse l'expérience un jour ou l'autre.

« Maxence, calme respire quand tu parles. »

Je fais le tour du petit meuble et le prends dans mes bras comme pour le rassurer par ma présence, je ne sais pas si cela va vraiment fonctionner, mais je veux lui apporté mon soutien autant moral que physique.

« C'est quand même toi qui commences à inventer dix mille choses, il est peut-être simplement occupé pour le moment et il te rappellera pour que vous puissiez en parler tous les deux, car je suis certain qu'il ne croit pas une seule seconde ce qu'il peut lire dans ce genre de journaux, il est intelligent et lui aussi a fait ce genre de gros titre, il sait que la plus part son des mensonges, il suffit de lire tout ce qu'on y trouve pour s'en rendre compte. »

Je le recule de moi et le fixe droit dans les yeux l'air de dire, tu es un crétin ou quoi.

« Pas le bienvenu dans ta famille ? Écoute, c'est ta famille quoi qu'il arrive, ils t'accepterons tous, c'est certains, il faudra sûrement du temps pour quelques-uns, mais s'ils t'aiment vraiment, il ne te renierons pas, puis tu es trop adorable pour être mis à la porte et si un jour cela arrive, la mienne te sera toujours ouverte. »

Je l'assois sur une chaise doucement en me mettant à réfléchir à une solution pour le sortir de se mauvais pas. On pourrait inventer un mensonge encore plus gros pour qu'il fasse de nouveau la une, mais pour démentir la première page du jour. Il faut que j'allume mon cerveau de conspirateur, mais avant il me faut son accord, je fronce les sourcils.

« Bon, maintenant, il faut réfléchir a ce que l'on va faire pour te sortir de là, car tu ne veux pas leur dire et je ne pense pas que cela soit utile, il va falloir démentir cette vérité. »
©BESIDETHECROCODILE


@Maxence A. d'Ambroise
Revenir en haut Aller en bas
non-greek forever boy

avatar
non-greek forever boy
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 15/01/2017 sous la copie conforme de : K.J Apa £ grâce à un total de : 294 et je crédite : .sassenach (avatar) Shadow (avatar et gifs) et Tumblr (Gif)


Message
Re: (Scar) Titre pourri - Jeu 16 Fév - 14:44

Titre pourri
Scar & Maxence

T’es tendu, tu sais pas ce qui va se passer. C’est clair et net, tu te sens mal. Tu stresses tellement que tes mains ne répondent plus à tes gestes. Faut que tu arrêtes de trembler. Mais impossible. Et une fois qu’il est dans la pièce c’est pire. Tu as l’impression d’avoir fait la pire connerie de ta vie. En même temps, c’est la pire connerie de ta vie cette bisexualité. Tu as juste l’impression d’avoir détruit ta famille et que malheureusement, plus rien n’est possible. Sauf que c’est tout le contraire. Mais non, tu n’arrives pas à comprendre. Tu poses tes mains sur le meuble avant de lever les yeux vers lui. Se Calmer, respirer. C’est possible ça. Surtout maintenant mais tu humectes tes lèvres pour froncer les sourcils.  « Ouais ouais .. Je respire, je suis calme. Enfin je crois .. » Non mais n’importe quoi. Tu respires plus du tout, tu souffles même plusieurs fois alors que tu passes ta main dans les cheveux en bataille. Mais il fait le tour du meuble, et finalement, tu t’effondres dans ses bras. Tu mets ta tête sur son épaule et tu entoures son corps de ses bras. Tu attends quelques secondes. OK, bon ça te fait du bien et ça t’apaise un peu. Tu l’écoutes, tu souris même un peu pendant ses paroles. Mais il se recule et tu le regardes en hochant la tête négativement  « Non, parce que mon père est du genre à tout croire parce que c’est comme ça. Si ils le disent c’est que c’est vrai... Ok, il raconte tous des mensonges mais bon, ça s’est autre chose. Surtout avec ce gros titre débile pour vendre du papier. Sérieux.. Ca me gonfle que les gens se permettent des choses comme ça pour vendre et pour me pourrir la vie… » Ok, faut vraiment que tu apprennes à respirer quand tu parles comme ça. Quand tu es énervé, quand tu es sous tension quand, tu penses que t’es mort. Tu le regardes dans les yeux quand il te parle, sauf que tu baisses les yeux aussitôt. Et voilà, t’es un méga gros boulet de la vie. Mais y’a pas besoin de Scar pour le savoir ça. C’est écrit sur ton front. Il avait peut-être raison, t’as famille était du genre trop conservatrice.. Avec tes parents qui divorcent c’est pire encore. Alors, tu pinces tes lèvres entre elles pour ajouter  « Ouais .. Peut-être .. Sauf que Dréa va péter un plomb. Tu l’as jamais vu péter un plomb, je peux te dire que c’est pas beau à voir … Et Ro’ et Sere’ c’est pire. Elles vont me faire la gueule .. Non mais c’est pas possible. » Et c’est partit, tu commences à avoir les mains moites et tu stresses pour un rien. Sauf qu’il t’assois sur la chaise, le regardant faire les quatre cents pas. Qu’est qu’il fait ? Tu fronces les sourcils encore plus avant de déposer ton coude sur la table, ta main étant au niveau de ta bouche, tu l’écoutes. Ah ouais, bah on va rire, surtout si il sort une grosse connerie. Mais tu humectes tes lèvres avant de regarder ton ami.  « Si tu as une idée, je suis preneur parce que là, à part le titre énorme sur le journal : ‘Enfin une conquête.’ Je vois pas ce que tu peux faire de mieux ! » Tu souffles un coup, tu regardes tes papiers avant de froncer les sourcils. Tu aurais pu écrire un papier pour tes cours et finalement l’envoyer à un journal français pour détruire la réputation de l’autre journaliste débile qui a prit la photo mais c’est trop cruel pour toi …
Made by Neon Demon


@Scar B. Azarov hug1
Revenir en haut Aller en bas
delta omega epsilon

avatar
delta omega epsilon
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 12/12/2016 sous la copie conforme de : Cody christian £ grâce à un total de : 961 et je crédite : Fury


Message
Re: (Scar) Titre pourri - Mer 22 Fév - 14:18



❝Résolution de problème ou pas❞


Maxence & Scar
Une phrase  △
Oui, il respire comme ma grand-mère qui est morte depuis bien des années, il va me faire une crise et crevé devant mes yeux, quoi que ça va, je connais les gestes de premier secours par cœur, ce n'est pas comme si je voulais devenir médecin… Je l'observant en secouant la tête, je me demande vraiment pourquoi il se met dans un état pareil, faire la une d'un journal devrait être normale pour quelqu'un comme lui, puis ce n'est pas pour dire, mais il est gay alors c'est certain que cela aller se savoir, puis bon, il fallait faire plus attention au lieu de tenir la main a son inconnu qui bizarrement me paressait pas si inconnu pour moi.

« Maxy, les gens son cruels et méchants, il n'y a que toi et moi qui vivons un peu dans un monde de bisounours, mais je te promet que en dehors de notre petite bulle il y a les autres et les autres, c'est l'enfer, ils sont prés a tout pour n'importe quoi, pire que des chiens qui ronges leurs os, les journalistes sont de la pire espèce sur terre. Et ton père ne croit pas tout, tu penses, mais ne vas pas dans son sens, fais comme si tu n'étais pas coupable et que cela était faux, joue le jeu, il croira plus son fils qu'un torchon.»

Il baisse les yeux et je me rapproche alors pour lui prendre son menton, je sais qu'il pense qu'il est nul, mais c'est faux et on peut le lire sur mon visage, je n'ai pas besoin de mot pour lui dire que le boulet ce n'est pas lui, mais l'autre photographe. Il pince ces lèvres, j'ai tellement envie de lui remonter le moral, je déteste le voir avec cette tête de constiper de la vie.

« J'ai déjà vu ton frère péter un plomb, je te rappel que je suis très proche de lui et Andy ne t'en voudra pas si tu lui dis que tu es Gay, il n'aimera juste pas le fait de le savoir par une couverture de magasines, pour tes sœurs, je tiens à te dire qu'une fille ça fait déjà la gueule de base, mais elles vont te pardonner, car si tu es heureux, c'est tout ce qu'ils souhaitent pour toi. »

Je le fais s’asseoir, j'aurais voulu le garder contre moi, mais cela ne m'aide pas à réfléchir. Il semble tellement en stresse, je ne comprends pas, mais je fais en sorte d'être sur la même longueur d'onde que lui. Il faut que je me mette a sa place, cela doit être dur pour lui, cette épreuve n'est pas simple.

« On pourrait se venger plus discrètement et sournoisement de se journaliste ? Genre une attaque surprise, une révélation qui le ferait tomber de plusieurs marches dans son ascension au journal ? Il pourrait comprendre qu'on ne s'en prend pas a toi ou a ta famille, bien qu'il puisse vouloir se venger et on tournerait en rond… Pas bon ... »

Je m'assois à côté de lui et réfléchissant fronçant les sourcils, je ne veux pas qu'il arrive pire a Maxy, car pour le moment, la situation va s'arranger par elle-même, mais c'est si le journaliste a d'autres photos plus compromettante que cela n'ira pas.

« Dis moi, c’était qui se type ? Puis, tu penses qu'il a d'autre photo de toi et lui ? »
©BESIDETHECROCODILE


@Maxence A. d'Ambroise (pardon du retard angel )
Revenir en haut Aller en bas
non-greek forever boy

avatar
non-greek forever boy
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 15/01/2017 sous la copie conforme de : K.J Apa £ grâce à un total de : 294 et je crédite : .sassenach (avatar) Shadow (avatar et gifs) et Tumblr (Gif)


Message
Re: (Scar) Titre pourri - Dim 19 Mar - 18:00

Titre pourri
Scar & Maxence

Ton souci, faire confiance aux gens pour ta bisexualité. Et là clairement, tu n’as confiance en personne. Même si Scar est quelqu’un de proche pour toi, tu n’as aucunement envie de t’énerver contre lui et encore moins de lui montrer que tu es faible face à ça. Tu es pas bien, tu es terrifié, tu es même perdu, tu ne sais pas ce que tu dois faire pour éviter la catastrophe qui t’attend, mais pourtant, tu es soulagé de ça. Finalement, il te fallait peut-être la une des magazines monégasques pour te sentir bien. Mais tu l’écoutes, tu baisses la tête…   « Tu veux que je dise à mon père que tout ce qu’il lit est vrai ? Attends t’es pas sérieux Scar ? Rassure moi que tu déconnes s’il te plait, rassure moi ! » Tu le regardes, tu espères que c’est une blague, tu espères que tout ceci est faux. Si tu laisses planer ça, ton père te tuera. C’est clair et net et personne ne pourra l’en empêcher. Alors, tu restes calmes, du moins tu essayes. Il vient se rapprocher de toi, alors qu’il relève ton menton, pour le regarde dans les yeux, tu te sens con de paniquer comme ça. Mais à qui tu peux en parler à par ta sœur ? Elle a ses propres soucis à gérer et tu as les tiens. Chacun sa merde.   « Ouais .. Peut-être .. Et je suis pas Gay, je suis .. Autre chose. Et c’est pas la même chose. Andy a toujours été .. Distant sans l’être avec moi alors, je ne sais même pas si il réagira à la chose, pire. Imagine qu’il ne me parle plus du tout ? » Tu t’inquiètes plus pour ton frère que pour tes parents maintenant. C’est le comble du comble en fait. Tu ne te fais pas prier et finalement, tu t’assois sur la chaise, alors tu restes calme, enfin tu essayes. Du moins, tu n’y arrives pas. Tu joues avec tes doigts, baissant la tête vers eux, en essayant de réfléchir. Tu ne sais finalement plus quoi faire pour être plus posé. Ses paroles sont vrais, tu penses aussitôt à ta cousine et tu relèves la tête vers lui. Et voilà, t’es de nouveau stresser.   « Je peux envoyer un message à Lya, elle peut tout arranger, ou Caleb, il peut faire taire n’importe qui et rapidement en plus. T’es un génie » Tu te lèves heureux, et tu embrasses sa joue rapidement avant d’aller chercher ton téléphone pour envoyer un message rapidement à Lyanna pour lui parler de la une du magazine. Finalement, tu te rassois pour souffler un coup. Tu te sens comme libérer, tu te sens bien, tu te sens mieux. Et finalement, il s’assoit à côté de toi et tu le regarde en souriant faiblement. Scar était certes un ami de ton frère, mais il était aussi là pour toi et il venait encore de te le prouver aujourd’hui. Mais il posa les questions qui fâchent et tu détournas légèrement les yeux de lui. Parler de toi et des autres hommes, n’était pas une chose facile, encore moins quand tu devais parler d’un autre homme comme ça.   « C’était un type de boite de nuit.. J’étais sortit pour me vider la tête et voilà.. Y’a rien de grandiose à dire hein .. » Tu es quand même un peu rouge. Il faut dire aussi que niveau intimité, tu possèdes un de ses grands niveau. Donc, parler de ça, ne te mets pas au meilleur de ta forme. Mais finalement, tu hausses les épaules   « Je sais pas, j’espère pas, j’ai pas encore envie d’avoir ma tête en première page de ce magazine débile ! » Tu souffles un coup, mais d’un côté, tu es rassuré du fait que tu ne sois plus réellement en première page, bien que de nombreuses personnes soient au courant ou non, tu es plutôt calme maintenant et heureusement..
Made by Neon Demon


@Scar B. Azarov hug1
Revenir en haut Aller en bas


Message
Re: (Scar) Titre pourri -

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce sujet aura un titre pourri car j'ai la flemme d'en trouver un convenable ^^
» souvenir du passé....(libre)(pas d idée de titre)
» Le Seigneur des Anneaux, autre titre ?
» Bélier (limite minimale du nombre de caractère du titre : check !)
» J'ai pas de titre plus imaginatif que ça.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum