Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
avatar
❁ lama gladiateur ❁
❁ lama gladiateur ❁
personnage
postes : 552
informations
postes : 552

Telle était prise qui croyait prendre [PV Joachim] :: Mer 23 Aoû - 23:58


A situation désespérée, moyens désespérés. J'étais déjà venue plusieurs fois, en repérage, dans cette librairie. Je n'avais jamais assez d'argent pour m'offrir quoi que ce soit, ou alors quand j'en avais, je savais que je devrais le mettre de côté pour un éventuel coup dur.

Pouvoir flâner dans cet endroit me permettait de rêver, de m'imprégner de l'atmosphère de la boutique, de toucher du bout des doigts chacun des bouquins, que je ne pourrais pas encore m'offrir ce mois-ci. . C'était encore un secret, je ne roulais pas sur l'or, et je ne voulais pas dépendre des autres. Sauf que je ne pouvais plus repousser l'échéance. J'avais besoin d'un livre, pour les examens, et bien-sûr, le prix était encore monstrueusement élevé par rapport à ce que je pouvais me permettre d'acheter.

Je pensais maintenant connaître les emplacements des caméras, des angles mort, et des vigiles, et de toute façon, je n'avais plus le choix, bien que je n'avais rien prémédité. Je fis très attention, glissais le bouquin dont j'avais besoin parce que bien-sûr, ils ne le fournissaient pas à la bibliothèque universitaire celui-là, sous mon bras, et allais me cacher dans un coin.

J'avais le cœur qui palpitait rapidement, je ne pourrais jamais le voler ce livre, je ne voulais pas ruiner ma future carrière professionnelle et réduire à néant tout le travail que j'avais fais, en volant un stupide livre. Mais je ne pouvais pas faire autrement qu'agir illégalement, afin de garantir le succès de mes examens, coûte que coûte.. Je prenais en photo les dix premières pages, me convaincant que ce n'était pas du vol ou que c'était moins grave que cela en avait l'air, avant de comprendre que je m'étais faite repérer. Le vendeur de d'habitude m'aurait sans doute laissé continuer, mais là, s'en était un autre, et je ne savais pas comment il réagirait. C'est toute pâle comme un linge que je lui tendis mon téléphone pour qu'il efface les photos, s'il le voulait. Il avait une petite caméra intégrée, mais c'était l'un des premiers téléphones avec appareil photo, avec les touches encore dures,et qui recevait un mms sur deux. Bon, je pouvais déjà au moins faire cela avec, mais on voyait bien qu'il était était loin d'être neuf.

-S'il vous plaît... N'appelez pas la police
, commençais-je en balbutiant. Je m'étais cru plus maligne, mais maintenant que j'étais prise la main dans le sac, je me sentais idiote, à se demander comment j'avais obtenu ma bourse. Je déviais le regard, n'osant pas regarder le vendeur en face, trop honteuse de ce que je venais de faire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
bébé gtpien
personnage
postes : 1201
informations
postes : 1201

Re: Telle était prise qui croyait prendre [PV Joachim] :: Sam 4 Nov - 0:09


le job de libraire c'était pour pouvoir te payer tes études. jusque là papa et maman gardaient avec eux une somme importante d'argent donc tu ne vivais pas dans de mauvaises conditions, au contraire. c'était modeste et tu n'étais pas le plus à plaindre. ce job il te permettait aussi de t'aérer les esprits à travers les ouvrages. ça te convenait comme ça toi. t'étais habitué à tes petits livres. à trouver refuge par moment dans certaines lectures. c'était ton monde à toi. quelque chose qu'on ne penserait pas de toi et pourtant tu aimais cet univers. d'habitude tu ne travaillais pas ce jour. tu devais simplement remplacer un gars. un collègue. t'étais seul. comme la plupart du temps. tu faisais tes petites affaires. parfois même tu profitais des ouvrages pour travailler. autant tuer le temps efficacement. il n'y avait personne dans la boutique. puis y'a cette jeune femme qui est arrivée. une étudiante sûrement. elle cherchait quelque chose mais ne semblait pas sereine. tu la regardais parfois à travers les caméras. tu te demandais bien ce qui pouvait la mettre dans cet état. cela ne lui allait pas. c'était comme si elle avait fait une bêtise. puis tu compris lorsque tu l'aperçus prendre les photos. c'était pas légal. c'était voler les droits d'auteurs. mais elle ne semblait pas être habitué à ce genre de pratique. tu rigolais presque. honnêtement ça t'amusait. elle n'avait pas à avoir peur. et c'est tout sourire que tu déclinas sa main lorsqu'elle te la tendit avec son téléphone. vous savez quoi, on va faire quelque chose. que tu lui dis. autant lui rendre service sans qu'elle se sente coupable. il y a tant d'ouvrages sur internet maintenant que tu ne lui en voulais pas de fourvoyer les auteurs. c'était des choses qui arrivaient. et en vue de l'antiquité qui lui servait de téléphone, elle devait sûrement manquer d'argent. je vous prête ce livre. emmenez le avec vous le temps qu'il vous faudra. c'était mieux ainsi. tu lui prêtais simplement et le livre reviendrait. pas de vol. pas de disparition. ainsi vous vous sentirez mieux pour vos examens, parce que là, vous n'êtes pas dans un bon été d'esprit. tu lui souris. tu voulais réellement lui montrer que son geste tu t'en fichais. t'étais pas là pour jouer à la police. c'était une étudiante tout comme toi et elle voulait réussir. vous êtes étudiantes à cambridge ? que tu lui demandes curieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❁ lama gladiateur ❁
❁ lama gladiateur ❁
personnage
postes : 552
informations
postes : 552

Re: Telle était prise qui croyait prendre [PV Joachim] :: Mer 22 Nov - 19:35


Tête toujours baissée vers le sol, je l'entendis rire et en quelques secondes mon sang ne fit qu'un tour. Alors comme cela rire du malheur des autres lui faisait plaisir? Il était trop heureux de trouver une personne à dénoncer et éspèrais gagner du grade ainsi en montrant à son boss qu'il pouvait coincer facilement les chippeuses du dimanche et les mettre à l'ombre? Je relevais la tête fièrement, le visage empourprée d'indignation pour finalement n'y rien comprendre. Il me souriait, repoussait mon téléphone et m'expliquais que je pouvais emprunter le livre... Je n'en croyais pas mes oreilles et sur le moment j'allais même l'envoyer sur les roses pensant qu'il usait de sarcasme quand j'envisageais la possibilité d'un acte réellement généreux. Mon visage vira de rouge colère à cramoisi de gêne:

-Vous êtes sérieux?, fis-je l'air interrogateur et soupçonneux. Nan mais... c'est pas un blague, vous passeriez vraiment et... mais...

Confuse, je me rendis compte que je n'avais pas répondu à sa question. Mon côté suspicieux livrait en ce moment même un combat cérébral contre celui plus cartésien et pragmatique et c'est de justesse que je ne l'envoyais pas balader comme j'aurais pu le faire avec un sarcasme bien senti:

-Pardon mais en quoi ça...? Euh je veux dire... oui... Oui, j'étudie à Cambridge... Ce... c'est marqué sur mon front?

Et merde... 1-1 pour le sarcasme... Comme je m'en rendais compte, je baissais le ton de ma voix et me passais une main de mon front à la joue, nerveusement, et réitérais l'action dans le sens inverse de mon visage, plutôt hésitante à accepter sa proposition, qui pourtant était la meilleure solution parmi celles que j'avais envisagée:

-C'est... très gentil de votre part pour l'emprunt à court terme... Merci...  Et vous? Vous êtes aussi là-bas? Enfin, à Cambridge... Sinon... comment auriez-vous deviné que...?

Je me machonnais la lèvre, laissant mon bras retomber le long de ma hanche, semblant envisager sa proposition sous un meilleur angle:

-Effectivement, je me sentirais mieux si je sais que je pourrais réviser en toute sérénité... Mais ne risquez vous pas d'avoir des problèmes en m'aidant ainsi? Ou si on s'aperçoit que le livre a disparu?Et... Vous feriez ça? Sans contrepartie aucune? Sans vouloir vous offenser, bien entendu...

Venais-je de faire une boulette ou justement de l'offusquer? Si tel était le cas je pourrais dire adieu à mes chances... Alors dîtes-moi pourquoi je ne sais pas la fermer quand il le faut? Avec les hommes, il y avait toujours des contreparties... Même si elles n'étaient pas perverses, il y en avaient.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
personnage
informations

Re: Telle était prise qui croyait prendre [PV Joachim] ::


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PQ le bras de la Justice
» On pietine sur notre President, ca fait mal, mais c'est ce qu'il voulait
» Qui est pris qui croyait prendre... [Mission #8 - Groupe 1]
» Jour 7 : Tel est pris qui croyait prendre
» Tel est pris qui croyait prendre - Acte II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum