AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

bizut ◇ delta omega epsilon

avatar
bizut ◇ delta omega epsilon
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 30/05/2017 sous la copie conforme de : Alexander Ludwig £ grâce à un total de : 108 et je crédite : Balaclava


Message
Street fights have no rules • Scar - Mer 31 Mai - 5:06


Scar & Lukàs

Street fights have no rules



Tu en étais sur, tu savais que ça allait arriver tôt ou tard après tout tu n'es pas encore assez connu ici pour être craint, ton nom ne signifie rien hors mis que tu sois un nouveau et de ce fait qu'on puisse profiter de toi sans soucis puisque tu n'as personne derrière toi. Cela, ils l'ont vite compris tout comme toi mais malgré ta méfiance, ce fut ta victoire de trop. Une victoire écrasante sur un concurrent venant du même groupe de personnes contre qui tu te bats dans des combats de rue depuis quelques temps. Ce n'est pas encore du gros niveau comme tu avais l'habitude en Norvège mais tu comprends puisque tu es nouveau, tu dois recommencer au plus bas même si tu risques de monter plus vite. Mais à donner la défaite aux mêmes personnes plusieurs de suite, cela ne peut qu'éveillé un vice en réponse, une fierté à défendre de leur part. D'un coté, tu comprends leur réaction, tu aurais pu avoir la même dans ton quartier, si un étranger débarquait et venait rafler tout ton argent semaine après semaine. Mais là, alors que tu es au sol, tu ne penses qu'à une chose, presque incapable de bouger, c'est le bruit que feront leurs os quand ils seront en contact avec ton poing qui est aussi dur que du métal comme le signifie la rumeur chez toi à ton égard. Mais au lieu de penser à tout ça, tu reviens à la réalité, te mettant à tousser et cracher du sang en te tenant les côtés. Tu es dans un sale état, ça tu le ressens très bien, côtes cassés, hématomes, entorse d'une cheville, surement des phalanges cassés également. Les types n'ont rien laissés au hasard, ils s'en sont pris à ce que tu as de plus précieux, tes poings. Et malgré que tu te sois très bien défendu, ils étaient trop nombreux et tu n'es pas non plus un surhomme. Ils t'ont piqués tous les frics que tu as gagné ce soir mais ça à la rigueur tu t'en fous. Tu t'en fous parce que les nombreux coups portés par une batte de Baseball t'ont un peu paralysé et tu as du mal à te relever alors tu restes sur le sol en attendant que la douleur lancinante cesse au niveau de ton dos. Tu n'oses pas appelé à l'aide, trop de fierté et puis qui s'aventurera en pleine nuit dans une ruelle sombre qui  donne pas loin d'un club clandestin de combat de rue ? Tu as au moins retenu quelques visages et tu comptes bien faire tes cherches, tu es peut être seul ici mais ton honneur te pousse déjà à la vengeance. Bien que pour le moment, tu devrais plutôt réfléchir à un moyen de te relever et retourner à l'université pour te soigner un temps soi peu et surtout éviter l’hôpital où on te poserait beaucoup trop de question. Mais l'espoir se fait moindre, le silence dans cette rue sombre te fait désespérer à l'idée que quelqu'un te trouver et tu commences déjà à grimacer pour essayer d'aller dans ta poche pour récupérer ton téléphone afin d'appeler des secours mais tu entends des pas venir vers toi, qui ? Tu ne sais pas mais tu espères quand même que ce soit plus de l'aide qu'un des gars venu finir ce qu'ils ont commencés car dans ce cas là tu risques fortement d'avoir besoin d'aller faire un tour dans l’hôpital le plus proche.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
delta omega epsilon

avatar
delta omega epsilon
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 12/12/2016 sous la copie conforme de : Cody christian £ grâce à un total de : 961 et je crédite : Fury


Message
Re: Street fights have no rules • Scar - Ven 2 Juin - 12:04


Scar & Lukàs

Street fights have no rules



« You make me feel Invincible Earthquake, powerful Just like a tidal wave You make me brave You're my titanium Fight song raising up Like the roar of victory in a stadium »

Les écouteurs sur les oreilles, je chante ou plutôt je massacre une chanson que j'aime bien et dont j'ai besoin en ce moment, c'est le genre de chanson qui m'offre de la motivation et de la combativité, bien que je n'irais au front, loin de là, je suis même plutôt du genre pacifique, les seules fois où je me suis battu, c'est en stage de combat où me frère me forçait à aller, le vilain, moi, je voulaient aller, courir ou encore jouer avec mes copains et lui non, il voulait que j'apprenne à me battre, je ne me servirais jamais de ces techniques, j'ai la musculature qui fait qu'on me prend pour un homme dure et fort, un dominant a qui il ne faut pas se frotter, puis faire parti des DOE en rajoute une couche sur ma réputation de personne respecté du campus. Personne ne me cherche des noises. Je déambule donc dans les rues, je pense même mettre perdu, mais je m'en contre fiche, je veux juste marcher et prendre l'air, après j'irais retrouver mes frères et on se matera un bon matche à la télé où j'irais embêter Taho, c'est un peu une obligation que j'aille embêter cette tête de moule d'eau douce. Je continue de fredonner, mais une ombre attire mon regard, une ombre dans un coin sombre, c'est jamais bon signe, c'est méfiant que je coupe le son de ma musique avançant, dans le but de passé mon chemin le plus rapidement possible, peur moi ? Oui, c'est fort probable, je suis courageux, mais cela ne m'empêche pas d'avoir peur, la peur est une réaction normale pour tout être vivant, c'est naturel. J'avance donc pour finir par voir une silhouette a terre qui semble plutôt mal au point vu sa position inconfortable pour dormir. Je retire les écouteurs de mes oreilles rangeant le tout dans ma poche de veste. J'avance un peu et un peu de lumière l'éclaire, je grimace a ouais quand même, c'est moche, enfin avec tout les combattant de rue qui arrive aux urgences de l'hôpital, je peux dire qu'il n'est pas en train de mourir, enfin pas dans l'immédiat, bien qu'il lui faille des soins en urgence. Je ne reconnais pas tout de suite qui s'est, je retire ma veste, en m'approchant de plus prés.

« Bonjour, vous m'entendez ? Je suis médecin, je vais vous allongez correctement et appeler une ambulance d'accord. »

Puis quand je me suis rapproché, je l'ai reconnu. Puis ma voix est devenue un peu plus paniqué, car quand il s’agit d'un inconnue certes, je m’inquiète pour eux, mais là, il s'agit d'une personne que je côtoie et que j'apprécie, d'un frère, d'un ami, je ne me demande pas ce qui lui est arrivé, je grogne de frustration de ne pouvoir rien faire de plus.

« Putain Lukàs ! »

Je le mets en position de sécurité, examinant rapidement ce qu'il pouvait bien avoir comme blessure, il semble avoir plusieurs côtes cassées vu sa respiration, ces mains sont brisées et son corps est dans un état lamentable.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
bizut ◇ delta omega epsilon

avatar
bizut ◇ delta omega epsilon
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 30/05/2017 sous la copie conforme de : Alexander Ludwig £ grâce à un total de : 108 et je crédite : Balaclava


Message
Re: Street fights have no rules • Scar - Sam 3 Juin - 3:32


Libre & Lukàs

Street fights have no rules



Au début, tu ne penses pas à grand chose simplement au fait que tu as mal et que tu as du mal à bouger ne serait-ce le petit orteil vu dans l'état où tu te trouves. Puis petit à petit alors que quelques sensations reviennent tu te mets à voir la tête de tes amis quand ils te verront dans cette état là, de te faire engueuler par certains ou de lire alors la rage et la colère dans les yeux d'autres ainsi que de la tristesse, de la peur et de l'inquiétude. Mais malgré tout ça, malgré l'avoir déjà vécu et de le penser ainsi tu t'en fiches un peu, certes tu n'as pas mérité de te faire tabasser comme ça, cela ne faisait pas partie du combat. Mais cette sensation, cette douleur, cette adrénaline que tu ressens et qui te fait sentir plus que vivant. Cette envie insatiable de chercher encore et encore après ça, d'aller toujours plus haut et plus fort dans la recherche de sensation et de douleur. Tu n'es pas fou comme pourrait le penser beaucoup de personnes, non car tu sais te contrôler et faire attention tout de même. Et c'est là qu'un petit sourire en coin apparaît sur ton visage, un peu ironique à te demander que peut être le destin te met en garde de ne pas pousser cette recherche un peu trop loin au risque de réellement mettre ta vie en danger. Mais qu'importe, qu'importe le nombres de fois où on te dira stop, d'arrêter, de passer à autre chose ... Non seulement tu ne peux pas mais tu ne veux pas et même si personne ne réussira à comprendre, tu continuera à marcher sur cette voie là et si la solitude t'y attends comme aujourd'hui et bien tant pis. Mais c'est dans cette dernière pensée négatif que tu entends un bruit un peu plus prononcé de pas, tu as imaginé un des gars venir finir le travail mais au premier son de la voix de la personne tu sais que ce n'est pas ça. Tu te mets à rouler des yeux même si la personne ne doit pas tellement le voir, tu te mets à grimacer en essayant de bouger un peu pour voir le visage de la personne, un homme, en disant avant ça, " Bonjour ? Sérieusement, t'es con ou bien ? ... Et je ne veux pas d'ambulance ... " , te mets tu à dire presque sur un ton colérique alors que le malheureux a pénétré dans la ruelle assez sombre pour venir t'aider. Puis le son de cette voix, le fait d'être médecin te fait un petit tilt dans la tête surtout quand tu l'entends dire ton prénom de manière assez précise. " Bordel, c'est toi Scar ? ... Qu'es tu fous ici ? " , tu grimaces de nouveau lorsqu'il commence à te déplacer pour te mettre en position latérale de sécurité. Tu le laisses t'examiné en soupirant un peu pour ne pas grogner de douleur avant de le regarder dans les yeux, un peu plus rassuré que tout à l'heure. " Pas d'ambulance, pas d'hôpital et surtout ne le dit à personne ... " , tu sais que tu lui en demandes beaucoup et que c'est un peu facile de tout lui mettre sur le dos vu que tu es incapable de faire quoi que ce soit dans l'état actuel mais tu as confiance en lui, depuis ton arrivé ici à Cambridge tu t'es beaucoup rapproché de Scar et Taho, et tu as su voir en eux une certaine loyauté et confiance qui te montre que tu peux mettre ta vie entre leurs mains et c'est le cas de le dire.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas


Message
Re: Street fights have no rules • Scar -

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Extreme Rules - 25 avril 2010 (Résultats)
» Eleksyonaval March 20th: Street Gangs Vs Suite Gangs - Le même chose!
» Extreme Rules 2011: résultats
» « I've lost myself in all these fights, I've lost my sense of wrong and right » Ҩ CAT&KATH
» [UploadHero] Bending the Rules [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum