treblemakers (evadora)
bizut ◇ alpha chi sigma
avatar
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 26/12/2017 sous la copie conforme de : merritt pretty patterson £ grâce à un total de : 37 et je crédite : balaclava
En ligne
Message
treblemakers (evadora)
Jeu 4 Jan - 19:40

treblemakers

   tu es allongée sur un canapé dans la salle commune des acs, et tu contemples distraitement le plafond. sur un fauteuil près de toi, plongée dans un bouquin, il y a evie. evie, la douce, evie, la belle, evie, ta soeur. ta soeur acs. ton amie. mais le mot amie ne suffit pas, pour décrire evie, elle qui représente tellement plus, pour toi. tu prétends réfléchir. en étant parfaitement honnête, tu admettrais que tu faisais une sieste. t'es épuisée. tu arraches ton regard du plafond et tes yeux croisent ceux d'evie. évidemment, que tu es gênée. qui dit que tu n'as pas ronflé discrètement, à moins d'un mètre de la rhodes de ton coeur? alors tu grimaces, et tu ressens le besoin de te justifier. "désolée. holly fait ses dents, en ce moment. pas beaucoup dormi. j'ai failli arracher la tête de sa peluche donald, hier. j'étais plus énervée que la fois où je me suis pincé les doigts dans mon classeur d'égyptologie, quand j'ai voulu en changer les intercalaires. ou la fois où je me suis perdue six heures dans le labyrinthe corn maze, dans le vermont." sans parler de l'ambiance à la maison, qui n'était pas non plus le havre de paix dont tu aurais pu rêver. tu ne dors pas chez les acs - sauf pyjamas parties et exceptions - mais clairement, tu avais décidé de t'y accorder une petite sieste. ou du moins, la petite sieste avait décidé qu'elle allait te prendre en otage au sein des acs. confrérie que tu n'as rejointe que tardivement. ce n'était pas toi, la fille qui s'enferme dans une confrérie.
pas que tu étais contre leur esprit.
mais tu étais la fille qui se liait d'amitié avec tout le monde, sans frontières ni préjugés.
ça, c'était avant.
tu crispes les doigts et tu fermes les yeux pour chasser la pensée douloureuse de l'accident. ton univers qui part en morceaux, ton univers qui explose pour se reformer, un peu différemment, pas aussi bien, pas aussi beau. un instant, tu te demandes si les molécules ont souffert, il y a quatorze milliards d'années, lorsque l'univers s'est formé et brusquement étendu. violemment. et tu te souviens que ce ne sont que des molécules, incapables de ressentir. peut-être que l'accident est un nouveau départ pour toi. peut-être que ton univers s'étendra lui aussi brusquement. mais tu ne peux pas t'en convaincre. tu te remets à contempler le plafond. tu parles plus pour toi que pour quiconque d'autre, tu penses à voix haute. "tu penses qu'on peut vivre des big-bangs? quand ta vie change totalement? que tu es à des années-lumières de tout ce que tu connais?" tu es si loin de la fille que tu étais avant.
mais il y a des gens pour te rappeler qui tu étais, qui tu es toujours, au fond. des personnes qui réveillent l'ancienne toi. et brusquement, tu te souviens de la présence d'evie, et tu réalises que tu es une véritable mood killer, quand tu t'y mets. alors tu ris, et balaye tes dissertations philosophiques d'un geste de la main. "pardon, je divague comme ma grand-mère. l'ennui me réussit pas. soirée karaoké, ça te dit? prête à mettre le feu comme de vraies acabitches qui se respectent? sois ma beca, et je serai ta chloé. ou inversement. bechloe next generation." tu lui fais un clin d'oeil, ne réalises même pas ce que bechloe représente. mais un instant, tu admires le jeu de la lumière dans les cheveux blonds d'evie, et tu lui souffles un baiser. "tu choisis la chanson, mon petit panda roux."


   

   

   
☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas
présidente ◇ beautiful nightmare
avatar
J'ai cédé à Greek Tea Party le : 05/02/2017 sous la copie conforme de : Charlotte McKee la cutie pie. £ grâce à un total de : 544 et je crédite : AILAHOZ (avatar) & Caleb (gif)
Message
Re: treblemakers (evadora)
Jeu 4 Jan - 22:32

treblemakers

   Bic constant, terminal arrêté et des mots prononcés sans réelle conviction, une expérience hors de son propre corps, les attendant sceller son sort avec uniquement quelques mots. Cris percutant la barrière d’un silence qui se voulait trop solide pour se briser sous l’unique volonté de la jeune fille. Accident de voiture lui retirant chaque jour un peu plus l’envie de profiter, cette peur atypique de prendre le volant alors qu’elle n’était que passager. La culpabilité d’un cousin qui ne savait pas quoi penser d’autre qu’une culpabilité lui pendant au nez à chaque rencontre. Dégradation des liens familiaux, ironiquement il fallut un événement de la sorte pour qu’elle puisse obtenir l’attention de ses parents. Seule contre tous. C’était faux. Solitude n’était qu’un vaste cauchemar pour la jeune femme. L’intégration chez les Kappa Gamma Psi, la rencontre avec Olivia et Blue, leur délicieux trio de choc des colocataires, la fermeture des Kappa Gamma Psi, Olivia obtenant son diplôme, Blue intégrant les Kappa Sigma et elle les Alpha Chi Sigma. Tout aurait dû la séparer de ses amies. Idée folle du destin que d’associer deux confréries ne se supportant pas pour le moins du monde. Un cauchemar finissant enfin sa course pour la laisser s’assoupir en tranquillité. À nouveau déranger par l’heure tardive qu’il était. Une présidente incapable de savoir vraiment comment gérer les siens, cette envie de ne pas échouer et pourtant tout semblait partir dans cette voix. Méfiance envers les automobiles et pourtant son coeur s’ouvrant aux possibilités, un coeur déchantant sous la nouvelle de celui partageant ses nuits. Un oubli à faire rapidement, s’enlevant de toute situation compliquée pour ne plus vivre ce genre de soucis. Sa chambre ne ressemblait plus qu’à un immense souvenir dont elle voulait se défaire. Ses lentilles de contact mises sur ses yeux d’azur, la blonde n’avait plus qu’à partir vers la salle commune, un pull pour lui tenir chaud. Qu’elle ne fut pas sa surprise en voyant la jolie nouvelle recrue des Alpha Chi Sigma. Nouvelle amie. Nouvelle recrue semblait si difficilement dit alors qu’elles étaient arrivées quasiment dans la même période. Un rire s’échappant pour briser le silence où elle s’était murée depuis le début de la journée. Incapable de résister bien longtemps à la jolie brune. « Tu sais que c’est chez toi aussi, tu peux très bien venir te reposer sans problème, la prochaine fois hésite pas à venir dans ma chambre, un lit est libre jusqu’à février. Sinon pour les big-bangs, bizarrement même si ce n’est pas tellement mon truc, j’y crois après tout sans certains big-bangs, je pense pas que je serais ici aujourd’hui. » Un big-bang portant un nom si connu, sa Olivia qui avait révolutionné sa vie, fini l’Evie tombant chaque jour un peu plus dans une dépression sans nom. C’était comme une bouffée d’air frais de pouvoir enfin respirer sans entendre une critique sur elle. Des périodes troubles durant toutes ses années lycée pour ne finir réellement qu’avec son accident, il y a deux ans de cela. Ce big-bang gigantesque la rendant légèrement plus courageuse pour ne plus cacher ce qu’elle souhaitait. « Je vois que je dois surtout t’amener sérieusement devant mon compte Netflix pour que tu puisses enfin comprendre les références des fans du campus. Allez, une soirée karaoké entre filles, j’ai pas envie de rester enfermée aujourd’hui. » Panda roux, ses joues prenant une teinte rosée sous le surnom, déconcertée elle n’avait pas l’habitude de cela. Prenant la main de la jolie brune pour l’entraîner vers l’entrée de la maison.


@Isadora Montague-Hewitt
   

   

   
☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum