administratrice ◇ la monégasque
avatar
administratrice ◇ la monégasque
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 23/10/2015 sous la copie conforme de : Elizabeth Olsen £ grâce à un total de : 1226 et je crédite : Perséphone (sign) & timeless (ava)


Message
heart hits like a drum (oswanna)
Dim 18 Juin - 2:13


heart hits like a drum
feat. oswin

Innocence infantile envolée, innocence corrompue par un coeur brisé appelant à la décadence pour une souffrance terminée, décadence durant depuis maintenant trop longtemps, princesse disposée à devenir plus sérieuse dans ses relations à présent, princesse gardant cette fibre de malice ne l’habitant que trop souvent. Alcool coulant à volonté, princesse cachée dans un coin, son livre absorbant son attention, un fond de whisky persistant dans son verre, doigts longs dansant autour du contenaire, se brûlant contre les rebords séparant l’extérieur de l’intérieur, son autre main prise par sa copie originale d’Orgueils et Préjugés. Gamine s’installant dans le seul bar littéraire de la ville pour vraiment lire, les émeraudes de ses yeux bien plus passionnées par les mots s’enchaînant, cette poésie s’ancrant dans son âme pour y demeurer un souvenir particulier que le bruit ambiant, une fête de fin d’examen, fête tardive mais étudiants hâtifs de fêter cela comme il se devait. Princesse ayant déjà fêté cela, princesse aimant ça mais gardant la sérénité de la situation, la soirée ne faisant que démarrer, princesse ayant toute la nuit pour finir dans un état second, sa gorge lui brûlant pour ne laisser que le goût amer de l’alcool au réveil. Refrain d’une chanson qu’elle ne connaissait que trop bien, les aquarelles de couleurs du bar s’abattant sur sa peau encore trop pâle pour une monégasque connaissant le soleil méditerranéen, anomalie d’une famille bronzant trop rapidement, la laissant comme une porcelaine dans ses robes majestueuses. Jeux d’enfants. Jeux finissant mal. Départ. Coeur brisé. Succession de mots venant affecter la santé de la présidente de sa confrérie pendant plusieurs mois, elle s’était remise de son coeur déchiré il y a des années de ça, barrière de glace fondant malgré le froid l’environnant dans ce pays du nord. Première romance oubliée pour lui laisser une adrénaline de connaître une vie différente qu’un homme par soir. L’oubli de soi dans d’autres bras, un oubli terminé, préférant s’amuser avec d’autres plutôt qu’un amusement personnel, résolution d’une nouvelle année prise bien tard, résolution qu’elle essayerait de tenir contrairement à la brise perdue du nouvel an. Un énième brouhaha éclatant dans le bar, visiblement un gagnant du concours du plus grand nombre de shot absorbés, les paris démarrant pour une régurgitation prochaine ou non, sourire malicieux s’échappant de son visage concentrée, princesse faisant tout de même attention à ses environnement. Livre passionnant, bruit de fond amusant, soirée démarrant sur les chapeaux de roues.

♡ ♡ ♡
MACFLY
@Oswin R. Mathewsen
Revenir en haut Aller en bas
student ◇ moondust
avatar
student ◇ moondust
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 11/08/2015 sous la copie conforme de : Dylan O'Brien £ grâce à un total de : 1688 et je crédite : @killer from a gang pour l'avatar ; @tumblr pour les gifs


Message
Re: heart hits like a drum (oswanna)
Jeu 22 Juin - 23:55
Il n'a pas eu le courage de faire quoi que ce soit, aujourd'hui. Le garçon est faible, il perd l'envie de tout, de rien, de n'importe quoi. Il est resté dans sa chambre, dans son appartement qu'il a récemment loué. Finalement, il a décidé d'être un étudiant banal et de ne rejoindre aucune confrérie. Il n'a pas la force, ni l'envie. Il perd le moral, ce n'est pas bon. Il a tenté de dormir grâce aux médicaments que son docteur lui prescris, mais il n'a pas fermé l'oeil. Oswin est faible, ennuyé et enragé contre sa propre vie. Le brun veut crier à quel point il est en colère, à quel point il veut que ça s'arrête. Il vit comme une momie, besoin d'une distraction, d'amusement. Déprimé, il a des souvenirs qui l'hantent et il déteste cela. Oswin crie dans son appartement, balance ce qu'il a sous la main en pleurant. Les souvenirs, c'est certainement le plus difficile. Le sang, la chaleur, la peur, les pertes. Tout lui revient et Oswin laisse aller ses larmes. Il en a besoin. Pleurer pour se libérer de ses démons. Un moment de faiblesse et Mathewsen redeviendra ce jeune homme sans coeur dans quelques minutes. Lorsque sa crise est terminée, il observe l'état de son appartement et se frotte les yeux, sûrement rougis par les larmes qui ont coulées. Il y a du verre par terre, de l'eau et des papiers trempés. Il n'a pas peur pour ses cours, ce n'est pas grave, l'année est terminée et au final, il a sûrement raté. L'année prochaine, il aura de nouveau ces même feuilles alors à quoi bon les garder ? Autant les brûler, ça prend de la place pour rien. Certes, son appartement est presque vide, mais ce n'est pas pour autant qu'il laissera des feuilles vierges traîner partout sous son toit. Il vit seul. Le loup solitaire a trouvé son endroit. Il ramasse le verre et se coupe. Il lance des jurons avant d'arrêter le saignement et de panser sa coupure. Lassé par cette malchance, il sort en laissant ce massacre derrière lui. Il termina le rangement plus tard, lorsque sa colère se sera dissipée et qu'il sera capable de tout faire correctement. Il doit aussi voir Edan. Oswin veut s'envoler et c'est avec son blond qu'il fait cela, généralement. L'Irlande, peut-être. Même si vu l'état du brun, ce n'est peut-être pas la meilleure des idées. Les démons reviennent et ne le lâchent plus. Il tourne au coin des rues, à droite et ensuite vers la gauche. Le gamin ne s'arrête pas. Il marche pour oublier, pour respirer. Une heure plus tard, il fait une pause. Il n'est pas encore essoufflé, mais il ne dira pas non à une petite pause. Il entre donc dans ce pub, traversant d'abord la rue en ne faisant même pas attention si des voitures arrivent. Qu'il se fasse percuter ou pas, ça ne changera strictement rien du tout à sa vie, au final. Il entre et regarde aux alentours. Certains s'amusent, d'autres lisent. Book addict, ça aurait du lui faire tilt avant même qu'il n'entre dans ce fameux pub. Il se dirige vers le bar et alors qu'il allait s'installé aux côtés d'une vieille dame, il aperçoit Lyanna au loin. Un sourcil haussé, il s'arrête et finit par s'approcher de la belle. Un sourire léger sur les lèvres, il ne s'attendait pas à la revoir d'aussitôt. Il pensait qu'elle avait disparu ou qu'elle s'était perdue chez les DOE. - Orgueils et préjugés. lit-il sur la couverture du bouquin. Il se souvient que sa mère avait ce livre dans sa bibliothèque, dans son ancienne demeure, en Irlande. - Je ne te savais pas grande littéraire. ajouta le brun avant de se commander une bière. Il jeta un coup d'oeil au verre de la demoiselle. - Ni fan d'alcool fort. Au fond, il ne connaît pas vraiment la demoiselle. Elle reste un grand mystère aux yeux de l'irlandais.
Revenir en haut Aller en bas
administratrice ◇ la monégasque
avatar
administratrice ◇ la monégasque
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 23/10/2015 sous la copie conforme de : Elizabeth Olsen £ grâce à un total de : 1226 et je crédite : Perséphone (sign) & timeless (ava)


Message
Re: heart hits like a drum (oswanna)
Mer 28 Juin - 17:22


heart hits like a drum
feat. oswin

Ennui total venant s’emmêler dans l’âme d’une personne, solitude excédant de ses pores après le tour du système, ténèbres menaçant d’attaquer à chaque recoin de l’oeil, dures pensées se bousculant aux portes des Enfers. Livre captant l’attention d’une personne, lui faisant oublier le principal pour s’envoler vers des contrées imaginaires, gamines cherchant le protagoniste masculin de son histoire, relatant multiples histoires d’amour où les pleurs étaient le synonyme du quotidien, roman relayé par les plus grandes presses à journaux, capable du plus petit des scandales pour ce bonheur immense venant lui menacer l’existence. Perdu dans la mer Méditerranée, celle ayant eu son premier amour jouant avec son coeur ressentant pour la première fois les émois amoureux, celle qui avait dressé des murailles épaisses autour de son organe le plus précieux. Princesse monégasque au coeur bataillant chaque jour pour se sortir de sa tour d’ivoire, celui enfermé par sa propriétaire pour éviter de souffrir de nouveau, princesse effrayée de le relâcher pour qu’il finisse irrémédiablement brisé par la prochaine personne qu’elle s’autoriserait à aimer. Histoire impossible, princesse fiancée depuis toute petite, histoire digne des plus grands romans d’amour, un roturier avec une princesse, l’inverse du conte de Cendrillon, les rêves de pouvoir des hommes se révélant inébranlable, se voyant déjà roi alors qu’ils ne passaient qu’une unique nuit ensemble. Misérable moustique pensant vraiment qu’elle aurait un jour le cadeau de gouverner une nation. Cadeau. Fardeau plutôt. Troisième dans l’ordre de succession tant que ses deux cousins ne faisaient de descendance, folie des grandeurs arrêtée bien vite quand on savait que si son frère le souhaitait, il pourrait lui prendre sa place en revendiquant tout les scandales dont elle avait été la star, incapacité à gouverner, mener le pays à la ruine. Monaco. Pouvait-on vraiment mener Monaco à la ruine ? Peur d’une éventualité qui ne pourrait peut-être jamais se produire, se laissant aller comme une marionnette au gré de la peur du temps. « C’est un classique que chaque étudiant devrait avoir lu dans leur scolarité voyons. Oswin, toujours un plaisir de te voir, ça fait un moment que je ne t’ai croisé chez les singes poilus sans la moindre once de cervelle. » Aquarelle de malice sur les pans de son sourire, ses yeux brillants sous l’affront qu’elle avait pu oser faire, gamine aimant braver les codes sociaux pour provoquer. Provocatrice. Tentatrice. Enfant de Lucifer dans un corps donné par les anges selon les principes médiévaux de la royauté. « Que me vaut l’honneur de ta compagnie darling ? » Surnom, habitude prise en apprenant la langue anglaise à travers des romans, surnoms affectueux, coeur de glace s’évaporant pour redevenir l’organe dirigeant son âme. Brûlure s’emparant de sa gorge, s’infiltrant dans son âme, brûlure la ramenant dans une réalité où elle était reine de son destin jusqu’à ce que la couronne lui dise le contraire, gamine à la liberté imaginaire mais au collier réprimant chacun des scandales venant s’ajouter à sa collection. Lyanna princesse de la décadence, princesse sans titre plus important que celui de sa naissance, impossible d’obtenir un royaume avec autant de folie.

♡ ♡ ♡
MACFLY
@Oswin R. Mathewsen
Revenir en haut Aller en bas
student ◇ moondust
avatar
student ◇ moondust
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 11/08/2015 sous la copie conforme de : Dylan O'Brien £ grâce à un total de : 1688 et je crédite : @killer from a gang pour l'avatar ; @tumblr pour les gifs


Message
Re: heart hits like a drum (oswanna)
Lun 17 Juil - 1:20


heart hits like a drum
feat. lyanna

La littérature. Passion d'une mère décédée. Oswin arrive à se souvenir des bouquins sur l'étagère du salon. Il se souvient que sa mère lui proposait chaque semaine s'il voulait commencer à en lire un avec elle. Le gamin n'a jamais accepté, pensant que la lecture n'était qu'une perte de temps. Préférant taper sur un ballon abîmé ou encore sur ses copains. Mère qui tirait une moue attristée, voulant réellement se mettre à quelque chose avec son fils. Progéniture n'écoutant même pas, n'observant pas la peine qu'il procurait à sa propre mère. Les livres, elle les collectionnait. L'étagère du salon était bien trop pleine, des livres traînaient même sur la table basse du salon. Il pense se souvenir de la table de nuit de sa mère, occupée par le bouquin qu'elle lisait et qu'elle terminait beaucoup trop rapidement. Alors qu'elle aimait la littérature, son fils aimait la violence et les bêtises. Alors qu'elle aimait les mots doux et les phrases réfléchies, Oswin insultait les vieux grincheux d'à côté. Mère aux côtés angéliques, fils aux côtés démoniaques. Et il aimerait tant retourner en arrière et lire tout les livres présents sur cette étagère avec sa mère. Il donnerait tout ce qu'il a pour cela. Impossible. On rattrape pas le temps, c'est bien cela qu'on dit qu'il est perdu. On peut juste imaginer et en rêver. Parce que le retour en arrière, ça se fait que dans les rêves. La vie n'offre pas ce genre de privilèges. Vie lui ayant déjà donné une seconde chance dont il ne profite même pas. Un nouveau départ, avec un héritage même pas mérité et des soucis de santé aussi nombreux que les étoiles dans l'espace. Oswin est un fardeau, un boulot, une bombe à retardement. - T'as toujours pas compris, Lyanna ? Je ne suis jamais le mouvement. Il a certainement du prétendre en avoir lu le contenu à son professeur. Oswin n'aurait jamais perdu son temps à lire un livre digne de la littérature anglaise. Les mots doux, les phrases formées parfaitement et les histoires imaginaires, ce n'a pas été fait pour les êtres comme Oswin. Ce n'est pas un poétique, ni un garçon cultivé. Il n'est pas comme Lyanna. Soignée. Cultivée. Douce. Oswin, c'est son contraire. Oswin, c'est ce qu'il ne faut pas approcher. - Tu as remit les pieds chez les DOE ? Quelle surprise. Le brun est loin de l'être. Elles remettent toutes le pied là-bas. Princesse ou pas, ils ont de bonnes réserves d'alcool, une bonne playlist et de beaux mecs. Ce n'est pas un reproche qu'il lui fait. Pour une fois, le garçon ne fait pas de remarques osées et se tait. -J'ai réalisé que les confréries n'étaient pas faites pour moi. Qu'il lui avoue. Oswin qui a commencé à être plus à l'hôpital que dans sa chambre étudiante. Oswin qui voulait juste son propre appartement, besoin d'une solitude constante pour s'énerver et pleurer. Il sourit à la demoiselle avant de hausser des épaules. - J'ai préféré la présence d'une princesse à mes côtés plutôt que celle de la vieille dame plus loin. J'imagine que tu peux te dire chanceuse, dès à présent. Il blague, c'est rare. Après ses plaisanteries, le gamin se commande une bière. - Ma princesse désire-t-elle un autre breuvage ? Ils continuent avec leur délire, celui du premier soir où ils se sont rencontrés dans cette fameuse cuisine. Ils n'arrêteront jamais. C'est devenu leur truc. Elle reste sa princesse.  

♡ ♡ ♡
MACFLY
@Lyanna V. Grimaldi
Revenir en haut Aller en bas


Message
Re: heart hits like a drum (oswanna)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Emeraude ♦ Your heart hits like a drum...
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» Cholera Hits Dominican Republic Resort Hotel Casa De Campo
» The way of the heart.
» Total eclipse of the heart ϟ Pete (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum