AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

... Maître Yodasse ...

avatar
... Maître Yodasse ...
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 08/02/2017 sous la copie conforme de : Bryden Jenkins £ grâce à un total de : 365 et je crédite : Rhumanesque (Ava) - Exordium (sign) - kimhyunjung (gif)


Message
Blila ▶ Through The Lines - Sam 15 Juil - 17:01


Mila & Blue

Through The Lines


Regard profond plongé dans ton smoothie mangue passion, à jouer avec ta paille dans le liquide. Interrogation et pensé profonde te traversant l’esprit. Ton petit carnet placé à côté de toi, une main comme protectrice le recouvrant. Tu te demandes ce que tu fais ici, pourquoi tu t’es déplacé à ce rendez-vous. La curiosité surement, une activité pour pallier l’ennuie cuisant de cette semaine estivale. Pleine d’interrogations surtout et de méfiance aussi. Tu sors ton téléphone et relie l’échange d’e-mail avec cette Mila Davenport, une éditrice qui serait sois disant intrigué par un simple devoir rendu dans l’un de tes modules d’écritures. Tu avais une pointe de haine envers ce professeur qui avait surement crue bien faire en transmettant tes écrits mais, tu te sentais souiller. C’était ton cœur que tu y déversais et tu ne te voyais pas vraiment attirer par le fait de les partager à un plus grand nombre. Mais, soit, tu verrais bien ce que cette femme avait à te dire. C’est bien pour cela que tu avais fini par accepter son rendez-vous. Eblouie par le soleil tu chaussas tes lunettes de soleil sur le nez, profitant de ces premières chaleurs avant ton départ en vacances. Vacances bien mérité après une année éprouvante émotionnellement parlant. « Votre tartelette au fruit mademoiselle ! » Tu levas les yeux vers le serveur qui vint t’apporter ta commande. Simple sourire et hochement de tête pour le remercier tu attendis qu’il s’éloigne pour manger une bouchée de ta tartelette tout en attrapant ton carnet pour en griffonner quelques lignes en attendant l’éditrice en question. Tu te demandais ce qu’elle allait bien pouvoir te dire d’un simple écrit universitaire. Oui, tu y avais mis tout ton cœur mais, tu écrivais pour toi, de manière égoïste. Tu ne t’attendais pas à ce que tes écrits touchent ceux qui les lissaient. Tu refermes ton carnet et bois une longue gorgée de ta boisson avant de jouer nerveusement avec l’une de tes mèches de cheveux. Le visage baissé, tu ne voie pas la femme s’approcher de toi. Absorber par ton propre esprit tu mets même un certain temps à réaliser que l’on te parle. « Madame Davenport ?! » Finis-tu par demander quand tu reviens à toi et que tu poses enfin un regard incertain sur la personne se tenant devant toi.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
citizen ◇ thunderstorm

avatar
citizen ◇ thunderstorm
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 06/07/2017 sous la copie conforme de : Chloé Norgaard £ grâce à un total de : 29 et je crédite : inconnu


Message
Re: Blila ▶ Through The Lines - Sam 15 Juil - 18:03

« – Non, c'est non. »

Nicolas Langlade avait fermé les yeux avec frustration et avalé ce qu'il restait de sa bière sans relâcher son attention sur la jeune femme qui était à ses côté.  Il compta mentalement le nombre de couleur qui bariolaient ses cheveux et céda à la conclusion qu'il l'avait toujours connu avec un style capillaire à coucher dehors mais que les couleurs de ces derniers étaient toujours différentes d'une fois à l'autre.

« – Fait un effort, s'il te plaît. Cette petite, je crois vraiment qu'elle à du talent. Elle à besoin d'être un peu guidée, c'est tout. »
« – Justement, c'est toi le prof d'écriture, pas moi. Guider des ados torturés sur la voie de Baudelaire, c'est vraiment pas ma came, si tu me passe l'expression. Puis même j'ai mille deux cent pages de romans à vomir qui m'attendent chaque soir et ma direction attend que j'en fasse des best-seller - connard d'utopiste et de commerciaux - vraiment j'ai pas envie de me farçir vingt pages supplémentaire d'une quelconque nouvelle balbutiante. »

Comme toujours elle était abrupte. Mila Davenport avait cette réputation dans le milieu de l'édition et elle ne l'avait pas volée.  Si elle pouvait être un monde de douceur et de patience pour les auteurs qui étaient dans ses bonnes grâce, elle était d'une violence inouïe avec ceux qui la décevaient. Et ils étaient foule. Pour autant son jugement était généralement bon et elle savait comment polir les joyaux qu'elle dégottait.  Pour un jeune auteur talentueux, c'était assurer son avenir que de passer quelques temps entre ses mains; pour les autres c'était assurément briser un rêve.  Il y avait quelques acharnés mais elle ne les traitais pas mieux parce qu'ils avaient le courage de l'affronter; tout le contraire.

C'était un pari risqué, il le savait. Mais il la connaissait bien.  il les connaissait bient toutes les deux.  Il pouvait parier sur le fait qu'il se passerai quelque chose de bien pour chacune d'entre elles.  Terminant sa bière il avait quitté sa place au bar en laissant  sous les yeux de la jeune éditrice une clef USB renfermant les précieuses pages du devoir d'écriture de son élève. Il l'avait entendue grogner quelque chose mais il n'avait pas prêté attention à cela.

♫♫♫♪♫♫♫

"Chère Mademoiselle Coleman,
J'ai récemment reçu de la main du professeur Langlade, une de vos ébauches pour un devoir d'écriture libre. En temps qu'éditrice pour la Maison "Usborne Publishing", je suis actuellement très intéressée par votre plume.

Parce que je pense qu'il y à quelque chose à creuser dans ce sens, j'aimerai échanger avec vous et vous rencontrer.

Cordialement,
Mila Davenport, Useborne Publishing▬ Département de la littérature jeunesse et Fantasy."

♫♫♫♪♫♫♫

Il y avait eu quelques échanges après ce mail et finalement les deux femmes avaient convenues d'un rendez-vous dans un café pour discuter  plus avant de ce qui était possible à entreprendre pour l'avenir littéraire - ou non - de la jeune  Blue Coleman.  Un café était un lieu neutre et dans lequel elle serai obligée de se maîtriser un peu mais surtout elle n'avait pas de raison de la recevoir dans son bureau. Rien n'avait été déposé dans le service et c'était donc pour l'instant en dehors de ses horaires de travail qu'elle se rendait à cette rencontre. Langlade en entendrai parler,il pouvait en être certain et surtout il lui paierai ces heures supplémentaires d'une façon ou d'une autre.

Ses cheveux multicolores avaient été regroupés dans une tresse lache et elle portait un de ces robes bariolées aux motifs insensés dont elle avait le secret, quand elle était entrée dans le café avant de repérer a table qui lui avait été indiquée et la petite créature blonde qui s'y régalait d'une pâtisserie.  s'avançant d'un pas décidé elle avait tiré une chaise en face de la sienne et l'avait appelée à voix haute.  Il avait fallut un moment à l'étudiante pour se rendre compte qu'elle était là.  La Davenport avait rigolé en entendant la dénomination qu'elle lui donnait.

« – Appelle moi Mila, s'il te plaît. Madame Davenport, c'est ma grand mère. »

Elle avait répondu en s'asseyant et en attirant l'attention du serveur pour commander un café noir et sans sucre. Elle avait besoin de se mettre au pas rapidement. Elle avait fait craqué un peu son dos.

« – Je vais être concise et claire. ça nous fera gagner du temps. »

Avait-elle prévenu en soufflant un peu sur son café pour le refroidir. Elle avait sorti de son sac un dossier relié et  l'avait ouvert sur la table, entre elles.  Les écrits de la jeune blonde avaient été annotés de post-it multi-colores et d' inscriptions au stylo rouge.

« – En rouge ce sont des maladresses scénaristiques, classiques mais qui alourdissent le récit et quelques erreurs de grammaire. Sur les postit- roses ce sont les choses qui manquent de cohérences d'un point de vue scientifique, ou disons que ça mériterai un peu plus de recherche,  en vert ce sont des maladresse textuelles, répétition verbes faibles et pauvreté du vocabulaire, en jaune des suggestion de réagencement des paragraphes pour le récit soit plus lisible. »

Elle expliquait calmement. désignant ci et là les papiers et écritures concernées sans la moindre gène. Elle avait marqué une courte pause pour boire et chercher une cigarette dans son sac .

« – Ca te dérange si je fume ? »

Mila avait demandé pour la forme parce qu'elle était déjà en train d'allumer sa cigarette malgré le regard peu amène d'un serveur.

« – Très honnêtement, c'est loin d'être publiable en l'état, mais tu as le truc. Tes mots sont précis, même si certaines tournures ne sont pas judicieuses tu as construit quelque chose de bon. C'est même sacrément bon pour ce que j'en ai vu. Tu as besoin d'être un peu aiguillée et si tu veux bien travailler avec moi, je pense que tu as un avenir dans le milieux. J'aurais jamais cru dire ça un jour, mais c'est meilleurs que quatre-vingt pourcent de ce que je me souffre habituellement. »
Revenir en haut Aller en bas
... Maître Yodasse ...

avatar
... Maître Yodasse ...
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 08/02/2017 sous la copie conforme de : Bryden Jenkins £ grâce à un total de : 365 et je crédite : Rhumanesque (Ava) - Exordium (sign) - kimhyunjung (gif)


Message
Re: Blila ▶ Through The Lines - Dim 16 Juil - 7:58


Mila & Blue

Through The Lines


Tu ne savais pas trop à quoi t’attendre concernant ce petit rendez-vous improvisé. Voire décortiqué tes écrits que tu ne destiné pas forcément à la lecture d’autre qu’un cercle fermer  t’effrayer légèrement. Au pire, tu te disais que rien en t’empêcher de prendre tes clics et tes clacs et de partir à tout moment. Tu avais assez de souci comme ça avec toi-même pour en rajouter une couche avec une inconnue qui trouverais à redire de ce qui sortait tout droit de ton cœur. Assise à une table du café à déguster ta tartelette et ton smoothie, absorbée par tes pensées qui vrillaient dans tous les sens tu mis un petit temps à te rendre compte que l’on  t’appeler. Ce n’était jamais facile de te sortir de ta bulle. Tu levas les yeux vers la femme qui se tenait face à toi, demandas hasardeusement si c’était celle que tu attentais. Tu te laissas surprendre par son discours direct qui suit. Professionnelle à contraste de son apparence. Un style bobo-chic, des cheveux bariolés… Tu validé, la mordeuse en toi adorée mais, tu avais tes réserves quant à ce qui allée suivre. En tout cas on pouvait dire qu’elle entra vite dans le bain.  Peine le temps de salué, un café commander que Mila se lance dans une tonne d’explication que tu as du mal à suivre. Trop d’information d’un coup. Ton devoirs en question ouvert au milieu de la table, tu repaire si est là des annotations de tout genre et tu ne sais pas trop comment le prendre. C’est son boulot après tout retirer le superflu, rechercher la perfection. C’est ça qui te gêné en fait, la perfection. Tu n’écrivais pas pour que tout soit parfait, tu écrivais pour toi, pour dépeindre de manière plus facile ton ressentie. Rien était parfait dans ce que tu ressentais et tu ne voulais pas dénaturer tes écrits au dépend de cette soit disant perfection. Tu rester cependant ouverte à ce qu’elle avait à te dire car, d’un certain côté ça te faisais plaisir de voir que quelqu’un avait saisi un temps sois peu le sens de tes mots et y voyais quelque chose. « En gros il y a du potentiel mais, y a tout revoir ! » Lances-tu sur la réserve en regardant l’éditrice tu voudrais surtout comprendre ce que tu pourrais en tirais. Tu essayes aussi de savoir si tu es prête à exposer ainsi ton jardin secret. « Je comprends que vous avez l’habitude de faire ça, vous plonger dans des écrits et les analyser pour en tirer le meilleur mais, j’ai mes réserve…enfin je veux dire que j’écris dans un but assez égoïste. Je m’imagine mal les partager en fait. » Dis-tu tout simplement. Tu voulais juste comprendre comment ton petit monde à toi pouvait toucher le plus grand nombre. Oui, tu as l’habitude d’écrire pour Teen Vogue mais, rien avoir avec les écrits devant vous. C’était deux choses différentes pour toi mais, surement qu’elle n’avait pas le même regard que toi sur tes écrits. Elle devait les voir par pur objectivité, elle n’avait pas le même regard que toi dessus. C’était d’ailleurs surement cela qui rendrait l’échange intéressant.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
citizen ◇ thunderstorm

avatar
citizen ◇ thunderstorm
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 06/07/2017 sous la copie conforme de : Chloé Norgaard £ grâce à un total de : 29 et je crédite : inconnu


Message
Re: Blila ▶ Through The Lines - Lun 17 Juil - 12:42

Elle avait continué à fumer tranquillement écoutant et analysant les propos de la jeune autrice en herbe. Honnêtement elle pouvait comprendre que sa critique n'était peut-être pas celle qu'on voulait entendre, mais elle se plaisait à dire que c'était celle qu'il était utile d'entendre. Elle ne voyais pas l'intérêt de laisser les autres se bercer d’illusions, pire de leur laisser miroiter des choses qui n'étaient pas et qui de fait n'arriverai jamais. En l’occurrence ses encouragements n'étaient peut-être pas assez clairs pour une débutante, quelqu'un qui manquait de confiance en ses écrits, mais elle n'avait pas franchement le temps de se préoccuper des états d'âme de tout un chacun. Puis de toutes les manières les gens avaient tendance à ne pas saisir la subtilité, elle avait donc laissé tomber très vite. Pas qu'elle ai jamais eu besoin de se montrer subtile.

« – Pas tout, non. Justes des maladresses qui sont sommes toutes terriblement courantes et effectivement mon métier c'est de faire des ébauches qu'on m'apporte des succès. Pour ça il faut parfois faire des concession, mais je ne transige jamais sur un point : le livre dois ressembler à son auteur. Le message, quel qu'il soit : dois être conservé. »

Mila avait ajouté d'un ton ferme en terminant sa cigarette et en écrasant cette dernière dans sa tasse de café - vide- faute d'avoir un endroit approprié pour le faire. Elle avait même poussé le vice plus loin en attirant une nouvelle fois le serveur et en balayant toute tentative de lui faire des reproche par un claquement de langue agacé. Elle avait commandé un thé gourmand et avait reporté son attention sur Blue et sur son rapport à l'écriture. Elle avait haussé les épaules en déchiquetant un scone entre ses doigts.

« – Très sincèrement, j'ai mieux à faire que je pousser des gens qui manquent d'ambition ou de motivation; je traite plusieurs centaines de manuscrits chaque année et je me serai bien passée d'heures supplémentaires. Mais Langlade me l'a demandé comme un service et ce connard peut-être foutrement persuasif. »

Elle avait marqué une pause pour manger un peu et boire son thé brûlant; Dans un même temps l'éditrice avait observé avec attention sa locutrice et avait fait craquer sa nuque. Son téléphone avait vibré et elle avait grogné quelque chose contre "ces abrutis d'auteurs pas fichus de tenir leurs délais"

« – Si ce n'est pas ce que tu veux faire, ne le fais pas. Personnellement je ne m'en soucie pas mais, si tu en as envie, tu sais me comment me contacter et je t'assure qu'on fera quelque chose de grand. »

Elle aurait certainement du lui donner les coordonnées du service approprié, parce que la SF n'était pas vraiment sous sa juridiction mais elle ne le fit pas. Ce serai une exception, occasion de changer d'air certainement.

« – Tu peux me tutoyer, tu sais ? J'aime pas faire des manières, de toutes façons actuellement je suis pas au travail. Même si on l'était la formalité c'est pas mon truc et ça rend pas plus efficace, alors autant s'en passer. »
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Message
Re: Blila ▶ Through The Lines -

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti and Guyana - the two fault lines of the Caribbean
» (F) ÉMILIE J. BOUSQUET ● i hate these blurred lines
» Deirdre of the Sorrows : These lines the last endeavour to find the missing lifeline
» Education féline
» Un senateur affirme avoir vu Martelly avec un passeport US en 2007

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum