Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
avatar
❁ castor spartiate ❁
❁ castor spartiate ❁
personnage
postes : 1912
informations
postes : 1912

Libre ❋ Bizutage Power :: Jeu 14 Déc - 23:39



LIBRE

Bizutage power


Noel. L'une de ses périodes préférés. Sans doute pour la magie dans les yeux des gens. Sans doute aussi pour les premiers flocons dans le jardin. Sans doute pour la joie. Ou sans doute pour sa famille. Il ne sait pas en fait. D'ailleurs. Il vient de quitter le palais. Il vient de passer trois heures. Oui trois heures. A faire ce sapin. Cet horrible sapin. Mais sa grand mère est heureuse. Elle le trouve beau. En même temps. Des guirlandes blanches. Des boules blanches. Qui reflètent parfaitement le vert du sapin. C'est ce qu'il aime. Et il a même acheté une étoile blanche. Il faut dire. Elle a assuré cette année. Le palais possède même de la fausse neige dedans. Pour créer cette ambiance de vacances de fin d'années parfaites. Tout est beau. Tout est blanc. Comme elle le voulait. Mais elle veut aussi l'emmerder. Elle veut aussi qu'il vienne. Dans cette église. Alors que lui. Non. Il ne veut pas. Tout ça pour quoi ? Pour des chants ? Des bougies à allumer pour Dieu ? Pour remercier le père Noel avec son travail de distributeurs de cadeaux ? Mais c'est la tradition. Et il en a marre de cette tradition. Alors quand le chauffeur change la musique. Il est encore plus énervé. Il soupire. « Déposez moi là. Je vais marcher ! »  Il est froid. Enervé. Et la voiture s'arrête. Il a encore la fin de son bizutage à faire. Et son regard se pose sur la cafétéria. Il en soupire. Il met ses mains dans tes poches. Et il entre. D'un pas naturel. Il ouvre sa playlist. Il monte sur la table. Et il danse. Bon. Ce n'est pas son style. Mais ses lunettes de soleil sur le nez le fait passer inaperçu. Ou presque. Il danse comme sur cette musique. U can't touch this. Et voilà. Peu importe les femmes. Elles ne sont pas elles. Comme si votre attirance était plus important que ça. Comme si votre amour était plus important que ça. Et il descend. Il descend gracieusement. Il aimerait qu'un seul voeux aujourd'hui. Que personne ne l'est pris en vidéo. Puis aussi simple que ça. Il quitte la cafétéria. Un seul souffle passe. Plus rien maintenant. Il a réussit. Il mérite une médaille. Même en chocolat. Il l'accepte.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
lord
lord "vader" lannister.
personnage
postes : 453
informations
postes : 453

Re: Libre ❋ Bizutage Power :: Mer 10 Jan - 23:12



bizutage power
Thomas & Alexander


Peau laiteuse. Regard frêle et mes mains tremblent sensiblement alors que je tente plus ou moins d'avaler ce qui me sert de nourriture de ce plateau repas. Le bruit environnant de la cantine m'assomme le crâne, ce qui a le don de me rendre un chouïa irascible ce midi. Seul, installé à une table du fond, assez bien placé quand même pour avoir une vue panoramique de la pièce, j'essayais tant bien que mal de faire bonne figure bien que mes forces m'ont quitté depuis quelques temps. Ça ne va pas fort, mais je suis bien trop fier pour le montrer, préférant encore me traîner que de me montrer ne serait-ce qu'un instant de faiblesse. Je sais que je suis malade. Mais cette connerie ne me battra pas. J'ai bien d'autres projets pour ma vie que de me faire enterrer aussi vite. Alors, je l'ignore, je résiste, car je sais pertinemment que dans quelques jours, tout au plus, je reprendrais de nouveau le dessus sur cette bombe à retardement.

Il me reste tout de même l'après-midi à assumer. Les cours de deuxième année sont assez intenses à assumer mais je tiens le coup. Pas d'autre choix en tant que futur chef d'entreprise. Les Walker m'ont à l'oeil bien qu'ils ne doutent aucunement de mes capacités, et je me dois d'apporter des résultats afin de conserver leur confiance. Et ce n'est pas toujours évident lorsqu'il y a ces jours où ma santé flanche comme aujourd'hui. Un défi de plus à relever pour rester au sommet. Bien vite, je finis par prendre dégoût face à ce plateau. Je n'ai pas avalé grand chose mais impossible de prendre une bouchée de plus. Humeur sombre, je quitte alors ma table, contournant rapidement les autres pour aller jeter tout cela à la poubelle. Mais lorsqu'un parfait inconnu monte sur une table, pour danser sur une musique complètement passée de mode, je ne peux m'empêcher de m'arrêter un instant, le fixant avec une moue incrédule, mais pas moins grave. Sans doute encore un défi à la con que propose ces confréries totalement absurdes ... Je finis par rouler des yeux, excédé par ce plaisir masochiste à se faire descendre tout seul apparemment ... Surtout que le jeune homme, fringué comme il est, a l'air tout disposé à être une personne de haut rang qui doit quand même avoir un minimum conscience que son image doit être importante. Je m'approche alors de la table, baissant la tête tout de même pour ne pas attirer les regards sur moi. Je ne sais pourquoi je fais ça pour lui, mais au fond, j'ai bien envie de savoir ce qui lui passe par la tête. « qu'est-ce qu'il ne faut pas faire pour rentrer dans une stupide confrérie ... » Je ne suis pas de bonne humeur, je le sais et le jeune homme aurait de quoi aisément se braquer. Mais je ne suis pas fait pour être gentil, ni compatissant et surtout face à ces gens qui noient leur réputation tout seuls, juste pour avoir leur ticket d'entrée dans une confrérie absolument inutile.

542 mots - pour @c. alexander windsor

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❁ castor spartiate ❁
❁ castor spartiate ❁
personnage
postes : 1912
informations
postes : 1912

Re: Libre ❋ Bizutage Power :: Dim 11 Fév - 22:52



LIBRE

Bizutage power


Un souffle. Un mouvement de veste. Et il est de sortie. Il a horreur de ça. De se mettre en valeur. D'être devant autant de monde. Mais voilà. Il est sortit. Ses mains dans les poches. Il attend maintenant que le froid se calme. Ou bien une idée dans sa tête pour marcher. Mais au lieu de ça. Il est silencieux. Jusqu'à ce qu'un homme arrive. Il regarde l'homme. Il fronce les sourcils. « Ca dépend laquelle.» Prononce-t-il sans réfléchir. Il le fait pour sa famille. Il le fait aussi pour lui. Mais principalement pour sa famille et son frère. Parce que son frère était à Cambridge. Son frère était chez les Chi Psi. Son frère était même le président pendant sa scolarité. Et Alex. Lui. Est obligé d'être là. Alors il se décide finalement. Enfin même à regarder le jeune homme correctement. « A qui ai-je l'honneur ? » Autant être direct. Alexander n'est pas d'humeur. Alexander a froid. Alexander devrait être au chaud. Plutôt que dehors. Assis à cette table. Auant être clair. Il tourne les yeux un quart de seconde. Il n'avait pas non plus envie. Pas très sociable pour le prince. Mais il faut bien l'être aussi. Surtout avec ce silence.
AVENGEDINCHAINS


@Thomas G. Lannister (en plus d'être tout court, j'étais persuadé de t'avoir répondu bril Pardon bril )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
lord
lord "vader" lannister.
personnage
postes : 453
informations
postes : 453

Re: Libre ❋ Bizutage Power :: Lun 19 Mar - 11:07



bizutage power
Thomas & Alexander


J'ai emboîté les pas de ce type bizuté jusque la sortie. Décidément, il était bien pressé de sortir tellement il avait dû ressentir de la honte à se plier ainsi au jeu des traditions confrériques. Il devait en baver, intérieurement, d'être humilié de la sorte et dans ma tête, je ne pensais qu'au seul fait que tout cela était bien fait pour lui. Quelles manières plus qu'insignifiantes de se plier à des règles qui au final, ne fera pas de vous une âme plus admirable dans la société que d'avoir été durant son temps d'études, porteurs de couleurs personnifiés de l'âme d'une Maison. Et si les confréries avaient tant soit peu de valeurs, il était clair que je ne les partageais pas, et que je ne risquerais pour rien au monde la propreté immaculée de mon image juste pour une futile reconnaissance.

Je lui souris presque sadiquement, réactif à son malaise tout autant que je m'en délecte. Je ne sais guère qui il est mais je dois avouer que cela ne m'importe que bien peu pour le moment, si ce n'est que ma fierté de me montrer fort n'en est que plus grande en ce instant. Le froid de l'extérieur me fait frissonner quelque peu, je remonte le col de ma veste, le regard au loin, mais sans attention particulière à ce bizuté. Jusqu'à ce qu'il reprenne la parole, tentant de se défendre. « ah, parce que il y a une confrérie plus respectueuse que les autres en termes de critères de sélection ? ce ne serait que vous enfoncer d'avoir choisi celle pour laquelle vous vous êtes ridiculisé ... » Levant un sourcil surpris, je finis par me tourner vers lui. Il avait l'air décidément trop perché ou tant soit trop peu consciencieux de son image pour s'être mis à danser en pleine cafétéria universitaire ... « qui je suis importe peu ... je ne décline pas mon identité aussi facilement et surtout pour une personne aussi idiote pour se laisser bizuter. » Regard hautain, froid et impérieux, j’assois mes défenses pour lui montrer ostensiblement que nous ne jouons aucunement dans la même cour, et ce sans m'imaginer un seul instant la provenance de ce type ... Mais qui qu'il soit, il n'aura de ma part que bien peu de respect.

403 mots - pour @c. alexander windsor

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❁ castor spartiate ❁
❁ castor spartiate ❁
personnage
postes : 1912
informations
postes : 1912

Re: Libre ❋ Bizutage Power :: Mar 27 Mar - 17:14



LIBRE

Bizutage power


Il observe le nouveau venu. L’homme dont Alexander n’a jamais eu affaire. Lui qui connait tellement de monde. La c’est tout le contraire. Il soupire. Il a l’air si peu gentil et respectable. Le prince se sent limite agresser. Heureusement que son garde du corps n’est pas loin. Mais il reste calme. Il passe sa main dans ses cheveux. Lentement. Il l’observe de haut. Alexander n’aime pas ça. Il n’aime vraiment pas ça. Alors il va devoir jouer le prince imbu de lui-même. Le petit con à la place de l’effacé et du timide. « Ce qui m’étonne moi. C’est que vous osez enfoncer des confréries. Vous ne devez pas en faire partit je suppose. Et vu la manière dont vous parlez, vous avez soit connu cela. L’humiliation à l’état pur de chaque défi de bizutage ou bien contraire. Vous avez décidé de devenir un simple étudiant par peur de devoir vous surpasser et vous prouver à vous-même que vous êtes capables de faire quelque chose. » Les paroles lancées. Les paroles froides. Les paroles glaciales. Il ressemblait à son frère dans ces cas là. Et finalement il en soupire. Le prince l’écoute. Et il sent du mouvement derrière lui. Il fait un signe à son homme de main. « Mais cela ne m’intéresse pas non plus. De la simple politesse pour savoir au moins quelle personne de la petite société puisse me parler comme ça. Mais la politesse et les bonnes manières ne devaient pas être dans votre éducation. » Il voulait jouer. Alexander savait jouer. Il jouait très bien avec son frère. Et il jouait très bien avec les médias. Autant dire que c’était facile. Le prince en profita pour remettre ses lunettes de soleil correctement sur son nez. Aucunement envie de passer plus de temps avec eux. Tout de suite.
AVENGEDINCHAINS


@Thomas G. Lannister
Revenir en haut Aller en bas
avatar
lord
lord "vader" lannister.
personnage
postes : 453
informations
postes : 453

Re: Libre ❋ Bizutage Power :: Lun 2 Avr - 16:13



bizutage power
Thomas & Alexander


Insolence à son paroxysme. Guerre, comme déclarée. Une joute lancée de mon propre chef de par le simple fait d'être témoin d'un acte de bizutage qui me sort clairement par les yeux. Et si ce n'était en aucun cas la faute de ce jeune étudiant qui faisait, volontairement, des pieds et des mains pour rejoindre le standing d'une maison, là était toute sa culpabilité d'en avoir simplement conscience. Se réduire volontairement, être l'objet de moqueries alors que le monde d'aujourd'hui est basé sur la perfection de l'image, de l'apparence, de l'ego. Choses ô combien superficielles mais qui montre la toute vérité. Si je n'avais pas autant d'estime pour Cambridge, ma ville de naissance mais aussi pour cette université prestigieuse si l'on met ce système totalement puéril de côté, j'aurais volontiers fait mes bagages pour aller vivoter à Oxford par exemple. Ou pourquoi pas Harvad ou  ou Stanford, aux Etats-Unis ? Ces noms sont aussi dignes de ma réputation, de ma fierté, mais mon coeur reste avant tout celui d'un anglais, plutôt patriote qui aime ses terres et qui désire, finalement, y mourir un jour. Mieux vaut donc finalement rester ici, côtoyer ces idiots, d'autant plus que les confréries existent aussi, côté outre-Atlantique, pour mon plus grand désarroi.

Je ne peux que soupirer devant le calme olympien que l'étudiant semble tenir avec une certaine fermeté. Un calme qui agace grandement mon orgueil d'autant plus que la froideur s'installe définitivement entre nous. Saleté de confrériste buté sur son propre système. « eh bien, pour tout vous dire. non, je n'ai pas connu ces 'joies' de bizutage tout simplement car je suis assez clairvoyant pour me rendre compte que ce système est bien loin d'être un attrait pour mes valeurs. en effet, je n'ai pas besoin de confrérie pour réussir dans la vie, et ce, voyant ces efforts totalement idiots pour une simple carte d'acceptation, cela m'en donne encore moins envie. » Je croise les bras et hausse un instant les sourcils alors qu'il prône aussi, implicitement l'idée qu'il puisse comme lire en moi  en me lançant des analyses sans aucune preuve tangible, parce qu'il ne me connaît tout simplement pas. « nous n'avons pas grandi ensemble. n'essayez pas de prétendre ce que vous ne savez pas. » Derrière moi, j'entends comme une présence inconnue se mouvoir et que je ne manque pas de toiser d'un oeil noir alors que le bizuté lève sa main comme pour lui faire signe d'arrêter. Il a réagi alors que j'attaquais de front ce type qui n'a pourtant aucune valeur à mes yeux ... Mais qui pouvait bien être ce type pour être aussi accompagné de la sorte, un genre de star ? Il reprend bien vite la parole ce qui fit taire mes questionnements fugaces et reporter mon attention sur lui. « la politesse et le respect se mérite comme on dit ... et comment peut-on respecter une personne qui ne se respecte même pas soi-même avec de telles bêtises ? » D'un rictus mauvais, me voilà plutôt parti dans un petit débat philosophique avec une personne qui certes, n'en valait aucune peine finalement. Mais plutôt amusé et aimant jouer avec le feu, autant finalement comprendre ce qu'il pourrait bien se passer dans la tête d'un pleutre bizuté. Je n'ai rien d'autre à faire pour le moment donc, autant s'occuper comme on le peut, même si cela fait indubitablement chier les gens.

610 mots - pour @c. alexander windsor

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
personnage
informations

Re: Libre ❋ Bizutage Power ::


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Bizutage intelligent.
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum