AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

town and gown man

avatar
town and gown man
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 22/02/2017 sous la copie conforme de : Jack Falahee £ grâce à un total de : 137 et je crédite : lempicka.


Message
the past resurfaces (alcy) - Mer 12 Avr - 17:08

Coup de peigne dans ta chevelure, cravate ajusté. Tu semblais parfait pour ce premier jour de travail. Cambridge. Illustre concurrent d'Oxford. Et pourtant il venait de t'offrir cette opportunité sur laquelle tu avais sauté. Un vrai chanceux. Prêt à devenir enseignants dans cette prestigieuse université tu avais revêtu ta plus belle chemise. Très professionnel toujours avec cette touche charismatique qui te caractérisait. Petit sourire en coin lorsque tu débarquas sur le parking. Quelques regards vers toi de ces étudiantes curieuses, tel qu'un vrai enjôleur laissant ainsi quelques murmures sur ta présence. Tu arrives finalement dans l'auditorium qui t'avait été attribué, sans même jeté un regard à l'assemblée d'élèves tu te dirigeas vers le bureau. Ton cartable sur ce dernier tu en sorties de la paperasse tout en te présentant. « Enchanté, je suis Alceo Marshall, votre nouveau professeur.» Petit regard deliquat sur l'auditoire, avant de sourire et d'attraper la liste d'etudiants sur le bureau. Tu la regardes quelques instants, de toute manière, cela était inutile, tu devais simplement faire ton cours et non pas essayer de créer des liens avec ces étudiants. Sauf qu'un nom retint ton attention. Alpin. Ça sonné comme le nom de ce passé New-yorkais. Ivy. Cette voisine que tu avais repoussé. Tu restes quelques minutes bloqué face à cette réalité avant finalement de lever le regard, plus attentivement, cherchent désespérément la propriétaire de ce prénom. Tes iris se posèrent immédiatement sur son visage. Sa chevelure blonde que tu aurais reconnu entre mille. Sa présence était réellement inattendue.
Revenir en haut Aller en bas
administratrice ◇ ivy jolie

avatar
administratrice ◇ ivy jolie
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 23/02/2015 sous la copie conforme de : eliza taylor £ grâce à un total de : 5363 et je crédite : elizajtcotterdaily (gif) Alaska (va)


Message
Re: the past resurfaces (alcy) - Lun 17 Avr - 19:44



THE PAST RESURFACES
feat. alcy

C'est pas vrai ! Ce simple murmure pour elle-même s'était transformé en un chuchotement beaucoup trop audible. Les quelques têtes du rang la précédant s'était retournées vers elle avant de reporter leur intention, comme celle de la blonde, vers le nouveau venu. Comme un prince, de son pas nonchalant, il descendait les dernières marches qui le menaient à l'estrade. Son pouce provoquait le clic-clic insupportable. Il appuyait et rappuyait inlassablement sur le stylo à bille. Certains regards noirs ou soupirs d’exaspération lui passaient outre. A vrai dire, la blonde ne les voyait même plus. C'était le clic-clic qui faisait passer le choc. La tension nerveuse qui se défoulait sur l'extrémité du stylo. Quelle -presque- ironie dans un cours de neurologie. Son cas pourrait bientôt être étudié. Car son identité qui confirmait sa non hallucination, sa voix... Plus mature, plus homme. Plus ce qu'il reflétait maintenant. Elle ne savait pas réellement si elle devait rire ou pleurer, le dévisager ou l'ignorer, rester ou s'enfuir. Prendre les jambes à son cou était une solution qu'elle envisageait, quitte à sécher ce cours -toutefois des plus importants- jusqu'à la fin. Et pourtant, elle était pétrifiée par cette apparition. Comme un spectre de son enfance qui venait la hanter, il était de retour. Elle était pétrifiée par ce même regard qui de nombreuses années auparavant s'était aussi posé sur elle, voire complètement ancré en elle. Un frisson le long de sa colonne vertébrale, elle ne savait pas comment l'identifier. Elle regrettait sa venue, la sienne et/ou celle de l'homme. Elle regrettait d'être assise aussi près. Elle détestait sentir son cœur augmentait son rythme cardiaque en sa présence, comme autrefois. Finalement, elle détournait le regard.

♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
town and gown man

avatar
town and gown man
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 22/02/2017 sous la copie conforme de : Jack Falahee £ grâce à un total de : 137 et je crédite : lempicka.


Message
Re: the past resurfaces (alcy) - Dim 30 Avr - 18:54

le regard constamment rivée vers elle. vers la chevelure blonde. l'heure fut difficile. retenant les multiples interrogations à son égard. que faisait-elle là ? comment allait-elle ? se rappelait-elle de lui ? tu connaissais déjà la réponse à cette question. ses iris cobalts te le disaient. oui, elle t'avait reconnu. elle se souvenait de toi et des méchancetés que tu avais pu lui envoyer à la figure pour qu'elle te lâche. c'était certain. et voilà que tu sentais la culpabilité te ronger. pourtant tu n'étais qu'un gamin. du moins, tu préférais te cacher derrière cette excuse au lieu d'assumer ta méchanceté. une fois les dernières minutes passaient, une fois les belles paroles pour dissuader les étudiants de ne pas oublier de travailler son cours, tu pris la décision de lui faire face. retournant à ton bureau afin de ranger quelques papiers, d'une voie rauque tu lanças à l'assemblée : mademoiselle aplin, puis-je m'entretenir avec vous ? regard insistant, de toute manière, au vue de ta position, elle ne pouvait refuser un ordre de la part de son professeur. ça sonnait étrange, comme si la proximité d'antan se ramenait au présent, pour enfin te troubler. elle avait grandi. elle avait pris des formes, un tel corps sculpté pouvait te rendre fou, tu le savais. pourtant tu t'efforçais de prétendre qu'elle était toujours cette gamine pot de colle. néanmoins tu ne pouvais pas ignorer ce baume au coeur, celui qui t'avait quitté lorsqu'elle avait cessé de venir te voir. et son regard, divin océan, tu ne pouvais l'ignorer il te rendait pantois. tu attendis que tous les étudiants aient quitté la salle pour enfin t'entretenir avec elle. tu te grattas l'arrière de la nuque. face à la jeune femme, tu n'arrivais plus à trouver les mots. je ne savais pas que tu étais ici. finis-tu par dire.
Revenir en haut Aller en bas
administratrice ◇ ivy jolie

avatar
administratrice ◇ ivy jolie
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 23/02/2015 sous la copie conforme de : eliza taylor £ grâce à un total de : 5363 et je crédite : elizajtcotterdaily (gif) Alaska (va)


Message
Re: the past resurfaces (alcy) - Mar 23 Mai - 22:35



THE PAST RESURFACES
feat. alcy

   L'heure avait été une torture. Une réelle torture. Devoir supporter sa présence face à elle avait ranimé de nombreux souvenirs en elle. Entendre sa voix avait chamboulé le long chemin de son existence. Du moins, elle avait appris à réécouter sa voix. Celle-ci avait légèrement changé. Devenue désormais plus mature, plus grave, plus homme… Plus lui. Elle ne pouvait le cacher, sa voix lui rentrait dans le corps. Elle lui allait si bien. Si bien à cet homme exquis. Si bien à son tortionnaire du passé. La fin du cours étant annoncé par le diable en personne, ses affaires avaient déjà été rassemblées depuis quelques minutes auparavant. Elle avait passé autant de temps à le regarder qu’à regarder sa montre. Autant dire qu’elle n’avait rien écouté de la leçon du jour. Déjà debout, de dos pour remonter la longue allée d’escalier vers la sortie, elle s’immobilisait à ses nouvelles paroles, à l’entente de son nom de famille. Qu’une seule Aplin dans la salle, elle en était consciente mais elle ne put s’empêcher de regarder autour d’elle. Certains regards s’étaient tournés vers elle tandis qu’elle préférait les éviter. Un petit soupir, elle se retournait vers lui en lui portant son regard.
Oui, sa réaction était totalement puérile. Elle continuait à lui reprocher une chose qui avait désormais plus de dix ans. Quel grand enfant… Cette histoire était simplement une chose qui lui était restée en mémoire. Comme une blessure d’enfant. Une blessure d’enfant venant à réapparaître après des années et des années. Certainement car la vision d’Alceo lui procurait toujours la même sensation. Il avait toujours été son coup de cœur, bien même avant qu’elle soit conscience de ce qu’était l’amour, l’attirance. Elle n’était qu’une enfant, une blondinette sur pattes, amoureuse du voisin. Elle rêvait de lui comme du prince charmant. Lui, le beau brun sur son cheval blanc. Ou du moins, sur son vélo d’une quelconque couleur qu’il excitait à l’époque. Elle rêvait de le voir arriver sous sa fenêtre la nuit, lancer des cailloux, la rejoindre pour manger tout un tas de bonbons. Et peut-être un bisou, pas sur la bouche, bien sûr. Peut-être plus tard. Ça aurait été leur secret. Un truc qui les aurait lié. Un truc qui composait son rêve de petite fille. Un rêve rapidement brisé, par la méchanceté de la bête. La Belle n’avait finalement pas réussi à dompter la Bête. C’est une histoire débile, qui malgré tout ça lui reste au cœur. Mais s’il n’y avait que ça…
   La marche funèbre en fond sonore aurait tellement bien collé avec son sentiment et à sa descente. Tiens, elle arrivait encore à penser au triste sort de ce moment ironique. Elle descendait d'un pas lent les quelques marches qui la séparaient de son si séduisant mais maudit professeur. Elle montait la légère estrade et s’arrêtait au coin de son bureau, maintenant une certaine distance entre eux. Ses bras s’étaient croisés contre sa poitrine, un signe de nervosité, accompagné d’un léger grattage de son coude. Elle ne savait que faire : le regarder ou éviter son regard. Éviter son regard lui semblait être la meilleure option, ses yeux se posaient sur cartable sur la table. Un très petit silence les entourait jusqu’à ce que la dernière personne quitte l’amphithéâtre. Un frisson le long de sa colonne vertébrale, ses yeux se fermèrent un petit instant suite à sa voix rauque bien plus proche d’elle que pendant toute l’heure. Elle les relevait finalement vers lui. Je ne savais pas que vous étiez enseignant ici. Garder ce vouvoiement lui était indispensable, il gardait en place cette distance entre eux. Après tout, ils ne se connaissaient plus. Elle aurait très bien pu faire semblant de ne pas le reconnaître mais à quoi bon ? Elle savait très bien que son comportement et son expression du visage (même si elle ne pouvait pas le voir) la trahissaient. Vous voulez savoir ce qu'on a fait avec l'ancien enseignant ? Mettre de la distance était sa priorité. Ce qu'il lui faisait ressentir demeurer dangereux. Autant entrer dans ce truc de l'enseignant, mettre la difficile barrière élève/professeur en lui posant une question en rapport avec le cours.  

♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
town and gown man

avatar
town and gown man
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 22/02/2017 sous la copie conforme de : Jack Falahee £ grâce à un total de : 137 et je crédite : lempicka.


Message
Re: the past resurfaces (alcy) - Ven 26 Mai - 22:38

tu ne t'attendais pas à ce qu'elle saute dans tes bras. tout comme tu ne t'attendais pas à la voir ici. à cambridge. au royaume-uni et non aux états-unis. tu avais tellement de questions. mais cela aurait été sûrement pas bien vu de lui poser ses questions alors que tu as été le premier à partir. d'autant plus que tu ne lui devais rien. surtout après les choses horribles que tu aurais pu lui dire. bien entendu elle s'en souvenait. voilà pourquoi elle fut si longue à porter le regard sur toi. voilà pourquoi elle tenait à te vouvoyer. douce souffrance pour ton égo. comme vieillis alors qu'il te semblait dans ton souvenir n'avoir que quelques années d'écart deux trois ans. mais il ne fallait pas non plus oublier ta position. toi même par sa présence tu n'en avais plus tenu rigueur. tu te retrouvais penaud face à son discours. ses propos te gelaient presque dans ton élan de retrouvaille. tu ne savais plus réellement quoi faire, t'excuser, lui parler de l'ancien professeur pour ne pas être lourd. la surprise n'avait pas sa place, sachant que tu étais le seul responsable dans cette histoire. tu voulais lui dire combien elle avait changé. combien elle était belle. mais elle demeurait une inconnue pour toi. pourquoi s'acharnait sur elle. parce qu'elle avait compté ? elle ne croira aucun de tes mots. même si tu expliquais la sensation de vide ressenti après son départ, elle ne pourrait te pardonner. maintenant il fallait passer à autre chose. sauf.. en effet, j'aimerais que vous me disiez ce sur quoi vous avez travaillé. avez-vous un peu de temps à m'accorder pour discuter de cela autour d'un café ? une invitation démesurée qui avait échappé à tes lèvres même si l'envie de la découvrir te chatouillait les oreilles. ivy, je ne pourrais faire semblant, surtout si je dois te côtoyer à cause de mon métier, nous devons parler. finalement, tu préférais la jouer sur la sincérité. à quoi bon fuir le problème, autant y faire face. ton regard plongé dans ses cobalts tu attendais désormais une réponse, positive, de sa part.
Revenir en haut Aller en bas


Message
Re: the past resurfaces (alcy) -

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» ♥ - Forget Your Past
» in this bright future you can't forget your past. ▲ (08/02 - 14:50)
» The past always resurfaces

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum