non-greek forever
avatar

GTPien depuis ♡ : 29/12/2017postes ♡ : 42

Message
Cara ღ Ce ne sont pas nos capacités qui déterminent ce que nous sommes, ce sont nos choix !
Jeu 11 Jan - 15:14



   
Cara Fairchild
◇ Tactile, pour le coup, elle est vraiment très tactile. • Hyper-sensible, du genre fleur bleue. Elle prend absolument tout, mais vraiment tout trop a cœur. Ce qui fait qu’elle se vexe assez facilement. • Artiste, elle à l’esprit ouvert, l’imagination, et la sensibilité. • Intuitive • Très attachée à ses valeurs • Naturelle • Subtile, tout en délicatesse. • Douce • Entière, avec elle s’est genre ascenseur émotionnel. Elle ne sait pas faire semblent. Quand elle aime, elle aime à la folie. Quand elle déteste, elle peut aller jusqu’à haïr. Quand elle rit, elle rit aux éclats. Quand elle pleur, elle pourrait ravitailler en eau au moins trois pays. • Drôle, adepte de l’humour a deux balles. • Attachante • Fragile • Sincère • Souriante, même lorsque ça ne va pas, ça va. • Pessimiste • Dépendante • Très famille • Intérieurement bousillée • Cara est la jeune femme que l’on croise dans la rue et qui vous redonne le sourire, elle vous rappellera votre jeunesse. Impulsive • Possessive • Un poil Ironique • Un chouia Sarcastique • Spontanée • Rancunière • Peste sur les bords, elle aime jouer sa princesse parfois, souvent. • Passionnée, elle vie sa vie à cent à l’heure. .• Sang chaud • Caractérielle • Réfléchie • Romantique •
Liens à ajouter + À JOUR!
• Son (ex) petit-ami est dans le coma depuis un mois • Elle ne supporte pas la cigarette, ça passe par l'odeur, comme par la fumée. • Fait de nombreuse crise d'angoisse, et des terreurs nocturnes. • Vit avec des manifestation paroxysmiques depuis ses 16 ans. • Elle possède un mencoune (chat) prénommé Patte en ronds comme dans Harry Potter. • C'est une grande fan de J.K Rollings, elle a eu la chance de rencontré l'auteur lorsqu'elle a fait un stage dans une maison d'édition quand elle était plus jeune. • Elle a eu un grave accident quand elle était jeune. • Est en deuxième années de Photographie et dessin appliquée • Travail comme profs de danse pour enfants • Danse depuis qu'elle est toute petite • Elle est enceinte de 10 semaines.
liens recherchés
(f) nature du lien
   description.
   (m) nature du lien
   description.
fiche de night sky. / avatar de night sky. / gif de tumblr
Revenir en haut Aller en bas
non-greek forever
avatar

GTPien depuis ♡ : 29/12/2017postes ♡ : 42

Message
Re: Cara ღ Ce ne sont pas nos capacités qui déterminent ce que nous sommes, ce sont nos choix !
Jeu 11 Jan - 15:15




   
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
©️ avatar night sky.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
©️ avatar night sky.












-------------------------------------------



Code:
    <style> #avainfos { width: 200px; height: 320px; overflow: hidden; } .ficheava { width: 200px; height: 320px; } .lieninfos { width: 190px; height: 304px; background: #f8f7f4; margin-top: 0px; transition: all 1s; border-radius: 5px; } #avainfos:hover>.lieninfos { margin-top: -315px; } .lienpseudo { font-size: 18px; font-family: times new roman; text-transform: uppercase; letter-spacing: -1px; word-spacing: -4px; color: #858481; text-shadow: 0px 0px 2px; margin-top: 6px; } .pseudof1 { color: #e384b5; } .pseudof2 { color: #e79c88; } .lienature { font-size: 8px; font-family: arial; text-transform: uppercase; letter-spacing: 1px; color: #bab5a4; } .liendesc { width: 180px; height: 230px; overflow: auto; text-align: justify; color: #aba89f; font-family: arial; font-size: 11px; line-height: 10px; } .creditsava { font-size: 8px; font-family: arial; color: #c1c0be; }</style>


    <center><table><td><center><div id="avainfos"><div class="ficheava" div style="background: url('http://img15.hostingpics.net/pics/3445332758.png');"></div><div class="lieninfos"><div class="lienpseudo"><font class="pseudof1">prénom</font> <font class="pseudof2">prénom</font> <font class="pseudof1">nom</font></div><div class="lienature">nature du lien</div><div class="liendesc"> Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir. </div><div class="creditsava">©️ avatar night sky.</div></div></div></center></td><td><center><div id="avainfos"><div class="ficheava" div style="background: url('http://img15.hostingpics.net/pics/7438854250.png');"></div><div class="lieninfos"><div class="lienpseudo"><font class="pseudof1">prénom</font> <font class="pseudof2">prénom</font> <font class="pseudof1">nom</font></div><div class="lienature">nature du lien</div><div class="liendesc"> Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir. </div><div class="creditsava">©️ avatar night sky.</div></div></div></center></td></table></center>
Revenir en haut Aller en bas
non-greek forever
avatar

GTPien depuis ♡ : 29/12/2017postes ♡ : 42

Message
Re: Cara ღ Ce ne sont pas nos capacités qui déterminent ce que nous sommes, ce sont nos choix !
Jeu 11 Jan - 15:16




   
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
©️ avatar night sky.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
©️ avatar night sky.













----------------------------------------------




Code:
    <style> #avainfos { width: 200px; height: 320px; overflow: hidden; } .ficheava { width: 200px; height: 320px; } .lieninfos { width: 190px; height: 304px; background: #f8f7f4; margin-top: 0px; transition: all 1s; border-radius: 5px; } #avainfos:hover>.lieninfos { margin-top: -315px; } .lienpseudo { font-size: 18px; font-family: times new roman; text-transform: uppercase; letter-spacing: -1px; word-spacing: -4px; color: #858481; text-shadow: 0px 0px 2px; margin-top: 6px; } .pseudom1 { color: #849ce3; } .pseudom2 { color: #84c9e3; } .lienature { font-size: 8px; font-family: arial; text-transform: uppercase; letter-spacing: 1px; color: #bab5a4; } .liendesc { width: 180px; height: 230px; overflow: auto; text-align: justify; color: #aba89f; font-family: arial; font-size: 11px; line-height: 10px; } .creditsava { font-size: 8px; font-family: arial; color: #c1c0be; }</style>


    <center><table><td><center><div id="avainfos"><div class="ficheava" div style="background: url('http://img15.hostingpics.net/pics/3445332758.png');"></div><div class="lieninfos"><div class="lienpseudo"><font class="pseudom1">prénom</font> <font class="pseudom2">prénom</font> <font class="pseudom1">nom</font></div><div class="lienature">nature du lien</div><div class="liendesc">Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir. </div><div class="creditsava">©️ avatar night sky.</div></div></div></center></td><td><center><div id="avainfos"><div class="ficheava" div style="background: url('http://img15.hostingpics.net/pics/7438854250.png');"></div><div class="lieninfos"><div class="lienpseudo"><font class="pseudom1">prénom</font> <font class="pseudom2">prénom</font> <font class="pseudom1">nom</font></div><div class="lienature">nature du lien</div><div class="liendesc"> Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir. </div><div class="creditsava">©️ avatar night sky.</div></div></div></center></td></table></center>
Revenir en haut Aller en bas
alpha delta pi
avatar

GTPien depuis ♡ : 22/07/2017postes ♡ : 1991

Message
Re: Cara ღ Ce ne sont pas nos capacités qui déterminent ce que nous sommes, ce sont nos choix !
Jeu 11 Jan - 16:08

chou girly
Revenir en haut Aller en bas
non-greek forever
avatar

GTPien depuis ♡ : 29/12/2017postes ♡ : 42

Message
Re: Cara ღ Ce ne sont pas nos capacités qui déterminent ce que nous sommes, ce sont nos choix !
Jeu 11 Jan - 16:10

Ouiiiiii coeur
Qu'aimerais-tu comme lien ? Une idée ? Une envie particulière ?
Revenir en haut Aller en bas
alpha delta pi
avatar

GTPien depuis ♡ : 22/07/2017postes ♡ : 1991

Message
Re: Cara ღ Ce ne sont pas nos capacités qui déterminent ce que nous sommes, ce sont nos choix !
Jeu 11 Jan - 16:16

elles ont beaucoup beaucoup de ressemblances mais également beaucoup de différences mdr je verrai tout de même un lien ambiguë tirant sur le positif chou dans le sens où voilà elles sont toutes les deux pestes, attachantes mais vu qu'elles sont impulsives ça pourrait péter entre elles  rire et puis Aless elle n'aime pas trop les personnes sensibles, romantiques, ce n'est pas son genre mdr mais est-ce que tu recherches des choses ? I love you
Revenir en haut Aller en bas
non-greek forever
avatar

GTPien depuis ♡ : 29/12/2017postes ♡ : 42

Message
Re: Cara ღ Ce ne sont pas nos capacités qui déterminent ce que nous sommes, ce sont nos choix !
Jeu 11 Jan - 16:27

Une meilleure amie certainement, une complice aussi et une confidente je pense dans les liens un peu plus banal. Mais comme tu sais j'aime l'ambigu donc rire, faut savoir qu'elle a pas sa langue dans sa poche tout de même et ne se laisse pas faire la petite.
Revenir en haut Aller en bas
alpha delta pi
avatar

GTPien depuis ♡ : 22/07/2017postes ♡ : 1991

Message
Re: Cara ღ Ce ne sont pas nos capacités qui déterminent ce que nous sommes, ce sont nos choix !
Ven 12 Jan - 15:50

pourquoi pas des meilleures ennemies ? rire elles n'aiment pas telles ou telles choses envers l'autre qui pousserait une à agir contre l'autre chou et elles partageraient quand même des moments d'amitié . qu'en dis-tu ? cute
Revenir en haut Aller en bas
administratrice ◇ google power !
avatar

GTPien depuis ♡ : 30/01/2018postes ♡ : 91

Message
Re: Cara ღ Ce ne sont pas nos capacités qui déterminent ce que nous sommes, ce sont nos choix !
Dim 4 Fév - 9:56

la cousine cute
Revenir en haut Aller en bas

Message
Re: Cara ღ Ce ne sont pas nos capacités qui déterminent ce que nous sommes, ce sont nos choix !

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Siméon Alvaro - Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents [A.Damasio]
» Ce sont nos choix qui montrent ce que nous sommes vraiment - Calliope
» Kate K. Keller - « Ce sont nos choix qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes. »
» [Rumeur] Maitres de capacités pour Pokémon ROSA ?
» Ce sont nos choix qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes + Erin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum